Principes méthodologiques généraux pour la recherche et l'évaluation relatives à la médecine traditionnelle
(2000; 87 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
View the documentAvant-propos
Open this folder and view contentsIntroduction
Open this folder and view contents1. Médicaments à base de plantes: méthodes de recherche et d'évaluation
Open this folder and view contents2. Thérapies traditionnelles: méthodes de recherche et d'évaluation
Open this folder and view contents3. Recherche clinique
Open this folder and view contents4. Autres questions et considérations
View the documentOuvrages de références cités
Close this folderAnnexes
Open this folder and view contentsAnnexe I. Lignes directrices concernant l'évaluation des médicaments à base de plantesa
Open this folder and view contentsAnnexe II. Lignes directrices de la recherche pour l'évaluation de l'innocuité et de l'efficacité des médicaments à base de plantesa
Open this folder and view contentsAnnexe III. Rapport de la consultation OMS sur le SIDA et la médecine traditionnelle: évaluation clinique des préparations médicinales traditionnelles et des substances naturellesa
Open this folder and view contentsAnnexe IV. Définition des niveaux de preuve et classement des recommandationsa
Open this folder and view contentsAnnexe V. Lignes directrices concernant les niveaux et types de preuves à l'appui des indications thérapeutiquesa
Open this folder and view contentsAnnexe VI. Lignes directrices relatives aux bonnes pratiques cliniques (BPC) pour l'essai des médicamentsa
Open this folder and view contentsAnnexe VII. Directive pour l'industrie: données scientifiques à l'appui des effets bénéfiques pour la santé revendiqués pour les aliments et les suppléments nutritionnelsa
Open this folder and view contentsAnnexe VIII. Ligne directrice relative aux bonnes pratiques cliniquesa
Close this folderAnnexe IX. Qualité de vie (WHOQL) - Manuel de l'utilisateur: définition des facettes et échelle des réponsesa
View the documentIntroduction
View the documentQualité de vie et santé en général
View the documentDomaine I - Domaine physique
View the documentDomaine II - Domaine psychologique
View the documentDomaine III - Degre d'independance
View the documentDomaine IV - Relations sociales
View the documentDomaine V - Environnement
View the documentDomaine VI - Spiritualite/religion/croyances personnelles
View the documentEchelle des réponses
View the documentAnnexe X. Liste des participants à la Consultation de l'OMS sur les méthodologies de recherche et d'évaluation concernant la médecine traditionnelle
 

Domaine II - Domaine psychologique

4. Sentiments positifs

Cette facette examine la mesure dans laquelle on éprouve des sentiments positifs: contentement, équilibre, paix, bonheur, espoir, joie et jouissance des bonnes choses de la vie. L'opinion et les sentiments d'un être concernant l'avenir forment une partie importante de cette facette. Pour grand nombre d'enquêtés, cette facette peut être considérée comme étant synonyme de qualité de vie. Les sentiments négatifs n'y figurent pas car ils sont traités ailleurs.

5. Pensée, apprentissage, mémoire et concentration

Cette facette examine ce qu'un être pense de ses facultés de réflexion, d'apprentissage, de remémoration, de concentration ainsi que de sa capacité à prendre des décisions. Cela englobe la rapidité de la pensée et sa clarté. On ne cherche pas à savoir si la personne est attentive, consciente ou éveillée, même si ces états déterminent la pensée, la mémoire et la concentration. L'on sait que parmi les personnes qui souffrent de troubles cognitifs, certaines n'ont pas conscience de leur difficulté. Dans ces cas, il peut être nécessaire, outre l'évaluation subjective de la personne concernée, de demander leur avis à des tiers. La réticence de certains enquêtés à faire état de problèmes dans ce domaine présente des difficultés du même ordre.

6. Estime de soi

Cette facette examine ce que l'on pense de soi. Cela peut aller d'une vision positive de soi à des sentiments extrêmement négatifs. Outre l'estime de soi, l'accent est mis sur la confiance que l'on a dans sa propre valeur, sur le contentement de soi et sur la maîtrise de soi.

Les questions cherchent à savoir ce que les gens pensent d'eux-mêmes en ce qui concerne leurs rapports avec les autres; leur éducation; leur capacité à changer ou à accomplir certaines tâches ou à se comporter de certaines manières; leurs rapports familiaux; leur sens de la dignité et l'acceptation de soi. Chez certaines personnes, l'estime de soi dépend en grande partie de la manière dont elles s'acquittent de leurs obligations au travail et à la maison ou de la manière dont elles sont perçues et traitées par les autres. Dans certaines cultures, l'estime de soi est l'estime dont jouit la famille plutôt que l'individu. L'on suppose que les questions seront interprétées par les enquêtés selon leur situation.

Les questions ne comportent pas d'allusions particulières à l'image corporelle et aux relations sociales qui figurent dans d'autres parties. Cependant, le sentiment de valorisation de soi qui s'en dégage est censé être couvert par ces questions, mais en des termes plus généraux. Les questions ont été formulées de manière à tenir compte du fait que certaines personnes ont du mal à aborder ce sujet.

7. Image corporelle et aspect physique

Cette facette examine la manière - positive ou négative - dont on perçoit son corps. Il s'agit de savoir si la personne interrogée est satisfaite de son aspect et l'effet que cela a sur sa conception de soi, y compris la mesure dans laquelle les défauts physiques «perçus» ou réels peuvent être corrigés (au moyen par exemple du maquillage, de l'habillement, de membres artificiels, etc.).

La manière dont les autres réagissent à l'aspect physique d'une personne influe sans doute considérablement sur l'image de soi. La façon dont les questions sont formulées vise à encourager les enquêtés à dire ce qu'ils ressentent réellement plutôt que ce qu'ils pensent devoir répondre. Par ailleurs, elles sont formulées de manière à s'adresser aussi bien à une personne satisfaite de son apparence qu'à quelqu'un de gravement handicapé.

8. Sentiments négatifs

Cette facette traite de l'intensité des sentiments négatifs qu'une personne peut éprouver à savoir: découragement, culpabilité, tristesse, envie de pleurer, désespoir, nervosité, anxiété et manque de plaisir dans la vie. La facette examine à quel point les sentiments négatifs sont éprouvants et l'impact qu'ils ont sur la capacité de la personne à s'acquitter de ses fonctions au jour le jour. Les questions sont formulées de manière à inclure les personnes souffrant de troubles psychologiques invalidants tels que dépression grave, manie dépressive ou attaques de panique.

Les questions ne portent pas sur le manque de concentration ni sur la relation entre l'affect négatif et les rapports sociaux qu'entretient la personne car ces aspects sont couverts ailleurs. Les questions ne comprennent pas non plus l'évaluation approfondie de la sévérité des sentiments négatifs.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: March 20, 2014