Comment élaborer et mettre en oeuvre une politique pharmaceutique nationale - Deuxième édition
(2002; 104 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentREMERCIEMENTS
View the documentSIGLES ET ABRÉVIATIONS
View the documentPRÉFACE
Open this folder and view contentsPREMIÈRE PARTIE: Comment élaborer et mettre en œuvre une politique pharmaceutique nationale
Close this folderDEUXIÈME PARTIE: Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents4. Sélection des médicaments essentiels
Open this folder and view contents5. Accessibilité économique
Open this folder and view contents6. Financement des médicaments
Open this folder and view contents7. Systèmes d'approvisionnement
Open this folder and view contents8. Réglementation pharmaceutique
Open this folder and view contents9. Usage rationnel des médicaments
Open this folder and view contents10. Recherche
Close this folder11. Développement des ressources humaines
View the document11.1. Introduction
View the document11.2. Stratégies de développement des ressources humaines
Open this folder and view contents12. Surveillance et évaluation
View the documentOUVRAGES DE RÉFÉRENCE
View the documentCOUVERTURE ARRIÈRE
 

11.2. Stratégies de développement des ressources humaines

La planification et la supervision du développement des ressources humaines nécessaires doivent relever de la compétence de l'État. Les stratégies choisies doivent refléter de manière réaliste les besoins et la capacité du pays, et un budget adéquat doit être attribué. La prise en compte des aspects présentés ci-dessous contribuera à assurer que la politique des ressources humaines étayera la mise en œuvre de la politique pharmaceutique nationale.

Il est indispensable de planifier dès la phase initiale, et ce pour les besoins à court, moyen et long termes. Une analyse quantitative des ressources humaines nécessaires (y compris une estimation réaliste du taux de déperdition des effectifs) est souvent utile pour aider à fixer les priorités. La programmation financière doit faire concorder les ressources financières avec les besoins prioritaires. Une bonne planification tenant compte du temps nécessaire à la formation des personnels contribuera à assurer qu'un nombre suffisant de personnels qualifiés sera disponible au moment voulu. Les plans devraient comporter une politique de déroulement de carrière et des mesures pour conserver les personnels au service de l'État.

Éducation et formation

Une politique pharmaceutique nationale exige un large éventail de compétences. Les personnels à tous les niveaux doivent posséder une bonne connaissance des problèmes de fond qui influent sur la qualité, l'approvisionnement et l'usage des médicaments, et doivent comprendre les objectifs clés de la politique pharmaceutique. Il est important de clairement définir pour chaque catégorie de personnel la nature et l'importance de sa participation à la politique pharmaceutique. Ceci permet de décider de l'orientation et du niveau de formation nécessaires pour chaque catégorie.

Un niveau d'éducation et de formation minimum doit être requis pour chaque catégorie de personnel. Par exemple, les membres du personnel et les agents participant à certaines activités destinées à assurer la qualité des médicaments devront suivre une formation appropriée sur des aspects précis de l'assurance qualité. Les personnels participant à l'approvisionnement en médicaments devront être formés à la gestion et à la supervision et devront acquérir certaines compétences administratives indispensables.

Les prestataires de soins de santé en général, et les prescripteurs en particulier, doivent être formés aux principes de l'usage rationnel des médicaments. Le temps nécessaire doit être consacré à ces questions dans le cadre des programmes de formation initiale et continue. La possibilité d'une collaboration avec des établissements en mesure de fournir une formation continue inscrite dans la durée peut être étudiée.

Les pharmaciens, les pharmaciens-assistants et les personnels infirmiers autorisés à prescrire remplissent également des fonctions leur permettant d'encourager l'usage rationnel des médicaments, et leur rôle doit être davantage reconnu. Dans les pays en développement, l'accent doit être mis sur la formation et la supervision de pharmaciens, techniciens en pharmacie et pharmaciens assistants. Il faut au préalable recenser les besoins en compétences et en formation adaptées.

Perspectives de carrière et formation d'équipes

Il est essentiel d'avoir des plans à long terme pour assurer l'équilibre entre les activités de formation et les besoins en ressources humaines. Les perspectives de carrière jouent un rôle important dans le recrutement des personnels de la fonction publique et contribuent à retenir les fonctionnaires tentés de quitter leur emploi pour le secteur privé. Les programmes de formation continue et les possibilités de travailler en collaboration peuvent constituer une motivation et contribuer à faire en sorte que le personnel garde ses connaissances à jour. Pour conserver le personnel, il est en outre important que les salaires soient convenables et soient complétés par d'autres incitations.

Les objectifs de la politique pharmaceutique et l'importance des divers éléments qui la composent doivent être expliqués à tous les intéressés. Les personnels doivent avoir une idée claire de leurs responsabilités et des buts à atteindre et doivent être informés des résultats positifs et négatifs par un système de suivi et d'évaluation. S'ils se sentent appartenir à une équipe, ils auront le sentiment de participer à quelque chose d'important, d'agir dans un but bien précis et seront motivés.

Collaboration avec des instituts nationaux

Les activités qui exigent des compétences spécialisées - telles que l'évaluation pharmaceutique et les services d'information pharmaceutique - peuvent souvent être menées plus efficacement par une université, un établissement de formation ou une association professionnelle que par le Ministère de la santé. La collaboration entre l'autorité de réglementation pharmaceutique et les universités, établissements de recherche, associations professionnelles et particuliers, maximalise l'usage des compétences et ressources nationales. Elle crée par ailleurs un réseau de personnes compétentes et engagées dans l'élaboration et la mise en œuvre de la politique pharmaceutique. Lorsque l'on ne dispose pas dans le pays des compétences nécessaires, on peut faire appel à des spécialistes extérieurs qui pourront également participer aux programmes de formation nationaux afin de transmettre leurs connaissances. Si besoin est, certains personnels peuvent être envoyés à l'étranger suivre de courts programmes de formation.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014