Comment élaborer et mettre en oeuvre une politique pharmaceutique nationale - Deuxième édition
(2002; 104 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentREMERCIEMENTS
View the documentSIGLES ET ABRÉVIATIONS
View the documentPRÉFACE
Open this folder and view contentsPREMIÈRE PARTIE: Comment élaborer et mettre en œuvre une politique pharmaceutique nationale
Close this folderDEUXIÈME PARTIE: Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
Close this folder4. Sélection des médicaments essentiels
View the document4.1. Médicaments essentiels
View the document4.2. Vieux problèmes et nouveaux défis
View the document4.3. Stratégies pour la sélection des médicaments essentiels
View the document4.4. Médicaments traditionnels et médicaments à base de plantes
Open this folder and view contents5. Accessibilité économique
Open this folder and view contents6. Financement des médicaments
Open this folder and view contents7. Systèmes d'approvisionnement
Open this folder and view contents8. Réglementation pharmaceutique
Open this folder and view contents9. Usage rationnel des médicaments
Open this folder and view contents10. Recherche
Open this folder and view contents11. Développement des ressources humaines
Open this folder and view contents12. Surveillance et évaluation
View the documentOUVRAGES DE RÉFÉRENCE
View the documentCOUVERTURE ARRIÈRE
 

4.3. Stratégies pour la sélection des médicaments essentiels

Un processus en deux étapes

Le processus de sélection des médicaments essentiels comporte deux étapes. L'homologation d'un produit pharmaceutique en vue de sa mise sur le marché est ordinairement accordée sur la base de l'efficacité, de l'innocuité et de la qualité, et rarement sur la base d'une comparaison avec d'autres produits déjà sur le marché ou du prix. La décision prise dans le cadre de la réglementation définit la présence d'un médicament sur le marché. En outre, la plupart des dispositifs d'assurance et d'achat public de médicaments possèdent des mécanismes destinés à limiter l'achat ou le remboursement de médicaments. Ces décisions exigent un processus d'évaluation basé sur une comparaison entre divers produits pharmaceutiques et sur l'examen du rapport qualité-prix. Cette seconde étape conduit à une liste de médicaments essentiels.

Il vaut mieux mettre au point une liste de médicaments essentiels par niveau de soins, en s'appuyant sur les directives cliniques relatives aux maladies et affections courantes qui peuvent et devraient être diagnostiquées et traitées à chacun des niveaux. Un bon équilibre entre les avis autorisés et les preuves d'efficacité et d'efficacité par rapport au coût doit présider à l'élaboration de directives cliniques. Ces directives ainsi que les listes de médicaments essentiels pour les divers niveaux de soins doivent être régulièrement actualisées, de préférence tous les deux ans.

Liste modèle OMS des médicaments essentiels

La liste modèle des médicaments essentiels est conçue pour servir de modèle pour la seconde étape du processus de sélection. Elle est remise à jour tous les deux ans depuis 1977 par le Comité OMS d'experts de l'utilisation des médicaments essentiels. La liste modèle de 1999 contient 306 ingrédients actifs et est divisée en une liste principale et une liste complémentaire.15 Les médicaments sont expressément désignés au moyen de la dénomination commune internationale (DCI) ou nom générique sans mention de noms de marque ou de fabricants particuliers.18

Critères de sélection

Le traitement recommandé et les médicaments sélectionnés dépendent de nombreux facteurs tels que le tableau de la morbidité, les installations de traitement, la formation et l'expérience du personnel disponible, des ressources financières ainsi que de facteurs génétiques, démographiques et environnementaux. Les critères ci-après sont utilisés par le Comité OMS d'experts de l'utilisation des médicaments essentiels:

• seuls les médicaments pour lesquels on dispose de preuves solides et satisfaisantes d'efficacité et d'innocuité dans un grand nombre de contextes doivent être sélectionnés;

• le rapport coût-efficacité est un aspect important à prendre en considération dans le choix d'un médicament. Lorsque l'on compare des médicaments, le coût total du traitement - et non pas uniquement le coût unitaire du médicament - doit être pris en considération et doit être mis en regard de l'efficacité;

• dans certains cas, le choix peut aussi être influencé par d'autres facteurs tels que les propriétés pharmacocinétiques ou par des données locales telles que la disponibilité d'installations de fabrication ou de stockage;

• chacun des médicaments sélectionnés doit être disponible sous une forme garantissant une qualité, et notamment une biodisponibilité, satisfaisantes; la stabilité du médicament dans les conditions de stockage et d'utilisation prévues doit être établie;

• la plupart des médicaments essentiels doivent être formulés sous forme de composés uniques. Les associations en proportions fixes ne sont acceptables que lorsque la posologie de chaque ingrédient répond aux besoins d'un groupe de population déterminé et que l'association se montre supérieure à des composés uniques administrés séparément sur le plan de l'efficacité thérapeutique, de l'innocuité et de l'observance du traitement par le malade.


Processus de sélection

Le processus utilisé pour sélectionner les médicaments est déterminant. Une liste de médicaments essentiels imposée d'en haut ne reflètera pas les besoins des usagers ou ne sera pas acceptée par eux. Il est de ce fait très important que le processus soit consultatif et transparent, que les critères de sélection soient explicites, que la sélection des médicaments soit liée à des directives cliniques fondées sur des données factuelles et que ces directives ainsi que la liste soient organisées en fonction des niveaux de soins et soient régulièrement réexaminées et remises à jour. Les directives cliniques et la liste doivent être réexaminées au moins tous les deux ans, et leur utilisation et leur efficacité doivent faire l'objet d'un suivi.

Une commission permanente doit être nommée, chargée de fournir des conseils techniques. Cette commission doit être composée de spécialistes de différents domaines, tels que la médecine, les soins infirmiers, la pharmacologie clinique, la pharmacie, la santé publique, la consommation, ainsi que d'agents de santé intervenant au niveau local. Des consultations officielles et non officielles doivent être organisées avec les intéressés, notamment les représentants de groupements professionnels, l'industrie pharmaceutique, les associations de consommateurs ainsi que des responsables du budget et des finances au sein du gouvernement. Cependant, la sélection proprement dite des médicaments devra être effectuée en toute indépendance par les membres de la commission.

Un important principe doit être accepté par la commission: toutes les données disponibles ne sont pas d'importance égale. Par exemple, le résultat d'une méta-analyse de plusieurs essais cliniques possède plus de poids qu'une étude basée sur l'observation sans contrôle des résultats, et en possède bien davantage que l'expérience personnelle d'experts. Le poids des données disponibles détermine le poids de la recommandation.

Lorsque les directives cliniques et la liste des médicaments essentiels sont achevées et imprimées, elles doivent être lancées et largement diffusées. Lors des mises à jour, il peut être utile de publier une brochure d'information présentant un résumé des modifications ou de faire connaître ces modifications au moyen d'une lettre ou bulletin d'informations pharmaceutiques.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014