Comment élaborer et mettre en oeuvre une politique pharmaceutique nationale - Deuxième édition
(2002; 104 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentREMERCIEMENTS
View the documentSIGLES ET ABRÉVIATIONS
View the documentPRÉFACE
Open this folder and view contentsPREMIÈRE PARTIE: Comment élaborer et mettre en œuvre une politique pharmaceutique nationale
Close this folderDEUXIÈME PARTIE: Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents4. Sélection des médicaments essentiels
Open this folder and view contents5. Accessibilité économique
Open this folder and view contents6. Financement des médicaments
Close this folder7. Systèmes d'approvisionnement
View the document7.1. Public ou privé? Ou mixte?
View the document7.2. Achats de médicaments
View the document7.3. Production locale
View the document7.4. Stratégies de distribution
View the document7.5. L'approvisionnement en médicaments dans les situations d'urgence
Open this folder and view contents8. Réglementation pharmaceutique
Open this folder and view contents9. Usage rationnel des médicaments
Open this folder and view contents10. Recherche
Open this folder and view contents11. Développement des ressources humaines
Open this folder and view contents12. Surveillance et évaluation
View the documentOUVRAGES DE RÉFÉRENCE
View the documentCOUVERTURE ARRIÈRE
 

7.3. Production locale

Les décisions des pouvoirs publics d'importer des médicaments essentiels produits par des fabricants dignes de confiance ou bien d'encourager la production locale, et dans ce cas, à quel niveau, doit reposer sur une analyse de situation rigoureuse et sur une évaluation réaliste de la faisabilité d'une production locale.39 L'objectif primordial de l'élaboration d'une politique doit être d'obtenir des médicaments essentiels de qualité pour les personnes qui en ont besoin, à des prix abordables pour elles et pour leur pays.

La production pharmaceutique peut être divisée en trois niveaux. La production primaire, qui englobe la fabrication de principes pharmaceutiques actifs et d'intermédiaires; la production secondaire, qui comporte la production de formes galéniques finies comprenant des excipients et des principes actifs et la production tertiaire, qui se limite au conditionnement de produits finis ou au reconditionnement de produits finis achetés en vrac.

Fabriquer ou acheter?

De nombreux gouvernements estiment intéressant, du point de vue politique, de développer ou de maintenir des capacités de production locales et d'augmenter ainsi l'autonomie du pays. Il faut probablement voir ici un mélange complexe d'arguments économiques et sanitaires. Certains gouvernements espèrent peut-être pouvoir approvisionner de manière régulière en médicaments peu onéreux fabriqués dans des usines d'État les programmes de santé publique destinés à la lutte contre les maladies, plutôt qu'acheter les médicaments localement ou à l'étranger. D'autres estiment que des usines de fabrication de médicaments pourront contribuer à réduire les besoins en devises, créeront des emplois, amélioreront la balance des paiements et la viabilité des usines grâce aux exportations, et concourront au développement industriel et au transfert de technologie.

En réalité, cependant, ces hypothèses s'avèrent rarement justes et les difficultés rencontrées pour implanter ou même simplement faire en sorte qu'une industrie reste viable et compétitive ne devraient pas être sous-estimées. Tout gouvernement, avant de prendre la décision de s'engager dans la production de produits pharmaceutiques et de choisir à quel niveau, devra appuyer sa décision sur une analyse de situation approfondie permettant de déterminer la faisabilité de chaque proposition. Une attention particulière doit être apportée aux coûts réels (en tenant compte, notamment des besoins en personnel commercial et technique hautement qualifié, équipement importé, pièces détachées et matières premières), et à la qualité et aux prix des produits qui, sur le marché, seront en concurrence avec les médicaments fabriqués localement.

De manière générale, il vaut mieux confier au secteur privé la production de médicaments et de vaccins. L'État devrait remplir un nouveau rôle et renoncer à contrôler ou à gérer des usines de production de médicaments pour confier aux pouvoirs publics la réglementation et l'inspection de la production des médicaments fabriqués dans le secteur privé. Le gouvernement peut encourager la fabrication dans le pays de médicaments de qualité et, ce faisant, renforcer la capacité industrielle, en organisant des formations aux bonnes pratiques de fabrication.

Information sur les prix des matières premières

L'OMS et le Centre commercial international à Genève publient mensuellement un indicateur des prix des matières premières pharmaceutiques nécessaires à la production des médicaments essentiels les plus courants.40 Ce service a pour but d'aider les industries nationales à réaliser des études de marché en vue de l'achat de principes actifs à des prix compétitifs.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014