Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Perspectives politiques de l'OMS sur les médicaments, No. 08 mars 2004 - Accès équitable aux médicaments essentiels: cadre d'action collective
(2004; 6 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentAccès équitable aux médicaments essentiels: cadre d'action collective. Perspectives Politiques de l'OMS sur les médicaments, No. 8
View the documentLe cadre d'accès
View the document1 Sélection et usage rationnels des médicaments essentiels
View the document2 Prix abordables
View the document3 Financement durable
View the document4 Systèmes de santé et systèmes d'approvisionnement fiables
View the documentLectures conseillées
 

2 Prix abordables

Compte tenu du coût potentiel que représente l'administration de toute la gamme des traitements contre les maladies courantes, les prix des médicaments et leur financement sont des facteurs incontournables dans l'accès aux médicaments essentiels. On peut obtenir des prix abordables grâce aux mécanismes suivants:

L'information sur les prix est fondamentale pour obtenir le meilleur prix. Plusieurs services d'information régionaux et internationaux sur les prix sont à la disposition des Etats Membres. Elle peut aider à négocier les prix, à trouver de nouvelles sources d'approvisionnement, et à évaluer l'efficacité de l'achat local. (Encadré 4)

La concurrence des prix grâce aux appels d'offres pour les produits génériques, et la mise en concurrence thérapeutique sont des instruments efficaces de réduction des prix. Grâce à la concurrence des génériques, des réductions de prix de 75 à 95 % ont été obtenues par rapport aux prix de marques initiaux (Figure 3). En outre, la concurrence thérapeutique - entre plusieurs produits de marque appartenant à la même classe thérapeutique - permet également d'obtenir des réductions de prix.


Figure 3 L'action de sensibilisation, la réactivité des entreprises et la concurrence ont permis de réduire le prix des antirétroviraux de 95$% en trois ans

L'achat en gros suppose que l'on regroupe les commandes de médicaments, que l'on se concentre sur une liste de médicaments prioritaires et que l'on évite autant que possible les doubles emplois à l'intérieur d'une même catégorie thérapeutique. Cela se traduira par de plus grands volumes d'achats et un accroissement du pouvoir d'achat. L'achat en gros peut se faire grâce à la coopération des
établissements d'un même pays, ou d'arrangements entre Etats.

Les politiques de médicaments génériques sont efficaces à l'expiration d'un brevet. Aux Etats-Unis d'Amérique, la moyenne des prix de gros tombe à 60 % du prix des médicaments de marque lorsqu'un concurrent générique arrive sur le marché, et à 29 % lorsque dix concurrents sont en présence. Pour favoriser l'utilisation des médicaments génériques il est important que: 1) des réglementations existent; 2) un système d'assurance de la qualité fiable soit mis en place; 3) l'appui des professionnels et du grand public soit garanti; et 4) des mesures d'incitation financière soient en place.

Encadré 4 Services d'information OMS sur le prix des médicaments

L'OMS collabore avec plusieurs partenaires afin de rendre les informations sur les prix facilement accessibles aux pouvoirs publics, aux organisations non gouvernementales, aux organismes donateurs et à toute institution impliquée par l'achat de médicaments.

International Drug Price Indicator Guide (Guide indicateur international sur le prix des médicaments): Contient une liste de 350 ingrédients actifs sous 750 formes pharmaceutiques provenant de 17 sources. Prix indicatifs des produits génériques sur le marché international et prix sélectionnés sur appel d'offres. Publié par Management Sciences for Health et l'OMS.

Sources et prix d'une sélection de médicaments et tests diagnostiques pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA: Contient une liste de 59 ingrédients actifs sous 100 formes pharmaceutiques. Publié par l'UNICEF, l'ONUSIDA, Médecins sans Frontières et l'OMS. Couvre les médicaments antirétroviraux (ARV), les tests pour le diagnostic et le suivi du VIH/SIDA et les médicaments pour le traitement des infections opportunistes, pour le soulagement de la douleur et pour l'utilisation en soins palliatifs, pour le traitement des cancers liés au VIH/SIDA et pour la prise en charge de la pharmacodépendance.

Pharmaceutical Starting Materials/Essential Drugs Report: Contient une liste de plus de 273 ingrédients actifs. Publié par l'OMS et le Centre du Commerce international, centre mixte OMC-CNUCED.

AFRO Essential Drugs Price Indicator: Contient une liste de près de 300 médicaments essentiels et formes pharmaceutiques - renseignements fournis par les Etats Membres et les fournisseurs internationaux de médicaments essentiels à bas prix. Publié par le Bureau régional de l'Afrique et par le centre collaborateur OMS pour l'assurance de la qualité des médicaments, Université de Potchefstroom, Afrique du Sud.

AMRO: AIDS and STI - Prix moyen d'une année de traitement au moyen d'antirétroviraux dans les pays d'Amérique latine et des Caraïbes: enquête de l'Organisation panaméricaine de la Santé sur le traitement antirétroviral dans les pays d'Amérique latine.

http://www.who.int/medicines/organization/par/ipc/drugpriceinfo.shtml

Des prix équitables sont particulièrement importants pour les médicaments essentiels récents encore protégés par des brevets. Les prix équitables s'expliquent par une adaptation des prix demandés par le fabricant ou le vendeur aux pays ayant des pouvoirs d'achat différents. La généralisation des prix équitables est économiquement réalisable pour autant que les médicaments à bas prix ne se retrouvent pas ensuite sur le marché des pays à revenu élevé.

La réduction ou l'élimination des droits et taxes tant pour les médicaments génériques que brevetés contribue à la baisse des prix. Dans les pays en développement, le prix final d'un médicament peut être de deux à cinq fois plus élevé que le prix de revient pour le producteur ou l'importateur. Cela s'explique par les multiples intermédiaires, la taxation, des droits à l'importation, des coûts de distribution élevés ainsi que les marges prélevées par les pharmacies et les vendeurs de médicaments.

La production locale de médicaments de qualité vérifiée, lorsqu'elle est économiquement réalisable, et lorsqu'elle est conforme à de bonnes pratiques de fabrication (BPF) peut se traduire par une baisse des prix des médicaments. Elle peut être facilitée par le transfert de technologies, l'inspection des BPF et d'autres arrangements. Les fabricants de médicaments génériques d'Inde, du Brésil et de Thaïlande ont proposé d'aider les pays à revenu faible ou moyen à produire des antirétroviraux localement grâce au transfert de technologie dans le cadre d'une collaboration Sud-Sud.

L'Accord sur les ADPIC de l'OMC définit les normes minimales pour les droits de propriété intellectuelle applicables à tous les membres de l'OMC. Des études prévoient une hausse significative du prix des médicaments avec la pleine application des normes ADPIC dans les pays à revenu faible ou moyen. Les législations nationales sur les brevets et textes connexes devraient prévoir des normes de brevetabilité qui prennent en compte la santé, encouragent la concurrence des génériques, et prévoient des sauvegardes compatibles avec l'Accord sur les ADPIC, telles que les licences obligatoires et les importations parallèles.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: August 29, 2014