Comment élaborer et mettre en oeuvre une politique pharmaceutique nationale - Deuxième édition
(2002; 104 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentREMERCIEMENTS
View the documentSIGLES ET ABRÉVIATIONS
View the documentPRÉFACE
Open this folder and view contentsPREMIÈRE PARTIE: Comment élaborer et mettre en œuvre une politique pharmaceutique nationale
Close this folderDEUXIÈME PARTIE: Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
Close this folder4. Sélection des médicaments essentiels
View the document4.1. Médicaments essentiels
View the document4.2. Vieux problèmes et nouveaux défis
View the document4.3. Stratégies pour la sélection des médicaments essentiels
View the document4.4. Médicaments traditionnels et médicaments à base de plantes
Open this folder and view contents5. Accessibilité économique
Open this folder and view contents6. Financement des médicaments
Open this folder and view contents7. Systèmes d'approvisionnement
Open this folder and view contents8. Réglementation pharmaceutique
Open this folder and view contents9. Usage rationnel des médicaments
Open this folder and view contents10. Recherche
Open this folder and view contents11. Développement des ressources humaines
Open this folder and view contents12. Surveillance et évaluation
View the documentOUVRAGES DE RÉFÉRENCE
View the documentCOUVERTURE ARRIÈRE
 

4.1. Médicaments essentiels

La sélection des médicaments essentiels et l'un des principes fondamentaux de la politique pharmaceutique nationale parce qu'elle contribue à fixer des priorités pour tous les aspects du système pharmaceutique.

L'OMS a défini ainsi les médicaments essentiels «ceux qui satisfont aux besoins de la majorité de la population en matière de soins de santé; ils doivent donc être disponibles à tout moment en quantité suffisante, sous la forme pharmaceutique appropriée, et à un prix accessible pour les individus ou la communauté».15 Il s'agit là d'un principe général qui peut s'appliquer à tous les pays, dans les secteurs privé et public et à différents niveaux du système de soins de santé.

Principe des médicaments essentiels

Le principe des médicaments essentiels est qu'un nombre limité de médicaments soigneusement sélectionnés sur la base de directives cliniques sur lesquelles il y a eu accord, permet une prescription plus rationnelle, un meilleur approvisionnent en médicaments et des coûts moins élevés. Les raisons en sont évidentes:

• Les médicaments essentiels sélectionnés sur la base de directives cliniques sûres et économiquement efficaces permettent une prescription plus rationnelle16 et donc une meilleure qualité des soins et un meilleur rapport qualité-prix.

• La formation des agents de santé et l'information pharmaceutique en général peuvent être mieux ciblées.

• Les prescripteurs acquièrent davantage d'expérience d'un plus petit nombre de médicaments et reconnaissent mieux les interactions et les effets indésirables.

• L'assurance qualité, les achats, le stockage, la distribution et la délivrance sont plus faciles lorsque le nombre de médicaments est restreint.

• L'acquisition d'un plus petit nombre de médicaments en grandes quantités permet de faire jouer la concurrence et de réaliser des économies d'échelle.


Tous ces facteurs sont encore plus importants dans des situations de pénurie de moyens où la disponibilité des médicaments dans le secteur public est souvent irrégulière. Dans de telles circonstances, les mesures assurant un approvisionnement régulier en médicaments essentiels permettront de véritables progrès dans le domaine de la santé et augmenteront la confiance dans les services de santé.

Conséquences pratiques du principe des médicaments essentiels

Les listes nationales de médicaments essentiels et les formulaires nationaux, accompagnés de directives cliniques, doivent servir de base à la formation initiale et en cours d'emploi des professionnels de la santé ainsi qu'à l'éducation du public à l'usage des médicaments. Ils doivent aussi constituer la référence principale pour les achats et la distribution de médicaments dans le secteur public, ainsi que pour les dons de médicaments.

Les dispositifs d'assurance utilisent souvent une liste restreinte composée des médicaments qu'ils acceptent de rembourser. C'est l'une des applications les plus courantes du principe de la sélection dans les pays développés. Dans les pays en développement, l'assurance maladie est moins répandue, mais le nombre de bénéficiaires est en augmentation et les remboursements prévus par la couverture s'appliquent généralement aux médicaments essentiels. Étant donné que le coût des médicaments est en rapide augmentation dans la plupart des pays, on peut affirmer sans risque d'erreur que tous les dispositifs d'assurance maladie auraient besoin, d'une manière ou d'une autre, d'avoir recours à un système de sélection des médicaments.

Les listes de médicaments essentiels et une formation relative à l'intérêt de la sélection des médicaments pourraient aussi servir à influer sur les pratiques du secteur privé. Celles-ci pourraient par exemple être incorporées dans la formation de base des étudiants en médecine et dans les programmes de formation continue qu'organisent les universités et les associations professionnelles à l'intention des médecins.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014