Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Mécanismes d'endiguement des coûts des médicaments essentiels, y compris les antirétroviraux, en Chine - Série "Economie de la santé et médicaments", No. 013
(2003; 30 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
View the documentMandat
Open this folder and view contentsIntroduction
View the documentContexte et expériences des accords volontaires
View the documentLes droits des pays à être protégés dans des accords volontaires de réduction de prix des médicaments
Open this folder and view contentsLicences obligatoires - aspects pratiques et procédures
View the documentConclusions
View the documentListe des personnes contactées
View the documentLectures supplémentaires
View the documentCouverture arrière
 

Contexte et expériences des accords volontaires

Le plus important accord formel favorisant les réductions de prix volontaires pour les produits pharmaceutiques pour les pays en développement est l'Initiative pour accélérer l'accès (IAA).

La IAA a été lancée par ONUSIDA en partenariat avec plusieurs agences de l'ONU et cinq entreprises pharmaceutiques (Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, GlaxoSmithKline, Merck & Co et Hoffman-La Roche5). La responsabilité de cette initiative a été transférée à l'OMS à la fin de 2001. L'objectif principal de la IAA est de permettre l'accès des pays en développement aux médicaments ARV à des prix réduits.

5 Abbott s'étant associé à cette initiative le nombre de compagnies participantes s'élève à 6.


Le lancement en 1997 de l'Initiative ONUSIDA pour un meilleur accès aux médicaments, qui a précédé la IAA, a eu comme résultat que les entreprises de recherches participantes baissent le prix des trithérapies antirétrovirales de US$ 12 000 à US$ 7 000/an. Avec le lancement de la IAA en mai 2000, le coût des régimes de combinaisons tri-thérapiques venant des entreprises participantes a rapidement chuté, jusqu'environ US$1 200/an. Après l'entrée en scène de l'industrie indienne de médicaments génériques, les prix des régimes de première intention ont encore baissé. Actuellement, quatre entreprises indiennes spécialisées dans les produits génériques proposent des régimes de combinaisons tri-thérapiques de première intention à moins de la moitié du prix proposé par l'entreprise aux meilleurs prix parmi celles qui participent à la IAA. Un contrôle récent des offres a détecté les prix suivants: Cipla à US$ 350, Hetero à US$ 347, Aurobindo à US$ 289, et Ranbaxy à US$ 2956. Ces prix (non seulement ceux des ARV génériques, mais aussi ceux de l'industrie de recherche et développement) continuent de chuter et l'on constate des plus en plus la bonne qualité des ARV génériques: CIPLA et Ranbaxy ont tous les deux obtenu la présélection pour leurs ARV de première intention7.

6Démêler l'écheveau des réductions de prix: un guide des prix pour l'achat des ARVs pour les pays en développement. MSF, juin 2002.

7 WHO Prequalification Project (http://mednet3.who.int/prequal/default.shtml).


Quatre-vingt pays ont exprimé leur intérêt pour la IAA depuis son lancement. Dans 39 de ces 80 pays, des plans nationaux pour améliorer l'accès aux soins ont été ou sont en train d'être développés. Ces plans ont servi de cadre pour les conversations avec les entreprises pharmaceutiques. Dix-neuf pays8 ont conclu des accords avec des entreprises individuelles qui participent à cette Initiative9.

8 Barbade, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Côte d'Ivoire, Gabon, Honduras, Jamaïque, Mali, Maroc, Ouganda, République démocratique du Congo, Roumanie, Rwanda, Sénégal, Trinité-et-Tobago et Ukraine.

9UNAIDS, Accelerating Access Initiative, Widening access to care and support for people living with HIV/AIDS. Progress report. Juin 2002.


Malgré les nombreux pays qui sont intéressés, le nombre réel de patients qui reçoivent des ARV à travers la IAA est encore bas - mois de 1% de la population VIH qui a actuellement besoin de traitement ARV. Au mois de décembre 2001, environ 27 000 personnes avaient eu accès à la thérapie ARV dans les 19 pays participants. Ce nombre a maintenant augmenté, mais pas de façon considérable.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014