Comment élaborer et mettre en oeuvre une politique pharmaceutique nationale - Deuxième édition
(2002; 104 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentREMERCIEMENTS
View the documentSIGLES ET ABRÉVIATIONS
View the documentPRÉFACE
Close this folderPREMIÈRE PARTIE: Comment élaborer et mettre en œuvre une politique pharmaceutique nationale
Close this folder1. Introduction
View the document1.1. Les possibilités des médicaments essentiels ne sont pas pleinement utilisées
View the document1.2. Qu'est-ce qu'une politique pharmaceutique nationale?
View the document1.3. Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents2. Le processus de mise en place de la politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents3. Législation
Open this folder and view contentsDEUXIÈME PARTIE: Éléments clés d'une politique pharmaceutique nationale
View the documentOUVRAGES DE RÉFÉRENCE
View the documentCOUVERTURE ARRIÈRE
 

1.2. Qu'est-ce qu'une politique pharmaceutique nationale?

Une volonté d'atteindre un objectif et un guide d'action

Une politique pharmaceutique nationale est à la fois l'expression d'une volonté d'atteindre un objectif et un guide d'action. Elle exprime et classe par ordre de priorité les objectifs à moyen et long termes fixés par le gouvernement à l'intention du secteur pharmaceutique et définit les principales stratégies pour atteindre ceux-ci. Elle fournit un cadre au sein duquel les activités du secteur pharmaceutique peuvent être coordonnées. Elle englobe à la fois le secteur public et le secteur privé et fait intervenir tous les principaux acteurs du domaine pharmaceutique.

Une politique pharmaceutique nationale, présentée et publiée comme déclaration officielle du gouvernement, est importante parce ce qu'elle est l'expression officielle des aspirations, des buts, des décisions et des engagements. Sans un tel document d'orientation officiel, une vue d'ensemble des besoins pourrait faire défaut, et de ce fait, il pourrait y avoir incompatibilité entre certaines mesures gouvernementales, les divers objectifs et responsabilités n'étant ni clairement définis ni bien compris.

Le document d'orientation doit être le fruit d'un processus de consultation systématique de l'ensemble des parties concernées. Au cours de ce processus, les objectifs doivent être définis, les priorités fixées, des stratégies mises au point et des engagements pris.

Pourquoi une politique pharmaceutique nationale est-elle nécessaire?

Une politique pharmaceutique nationale est nécessaire pour plusieurs raisons. Les plus importantes d'entre elles sont les suivantes:

• elle est l'expression officielle des valeurs, des aspirations, des buts, des décisions et des engagements à moyen et à long termes du gouvernement;

• elle définit les buts et les objectifs nationaux pour le secteur pharmaceutique et fixe des priorités;

• elle définit les stratégies nécessaires pour atteindre ces objectifs, et recense les divers acteurs responsables de la mise en œuvre des principales composantes de la politique;

• elle crée un lieu de réflexion sur ces questions au niveau national.


Les consultations et les discussions nationales qui précèdent la rédaction du document d'orientation relatif à la politique pharmaceutique sont très importantes parce qu'elles créent un mécanisme permettant de réunir toutes les parties concernées et de leur donner le sentiment qu'elles sont collectivement parties prenantes à la politique présentée dans le texte définitif. Ceci est essentiel compte tenu de l'effort national qui sera demandé lors de la mise en œuvre de la politique. Le processus d'élaboration de la politique est tout aussi important que le document d'orientation.

Les objectifs principaux - garantir un accès équitable aux médicaments ainsi qu'une bonne qualité et un usage rationnel - figurent habituellement dans toutes les politiques pharmaceutiques nationales, mais manifestement toutes les politiques ne sont pas identiques. La définition des objectifs et des stratégies dépend du niveau de développement économique et des ressources, de facteurs culturels et historiques et de choix et de valeurs politiques. Les directives présentées ici ont pour objet d'aider les pays à élaborer et mettre en œuvre pour leur politique un cadre global adapté à leurs propres besoins, priorités et ressources.

Une politique pharmaceutique nationale est une composante essentielle de la politique de la santé.

Une politique pharmaceutique nationale ne se met pas au point dans le vide - elle doit entrer dans le cadre d'un système de soins de santé donné, d'une politique nationale de la santé et, parfois, d'un programme de réforme du secteur de la santé. Les buts de la politique pharmaceutique nationale doivent toujours être dans la logique des objectifs plus larges en matière de santé, et la mise en œuvre de la politique doit contribuer à la réalisation de ces objectifs plus larges.

Pour un pays donné, la politique de la santé et le niveau de prestation de services constituent d'importants facteurs déterminants de la politique pharmaceutique et définissent les divers choix et options. Par ailleurs, la situation pharmaceutique influe également sur la manière dont les services de santé sont perçus. Les services perdent leur crédibilité lorsque l'approvisionnement en médicaments de bonne qualité est insuffisant, ou lorsque ces médicaments sont prescrits à mauvais escient. De ce fait, la mise en œuvre d'une politique pharmaceutique efficace développe la confiance dans les services de santé ainsi que leur utilisation.

Il existe également des arguments économiques. Dans de nombreux pays, une large part des dépenses de santé est consacrée à l'achat de médicaments. Le financement des soins de santé est donc étroitement lié au financement des médicaments. Il est extrêmement difficile de mettre en œuvre une politique de la santé en l'absence d'une politique pharmaceutique.

Objectifs d'une politique pharmaceutique nationale

Dans son sens le plus large, une politique pharmaceutique nationale doit faire progresser l'équité et renforcer la viabilité du secteur pharmaceutique.

Les objectifs généraux d'une politique pharmaceutique nationale sont de garantir pour les médicaments:

• Accès:

disponibilité et accessibilité économique équitables des médicaments essentiels.

• Qualité:

qualité, innocuité et efficacité de tous les médicaments.

• Usage rationnel:

promotion d'un usage des médicaments à la fois rationnel sur le plan thérapeutique et efficace par rapport au coût, par les professionnels de la santé et les consommateurs.

Les buts et objectifs particuliers d'une politique nationale sont fonction de la situation du pays, de la politique nationale de la santé et des priorités en matière de politiques fixées par le gouvernement. Outre les objectifs liés à la santé, il peut en exister d'autres, tels que les objectifs économiques. Par exemple, l'augmentation de la capacité de la production pharmaceutique nationale peut constituer un objectif complémentaire.

Il est essentiel que tous les objectifs de la politique pharmaceutique soient explicites afin que les rôles des secteurs public et privé et des divers ministères (santé, finances, commerce et industrie) et des organes gouvernementaux (tels que l'autorité de réglementation pharmaceutique) puissent être précisés.

Importance de la notion de médicaments essentiels

La notion de médicaments essentiels est au cœur d'une politique pharmaceutique nationale parce qu'elle favorise l'équité et contribue à la fixation de priorités pour le système de soins de santé. Au centre de la notion se trouve l'idée que l'usage d'un nombre limité de médicaments soigneusement sélectionnés sur la base de principes cliniques approuvés se traduit par un meilleur approvisionnement en médicaments, une prescription plus rationnelle et des coûts moins élevés.

Les raisons en sont claires. Les médicaments essentiels, qui sont sélectionnés sur la base de principes cliniques d'innocuité et d'efficacité sur le plan des coûts, permettent une meilleure qualité des soins et sont d'un bon rapport coût-efficacité. Les achats d'une sélection moins large d'articles mais en plus grande quantité conduisent à une plus grande concurrence des prix et des économies d'échelle. L'assurance qualité, les achats, le stockage, la distribution et la délivrance sont plus faciles lorsque le nombre des médicaments est réduit. La formation des agents de santé et l'information pharmaceutique en général peuvent être mieux ciblées, et les prescripteurs acquièrent davantage d'expérience d'un plus petit nombre de médicaments et sont plus susceptibles de reconnaître les interactions médicamenteuses ainsi que les réactions indésirables.

À la fin de l'année 1999, 156 pays développés et en développement possédaient des listes nationales ou institutionnelles de médicaments essentiels pour divers niveaux de soins, dans les secteurs privé et public. Cent-vingt-sept de ces listes avaient été actualisées au cours des cinq années précédentes, et 94 d'entre elles étaient divisées en niveaux de soins. De nombreux faits concourent à indiquer que l'utilisation de listes nationales de médicaments essentiels a contribué à améliorer la qualité des soins et a permis de réduire considérablement le coût des médicaments.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014