Principes directeurs pour la formation de base et la sécurité dans la pratique de l'acupuncture
(2001; 38 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
Open this folder and view contentsIntroduction
Open this folder and view contentsSection I: Formation de base en acupuncture
Open this folder and view contentsSection II: Sécurité dans la pratique de l'acupuncture
Close this folderAppendice
View the document1. Stérilisation des aiguilles et de l'équipement d'acupuncture
View the document2. Méthodes de stérilisation
View the document3. Désinfection
View the document4. Entretien
View the documentAnnexe I: Liste des participants
 

3. Désinfection

Pour obtenir un niveau élevé de désinfection, on doit faire bouillir les instruments pendant 20 minutes. C'est la méthode la plus simple et la plus fiable de neutralisation des microbes pathogènes, y compris du VIH, quand aucun équipement de stérilisation n'est disponible. On ne doit recourir à l'ébullition que lorsqu'une stérilisation à la vapeur ou à la chaleur sèche n'est pas possible. Le virus de l'hépatite B est neutralisé en faisant bouillir pendant plusieurs minutes. Le VIH, très sensible à la chaleur, est également neutralisé de la même manière. Cependant, pour être bien sûr, il est préférable de faire bouillir pendant 20 minutes.

La désinfection chimique est utilisée pour l'équipement sensible à la chaleur risquant d'être endommagé par les températures élevées. La plupart des désinfectants ne sont efficaces que contre une gamme limitée de micro-organismes et le taux de destruction des ces derniers est variable. Les équipements doivent être démontés et entièrement immergés dans le désinfectant. Ils doivent ensuite être rincés soigneusement à l'eau propre pour ne pas risquer une nouvelle contamination. Les désinfectants chimiques sont instables et une séparation peut se produire. Ils peuvent aussi être corrosifs et irriter la peau. Le port de vêtements de protection peut s'avérer nécessaire. La désinfection chimique n'est pas aussi fiable que l'ébullition ou la stérilisation. Les agents comprennent:

• agents à base de chlore, par exemple eau de Javel
• les solution aqueuses à 2 % de glutaraldéhyde
• l'alcool éthylique ou isopropyle à 70 %.

 

Source: OMS - GPA/TCO/HSC/95/16 p.16 et Série SIDA OMS 2, 2ème édition, p.3, 1989.)

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014