Maîtrise des coûts des médicaments importés - Etude de cas: Tunisie - Série réglementation pharmaceutique, No. 10
(2003; 41 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRESUME D'ORIENTATION
View the documentCONTEXTE SOCIO-SANITAIRE TUNISIEN
Open this folder and view contentsLES CARACTERISTIQUES DU SECTEUR PHARMACEUTIQUE
Close this folderLA CONSOMMATION PHARMACEUTIQUE
View the documentEncadrement de la prescription
View the documentEncouragement à l'utilisation et à la production locale de médicaments génériques
Open this folder and view contentsLA CENTRALISATION DE L'IMPORTATION
View the documentENGAGEMENTS INTERNATIONAUX DE LA TUNISIE ET PERENNITE DES ACTIVITES DE LA PHARMACIE CENTRALE DE TUNISIE
View the documentCONCLUSION: LA TUNISIE, UN MODELE POUR L'IMPORTATION DES MEDICAMENTS?
View the documentCOUVERTURE ARRIERE
 

Encadrement de la prescription

Le ministère de la santé publique a établi des listes officielles de médicaments disponibles dans les secteurs hospitalier et officinal, afin de favoriser la prescription et l'usage rationnel des médicaments.

Tableau 5: Nombre de présentations selon les lieux de disponibilité

Lieu de disponibilité des médicaments

Nombre de présentations en 2000

Centre de soins de santé

332

Hôpital

1026 (dont 108 réservés aux spécialistes)

Officine

1730

 

Source: Nomenclature des hôpitaux «2000» et DPM


Ces chiffres traduisent la volonté des pouvoirs publics tunisiens de limiter le nombre de médicaments disponibles dans les structures sanitaires publiques.

La nomenclature officinale comporte également un nombre limité de présentations (environ 1730). Le nombre de médicaments disponibles dans le secteur officinal privé tunisien est ainsi relativement réduit comparé au nombre de présentations disponibles en officines dans la plupart des pays européens (en France par exemple, près de 7250 présentations correspondant à plus de 4000 médicaments différents sont commercialisées en officine12).

12 Site Internet du groupement des grossistes-répartiteurs français (www.csrp.fr) consulté le 20/01/2003.


Les médicaments inscrits à la nomenclature sont réévalués régulièrement. Par ailleurs, la limitation des possibilités de prescription en fonction des structures concernées (centres de soins primaires versus établissements hospitaliers) ou des qualifications des praticiens (médecins généralistes versus spécialistes) permet également de diminuer les risques de mauvaise utilisation des médicaments.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: August 29, 2014