Rapport annuel 2003 - Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques
(2004; 24 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentAnnée 2003: les médicaments contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme
Open this folder and view contentsPolitique
Close this folderAccès
View the documentL'impossibilité d'accéder aux médicaments: présentation de quelques cas individuels
View the documentMédicaments essentiels et droit à la santé
View the documentAssurer l'approvisionnement en médicaments en tous lieux et à tout moment
View the documentL'OMS et Médecins Sans Frontières: des différences fructueuses
Open this folder and view contentsQualité et Innocuité
Open this folder and view contentsUtilisation rationnelle
View the documentCouverture arrière
 

L'OMS et Médecins Sans Frontières: des différences fructueuses

La société civile a largement contribué à faire de la question de l'accès aux antirétroviraux l'une des grandes priorités de la santé publique dans le monde. Des organisations non gouvernementales comme Oxfam, Médecins Sans Frontières (MSF) et Treatment Action Campaign en Afrique du Sud, relayées par les médias, ont demandé énergiquement et à plusieurs reprises que l'on facilite l'accès aux médicaments contre le VIH/SIDA, notamment les antirétroviraux, et que l'on en abaisse le coût. Simultanément, on fait appel à l'OMS pour obtenir des orientations sur les moyens d'assurer l'approvisionnement en médicaments efficaces et de bonne qualité.

L'OMS continue d'entretenir une collaboration étroite avec de nombreuses ONG qui s'intéressent activement aux questions relatives au VIH/SIDA, dont MSF. «Nous ne sommes pas nécessairement toujours d'accord» explique Daniel Berman, codirecteur de la campagne «Accès aux médicaments essentiels» de MSF «mais les relations de travail que nous entretenons avec l'OMS sont très fructueuses. Nous savons que certaines des activités les plus importantes de l'OMS sont exécutées dans des conditions extrêmement difficiles. C'est le cas, par exemple, du projet de présélection des médicaments. Cette initiative, d'une importance décisive dans les pays où nous travaillons, a véritablement révolutionné les pratiques en matière d'achat et de fourniture de médicaments bon marché».

En octobre 2003, l'OMS et MSF ont publié un document conjoint, intitulé Relever le défi: approvisionnement en médicaments antirétroviraux dans les pays à bas revenu ou à revenu intermédaire.1 Cette étude, qui porte sur l'approvisionnement en antirétroviraux et sur la manière dont ils sont utilisées dans dix pays a fait apparaître des écarts importants quant à l'accès à ces médicaments. L'étude synthétise les expériences des pays concernés en matière d'achat et énonce un certain nombre de recommandations sur les possibilités d'optimiser l'approvisionnement en antirétroviraux.

1 http://www.msf.org/ source/reports/2003/09/msf-who-arvreport.pdf


Objectifs relatifs aux prix des médicaments: peut mieux faire

Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour fournir des antirétroviraux à tous ceux qui en ont besoin. Même si les prix de ces médicaments n'ont jamais été aussi bas, MSF estime qu'ils devraient encore baisser: «Les objectifs de l'OMS en matière de tarification des médicaments ne sont pas suffisamment ambitieux et ne correspondent pas aux prix que l'on peut trouver aujourd'hui» déclare le président de MSF, Morten Rostrup, qui se réfère en l'occurrence à un grand laboratoire pharmaceutique en Inde qui a annoncé qu'il allait fournir la trithérapie pour 140 dollars E.-U. par patient et par année. «Aujourd'hui, les prix des médicaments ont encore baissé de 50%. L'OMS devrait encourager cette tendance, de sorte que l'accès universel aux traitements contre le SIDA devienne réalité. Les effets de l'application de l'ADPIC2 ne seront vraiment tangibles qu'après 2005, lorsque la concurrence des génériques se fera sentir encore davantage. L'OMS devra alors déployer encore davantage d'efforts pour assurer l'approvisionnement en médicaments essentiels peu coûteux».

2 L'accord (de l'Organisation mondiale du Commerce) sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce.

Cette publication qui doit être publiée en français en 2004 contient des recommandations sur la manière d'optimiser la disponibilité des ARV

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014