Comment élaborer et mettre en oeuvre une politique pharmaceutique nationale - Deuxième édition
(2002; 104 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentREMERCIEMENTS
View the documentSIGLES ET ABRÉVIATIONS
View the documentPRÉFACE
Open this folder and view contentsPREMIÈRE PARTIE: Comment élaborer et mettre en œuvre une politique pharmaceutique nationale
Close this folderDEUXIÈME PARTIE: Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents4. Sélection des médicaments essentiels
Close this folder5. Accessibilité économique
View the document5.1. Défis
View the document5.2. Stratégies visant à réduire le prix des médicaments
Open this folder and view contents6. Financement des médicaments
Open this folder and view contents7. Systèmes d'approvisionnement
Open this folder and view contents8. Réglementation pharmaceutique
Open this folder and view contents9. Usage rationnel des médicaments
Open this folder and view contents10. Recherche
Open this folder and view contents11. Développement des ressources humaines
Open this folder and view contents12. Surveillance et évaluation
View the documentOUVRAGES DE RÉFÉRENCE
View the documentCOUVERTURE ARRIÈRE
 

5.1. Défis

Les nouveaux médicaments essentiels sont souvent trop onéreux

Il est important pour les secteurs public et privé que les prix soient abordables. La question du niveau des prix revêt actuellement une importance accrue du fait de la résistance croissante des agents pathogènes aux antibiotiques les plus connus, lesquels sont largement répandus sous forme de produits génériques. De nouveaux médicaments essentiels pour le traitement de certaines maladies infectieuses telles que le paludisme, la tuberculose et le SIDA/VIH sont souvent très onéreux.

Échec du marché

Dans un marché parfait, les acheteurs et les consommateurs négocient librement, l'offre et la demande s'équilibrent, ce qui se traduit par un niveau des prix raisonnable. Cependant, les conditions d'existence de tels marchés se rencontrent rarement dans le domaine des produits pharmaceutiques pour les raisons suivantes:26

Déséquilibre de l'information. Les connaissances du malade en ce qui concerne l'efficacité, la qualité et l'adaptation du médicament sont inférieures à celles du prescripteur ou de la personne chargée de la délivrance. Il en résulte que l'acheteur peut être induit en erreur et trompé par certaines pratiques de communication, ce qui entraîne une utilisation inappropriée de médicaments. Pour que les marchés puissent fonctionner de manière satisfaisante, il faut que les acheteurs et les vendeurs disposent d'une information complète.

Absence de concurrence. Ceci se produit lorsqu'il y a emprise sur le marché, créée par des droits exclusifs tels que les brevets et les marques déposées, et lorsque toute la production est assurée par un petit nombre de fournisseurs.

Externalités. Certains services de santé (tels que la vaccination des enfants et le traitement de la tuberculose et des maladies sexuellement transmissibles) profitent non seulement à tous ceux qui font appel à eux mais également aux autres personnes, chez qui les risques de maladie diminuent. Ces retombées ou avantages aux tiers sont des externalités. Les services de santé de ce type, qui apportent à la société tout entière des bénéfices de santé publique considérables, ne peuvent être abandonnés au marché et justifient un investissement public.


Accords commerciaux internationaux

Les négociations commerciales du Cycle d'Uruguay menées dans le cadre de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (General Agreement on Tariffs and Trade - GATT), se sont achevés en 1994. L'Organisation internationale du Commerce (OMC) a été créée pour gérer les nouveaux accords commerciaux multilatéraux, notamment l'Accord global sur les ADPIC (aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce). L'Accord sur les ADPIC fixe des normes minimales dans le domaine de la propriété intellectuelle et impose aux États Membres de l'OMC l'obligation d'assurer une pleine protection par brevet pour toute invention (de produit ou procédé) pendant une période minimale de 20 ans. Cette disposition englobe les produits pharmaceutiques.

La protection par brevet peut apporter des avantages sociaux du fait de la mise au point de nouveaux médicaments. Les pays en développement doivent être conscients de ses incidences sur la production pharmaceutique locale et de la possible augmentation, à l'avenir, du coût de certains produits finis. L'impact de l'Accord sur les ADPIC dans le domaine de l'accès aux médicaments doit être soigneusement surveillé et évalué.27,28

Fusions dans l'industrie pharmaceutique

L'industrie pharmaceutique est en pleine transformation à la suite d'une vague de fusions, de rachats et d'alliances stratégiques. L'industrie des génériques fusionne également.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: March 20, 2014