Comment élaborer et mettre en oeuvre une politique pharmaceutique nationale - Deuxième édition
(2002; 104 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentREMERCIEMENTS
View the documentSIGLES ET ABRÉVIATIONS
View the documentPRÉFACE
Open this folder and view contentsPREMIÈRE PARTIE: Comment élaborer et mettre en œuvre une politique pharmaceutique nationale
Close this folderDEUXIÈME PARTIE: Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents4. Sélection des médicaments essentiels
Open this folder and view contents5. Accessibilité économique
Open this folder and view contents6. Financement des médicaments
Close this folder7. Systèmes d'approvisionnement
View the document7.1. Public ou privé? Ou mixte?
View the document7.2. Achats de médicaments
View the document7.3. Production locale
View the document7.4. Stratégies de distribution
View the document7.5. L'approvisionnement en médicaments dans les situations d'urgence
Open this folder and view contents8. Réglementation pharmaceutique
Open this folder and view contents9. Usage rationnel des médicaments
Open this folder and view contents10. Recherche
Open this folder and view contents11. Développement des ressources humaines
Open this folder and view contents12. Surveillance et évaluation
View the documentOUVRAGES DE RÉFÉRENCE
View the documentCOUVERTURE ARRIÈRE
 

7.4. Stratégies de distribution

Secteur public

Que l'approvisionnement dans le secteur public soit organisé selon un système de budget pharmaceutique décentralisé, de recouvrement des coûts, de libre-service de gros ou selon tout autre système, il doit être bien conçu et doit être doté de moyens financiers et humains suffisants permettant de le gérer convenablement. L'efficacité du système de distribution détermine si les malades pourront obtenir les médicaments essentiels dont ils ont besoin.

Comme cela a déjà été mentionné, les meilleurs systèmes sont probablement ceux qui font appel à une combinaison de gestion publique et privée. Par exemple, il est souvent plus efficace d'avoir recours à une entreprise privée pour le transport de médicaments et des fournitures. Dans tous les cas, la distribution et le stockage doivent être surveillés de manière à ce que la qualité des médicaments soit garantie à tous les niveaux du réseau de distribution.

La possibilité de se procurer des médicaments essentiels dans les zones rurales dépend très largement des systèmes de distribution dans les districts. Dans plusieurs pays, comme le Kenya, l'Ouganda et la République-Unie de Tanzanie, des kits contenant des quantités mensuelles fixes ont été utilisés. Cependant, le système est rigide et comporte des coûts variables plus élevés. Il peut aussi provoquer des excédents et des pénuries de certains médicaments. Si les structures administratives et gestionnaires nécessaires sont en place, ce système «pousser» (axé sur le distributeur), où les médicaments sont envoyés vers les patients doit se transformer en un système «tirer» (axé sur le consommateur) où les médicaments sont demandés sur la base de listes de médicaments essentiels et de fournitures pour les établissements en milieu rural. Un système simple de demandes permet de disposer d'un stock maximal (habituellement fixé à trois mois de consommation) dans ces établissements, auxquels des commandes mensuelles sont adressées par le personnel rural.

Secteur privé

Dans la plupart des pays, la majeure partie de la population est desservie par des systèmes d'approvisionnement en médicaments relevant du secteur privé, notamment les grossistes privés, les distributeurs, les pharmaciens et les vendeurs de médicaments du secteur informel. Bien que dans la plupart des pays le secteur privé soit en expansion, dans les pays en développement il reste surtout présent dans les zones urbaines et, habituellement, ne dessert pas l'intégralité des zones rurales. Lors de l'élaboration d'une politique pharmaceutique nationale, il est important de prendre en compte ce secteur étant donné qu'il peut contribuer à maximiser l'accès aux soins de santé.

Pour inciter le secteur privé à desservir des zones moins rentables du pays, il peut être nécessaire de prendre des mesures d'encouragement: subventions de l'État, pharmacies publiques ou «du peuple», franchisage. Une autre méthode pour améliorer l'accès par le canal du secteur privé est de mettre en place un programme de formation à la prescription pour les vendeurs de médicaments (voir sous «Usage rationnel des médicaments»). Ceci peut nécessiter une modification de la législation.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014