Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Directives OMS sur les bonnes pratiques agricoles et les bonnes pratiques de récolte (BPAR) relatives aux plantes médicinales
(2003; 84 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
View the documentAvant-propos
Open this folder and view contents1. Introduction
Open this folder and view contents2. Bonnes pratiques agricoles relatives aux plantes médicinales
Open this folder and view contents3. Bonnes pratiques de récolte des plantes médicinales sauvages
Open this folder and view contents4. Aspects techniques communs aux bonnes pratiques agricoles et aux bonnes pratiques de récolte relatives aux plantes médicinales
Open this folder and view contents5. Autres questions
View the documentBibliographie
View the documentAnnexe 1: Bonnes pratiques agricoles relatives aux matières médicinales chinoises traditionnelles, République populaire de Chine
View the documentAnnexe 2: Points à examiner concernant les bonnes pratiques agricoles et les bonnes pratiques de récolte relatives aux matières premières d'origine végétale
View the documentAnnexe 3: Bonnes pratiques agricoles et bonnes pratiques de récolte (BPAR) relatives aux plantes médicinales, Japon
View the documentAnnexe 4: Exemple de plan pour les monographies sur les bonnes pratiques agricoles relatives à différentes plantes médicinales
View the documentAnnexe 5: Exemple de fiche pour les plantes médicinales cultivées
View the documentAnnexe 6: Participants de la Consultation OMS sur les bonnes pratiques agricoles et les bonnes pratiques de récolte à l'état sauvage relatives aux plantes médicinales
 

Annexe 3: Bonnes pratiques agricoles et bonnes pratiques de récolte (BPAR) relatives aux plantes médicinales, Japon

Septembre 2003

(Original en japonais; traduction non officielle d'une version abrégée)

Remarques générales

Préface

0.1 Les Bonnes pratiques agricoles et bonnes pratiques de récolte (BPAR) relatives aux plantes médicinales constituent des principes directeurs pour la production de plantes médicinales en tant que matières premières pour les matières médicinales brutes, les préparations médicinales finies et les médicaments Kampo, et portent sur les domaines suivants:

- culture et récolte des plantes médicinales et production de matières végétales médicinales;

- traitement après récolte requis pour les matières végétales médicinales;

- contrôle de la qualité des matières végétales médicinales.


Les BPAR s'appuient sur les Directives sur la culture et le contrôle de la qualité des plantes médicinales (17), dont l'élaboration a été soutenue par une subvention de recherche du Ministère japonais de la santé, du travail et des affaires sociales, et se réfèrent à des normes nationales de qualité telles que la Pharmacopée japonaise et les normes japonaises relatives aux médicaments à base de plantes.

0.2 Si elles sont produites en conformité avec les présentes directives, les matières végétales médicinales seront:

- des produits de haute qualité;

- produites et stockées conformément aux bonnes pratiques et aux normes d'hygiène, de façon que la charge microbienne se situe au-dessous de la limite inférieure de contamination;

- produites et stockées conformément aux bonnes pratiques et aux normes d'hygiène, de façon qu'elles soient exemptes de résidus de pesticides et d'autres matières étrangères, ou qu'elles n'atteignent pas la limite inférieure de contamination par des résidus de pesticides et autres matières étrangères.


0.3 En ce qui concerne la limite inférieure de contamination par des micro-organismes, des résidus de pesticides et autres matières étrangères, on se conformera aux principes généraux énoncés dans la Pharmacopée japonaise. Le producteur effectif des matières végétales médicinales devra connaître ces principes et garder à l'esprit les questions en rapport avec la culture des plantes médicinales et le traitement après récolte.

0.4 Si les matières végétales médicinales sont produites en conformité avec les présentes directives, elles devront être décrites comme «produits fabriqués en conformité avec les directives» pour l'information du public.

0.5 Les présentes directives devront être largement diffusées dans le pays et au niveau mondial afin de promouvoir la reconnaissance de l'importance des questions abordées.

1. Introduction

1.1 Au cours du processus de production, y compris la culture et la récolte des plantes médicinales et le traitement après récolte des parties de plantes médicinales, à partir des matières premières destinées à la production de médicaments Kampo et de matières médicinales brutes, les matières premières devront être exemptes dans la mesure du possible de contaminants microbiens et autres et de résidus tels que des résidus de pesticides.

1.2 Pour produire des matières premières de haute qualité, on observera les procédures suivantes:

- Les matières seront soigneusement lavées en cas de présence éventuelle de contaminants;

- Si nécessaire et approprié, les matières seront épluchées et séchées à basse température afin d'éviter toute modification de la couleur et de l'odeur.


1.3 Les directives servent de norme pour le niveau de contamination microbienne dans la production des matières premières destinées à la production de matières médicinales brutes.

2. Culture

2.1 Les plantes médicinales ne doivent pas être cultivées dans des zones où le terrain et/ou le sol présentent des conditions dangereuses. Par conditions dangereuses on entend celles qui entraînent un risque élevé de contamination par des substances dangereuses, telles que métaux lourds, produits agrochimiques et autres déchets industriels.

2.2 Les meilleurs sols pour la culture des plantes médicinales sont les sols bien drainés et bien irrigués.

2.3 L'eau d'irrigation ne doit pas être contaminée par des matières provenant des animaux domestiques ou de l'homme.

2.4 Compost organique: le sol doit être fumé avec du compost organique bien fermenté soit avant la plantation soit immédiatement après la première récolte.

2.5 Les bovins ne doivent pas pénétrer sur les lieux de culture.

2.6 Au moment de la récolte, on n'utilisera pas d'eau contaminée.

2.7 Les plantes médicinales devront être plantées dans une zone où poussent des mauvaises herbes. Les mauvaises herbes peuvent être un indicateur de bonnes conditions de culture.

2.8 Les pesticides et herbicides devront être manipulés uniquement par un personnel expérimenté. La pulvérisation de ces produits chimiques devra être effectuée par un personnel qualifié, en respectant un intervalle approprié avant la récolte et en tenant compte de la durée d'efficacité de l'agent utilisé.

3. Récolte

3.1 La récolte ne doit pas être effectuée dans des conditions humides (forte humidité, rosée ou pluie). Si possible, la récolte aura lieu par temps sec, avec une faible humidité atmosphérique.

3.2 Le matériel utilisé pour la récolte doit être propre et en bon état.

3.3 Lorsqu'on utilise des dispositifs mécaniques de coupe et de récolte, les pièces en contact avec les matières récoltées ainsi que leur carter devront être régulièrement nettoyés et débarrassés des débris de plantes et autres débris.

3.4 Les lames des engins de coupe devront être réglées de façon à éviter de toucher le sol.

3.5 Tous les contenants utilisés pour la récolte primaire doivent être débarrassés des restes de matériel accumulé lors des précédentes récoltes, et lorsqu'ils ne sont pas utilisés, doivent être rangés dans un endroit sec à l'abri de la vermine et hors de portée du bétail et des animaux domestiques.

3.6 Les matières récoltées qui sont endommagées ou décomposées devront être triées et éliminées.

3.7 Les matières récoltées devront être rassemblées dans des contenants secs tels que sacs, paniers, trémies ou remorques. Elles ne doivent pas être entassées sur le sol.

3.8 Les dégâts mécaniques, le tassement et les conditions de stockage qui favorisent la décomposition devront être évités:

- on n'utilisera pas de sacs en plastique pendant la récolte;
- les sacs ne devront pas être trop remplis;
- on empilera les sacs de façon à éviter de tasser les matières récoltées.


3.9 Le délai entre la récolte et le transport des matières récoltées jusqu'au lieu de séchage devra être aussi court que possible compte tenu des conditions pratiques.

3.10 Les matières récoltées devront être protégées contre les ravageurs, les animaux d'élevage et les animaux domestiques.

4. Séchage

4.1 Les matières récoltées devront être déballées dès que possible à leur arrivée sur le lieu de séchage. Elles ne devront pas être laissées longtemps au soleil et devront être protégées de la pluie.

4.2 Les bâtiments utilisés pour le séchage des récoltes devront être bien ventilés et ne devront jamais servir pour abriter du bétail

4.3 Les bâtiments devront être construits de façon à protéger la récolte contre les oiseaux, les insectes, les animaux d'élevage et les animaux domestiques.

4.4 Les claies devront être tenues propres et en bon état.

4.5 Les matières récoltées devront être étalées en fines couches sur des claies grillagées placées à une certaine distance du sol afin d'assurer une bonne circulation de l'air, et mélangées de temps à autre pour assurer un séchage uniforme et empêcher la décomposition.

4.6 Le séchage sur le sol et au soleil est déconseillé.

4.7 La récolte séchée devra être inspectée et tamisée ou vannée pour éliminer les matières tachées, moisies et endommagées ainsi que les particules de terre, les cailloux et autres matières étrangères. Les tamis devront être tenus propres et en bon état.

4.8 Des poubelles clairement marquées comme telles devront être disponibles; elles seront vidées chaque jour et nettoyées.

4.9 Les récoltes séchées et en cours de séchage devront être protégées contre les ravageurs, les animaux d'élevage et les animaux domestiques.

4.10 Les récoltes séchées devront être conditionnées le plus tôt possible afin d'être protégées et pour réduire le risque d'infestation par des ravageurs.

5. Conditionnement

5.1 Après élimination des matières endommagées et des matières étrangères, la récolte séchée sera conditionnée dans des sacs ou des boîtes propres et secs, de préférence neufs.

5.2 Les matériaux de conditionnement devront être stockés dans un endroit propre et sec, à l'abri des ravageurs et hors de portée des animaux.

5.3 Les matériaux de conditionnement réutilisables comme les sacs de jute, sacs en plastique, etc. devront être bien nettoyés et séchés avant réutilisation.

5.4 La récolte conditionnée devra être stockée dans un endroit sec, à distance des murs et du sol et être protégée contre les ravageurs, les animaux d'élevage et les animaux domestiques.

5.5 Si possible, les matériaux de conditionnement utilisés devront faire l'objet d'un accord entre le fournisseur et l'acheteur.

6. Stockage et transport

6.1 La récolte séchée et conditionnée devra être stockée dans un bâtiment sec, bien ventilé et subissant peu de variations de la température diurne.

6.2 Les ouvertures (portes et fenêtres) devront être protégées par des écrans grillagés pour éviter l'entrée des ravageurs, des animaux d'élevage et des animaux domestiques.

6.3 Il est recommandé de stocker les récoltes séchées et conditionnées:

- dans un bâtiment ayant un plancher en béton;
- sur des palettes;
- à distance des murs;
- à l'écart des autres récoltes.


6.4 Pour les livraisons en vrac, l'utilisation de conteneurs aérés pour le transport et l'entreposage temporaire est fortement recommandée afin de réduire les risques de contamination au minimum. Sinon, on recommandera d'utiliser des véhicules de transport et des entrepôts bien ventilés.

6.5 Si possible, les conditions de transport et d'entreposage temporaire devront faire l'objet d'un accord entre le fournisseur et l'acheteur.

6.6 On ne procédera à des fumigations pour détruire les ravageurs qu'en cas de nécessité; les fumigations seront effectuées uniquement par un personnel qualifié. Seuls des fumigants approuvés seront appliqués (voir également 9.2).

6.7 Les produits chimiques utilisés, tels que pesticides, fumigants, etc. seront conservés à part.

7. Equipement

7.1 Le matériel utilisé pour la production et la manipulation des récoltes devra pouvoir être facilement nettoyé afin de réduire la contamination au minimum. Le nettoyage à sec est recommandé. Lorsqu'un lavage à l'eau est inévitable, le matériel devra être séché le plus rapidement possible.

7.2 Tous les équipements devront être installés de façon à être aisément accessibles et être bien entretenus et régulièrement nettoyés.

7.3 Le bois sera évité dans la mesure du possible.

7.4 Les équipements en bois (par exemple, palettes, trémies, etc.) ne devront pas avoir subi de traitement chimique, par exemple par des fongicides, qui pourraient entraîner une coloration des matières récoltées (comme les chlorophénols).

8. Personnel

8.1 Le personnel manipulant des matières végétales médicinales devra:

- observer un haut niveau d'hygiène personnelle;
- disposer de vestiaires appropriés et de toilettes avec lavabos.


8.2 Les personnes atteintes ou porteuses d'une maladie susceptible d'être transmise par les matières végétales médicinales, y compris la diarrhée, ne devront pas être autorisées à travailler dans le secteur de manipulation des matières végétales.

8.3 Les personnes présentant des plaies ouvertes, des écorchures et des infections de la peau seront écartées des secteurs de manipulation des matériels végétaux jusqu'à guérison complète.

9 Documentation

9.1 Il est hautement souhaitable de tenir des registres de l'utilisation d'engrais, de pesticides et d'herbicides sur chaque lot de matières récoltées.

9.2 L'utilisation de bromure de méthyle ou de phosphine pour la fumigation des matières végétales devra:

- être signalée à l'acheteur;
- être mentionnée sur les documents d'expédition.


10. Formation et éducation

10.1 La formation et l'éducation du personnel en matière de techniques de production, qu'il s'agisse des personnes chargées de la manipulation des récoltes ou des responsables de la production, sont hautement recommandées. On peut faire appel à dess experts des établissements locaux d'enseignement agricole ou à des experts envoyés par les acheteurs.

11. Contrôle de la qualité

11.1 Le respect des recommandations figurant dans les BPAR devra être contrôlé au moyen d'inspections périodiques par des représentants du producteur et de l'acheteur compétents dans le domaine des bonnes pratiques agricoles et des bonnes pratiques en matière d'hygiène.

11.2 Les spécifications relatives aux matières végétales devront être établies d'un commun accord entre le producteur et l'acheteur; elles peuvent par exemple porter sur les principes actifs et les constituants caractéristiques, la charge microbienne, les propriétés visuelles et organoleptiques, les résidus de pesticides et les métaux lourds.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: August 29, 2014