Principes directeurs pour la formation de base et la sécurité dans la pratique de l'acupuncture
(2001; 38 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
Open this folder and view contentsIntroduction
Close this folderSection I: Formation de base en acupuncture
View the document1. Objectif des principes directeurs
Open this folder and view contents2. Utilisation de l'acupuncture dans les systèmes sanitaires nationaux
View the document3. Niveaux de formation
View the document4. Programmes de formation
Open this folder and view contents5. Formation des acupuncteurs
View the document6. Formation en acupuncture complète pour les médecins diplômés
Open this folder and view contents7. Formation en acupuncture limitée pour les médecins diplômés
View the document8. Formation en acupuncture limitée pour le personnel de soins de santé primaires
View the document9. Points d'acupuncture sélectionnés pour la formation de base
View the document10. Points sélectionnés pour la formation de base en acupuncture
Open this folder and view contentsSection II: Sécurité dans la pratique de l'acupuncture
Open this folder and view contentsAppendice
View the documentAnnexe I: Liste des participants
 

Section I: Formation de base en acupuncture

La popularité croissante de l'acupuncture au cours des dernières années en temps que thérapie et l'intérêt manifesté par certains pays quant à son introduction dans les soins de santé primaires réclament que les autorités sanitaires nationales garantissent la sécurité et les compétences nécessaires à son utilisation.

Dans les pays disposant d'un système d'enseignement formel en médecine traditionnelle, et dans lesquels l'acupuncture est fermement établie en tant que composante normale des soins de santé, la formation peut s'étendre sur plusieurs années au niveau universitaire et les mécanismes de supervision adéquats des praticiens ont été mis en place.

Cependant, dans les autres pays où la "médecine occidentale moderne" forme l'unique base du système de santé national, la position est différente, et il peut n'y avoir aucun cadre éducatif, professionnel ou législatif pour réglementer la pratique de l'acupuncture.

L'utilisation de l'acupuncture dans les soins médicaux modernes exige de la séparer de son contexte traditionnel et de l'appliquer en tant que technique thérapeutique dans un nombre limité d'affections pour le traitement desquelles elle s'est avérée efficace, sans devoir concilier les théories de la médecine moderne et traditionnelle sous-jacentes.

Dans ce type de situation, de longues périodes d'instruction en médecine traditionnelle comme toile de fond à l'enseignement de l'acupuncture ne sont ni possibles ni nécessaires, et une formation plus courte doit suffire.

De plus, dans de nombreux pays, l'acupuncture n'est pas encore officiellement reconnue et les règlements et exigences d'habilitation, quand elles existent, varient considérablement. Dans certains pays, seuls les médecins diplômés sont autorisés à pratiquer l'acupuncture, alors que dans d'autres pays, les praticiens formés à la médecine traditionnelle y sont aussi autorisés.

Il semble donc utile de fournir des principes directeurs pour des périodes relativement courtes de formation théorique et pratique en acupuncture qui, associés à des cursus bien conçus et des formateurs compétents, suffiraient à assurer la sécurité et la compétence des praticiens formés.

Au cours des dernières décennies, les aspects théoriques et pratiques de l'acupuncture ont été développés dans divers pays, surtout dans ceux où des perspectives médicales et des méthodologies de recherche occidentales modernes ont été appliquées à l'étude de cette thérapie traditionnelle. Les succès de ces études doivent être intégrés à la formation. Cependant, étant donné qu'aucun nouveau système théorique n'a encore été établi, la théorie médicale traditionnelle chinoise forme toujours la base du tronc commun.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014