Stratégie de l'OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002-2005
(2002; 74 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
View the documentAcronymes, abréviations & régions de l’OMS
Open this folder and view contentsPoints clés: Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002 - 2005
Open this folder and view contentsChapitre 1. Examen global
Open this folder and view contentsChapitre 2. Défis
Open this folder and view contentsChapitre 3. Le rôle actuel de l’OMS
Close this folderChapitre 4. Ressources internationales et nationales pour la médecine traditionnelle
View the document4.1 Agences de l’ONU
View the document4.2 Organisations internationales
View the document4.3 Organisations non gouvernementales
View the document4.4 Associations professionnelles mondiales
View the document4.5 Associations professionnelles internationales et nationales
View the document4.6 Initiatives spécifiques
Open this folder and view contentsChapitre 5. Stratégie et plan d’action pour 2000 - 2005
View the documentAnnexe 1: Liste des Centres collaborateurs de l’OMS pour la médecine traditionnelle
Open this folder and view contentsAnnexe 2: Sélection de publications et documents de l’OMS sur la médecine traditionnelle
View the documentRéférences
View the documentContacts dans le domaine des politiques de médicaments essentiels
View the documentCouverture arrière
 

4.5 Associations professionnelles internationales et nationales

Un grand nombre d’associations professionnelles internationales apportent leur soutien à l’OMS. L’Organisation islamique pour les sciences médicales (IOMS) (http://who.int/ina-ngo/ngo/ngo192.htm), par exemple, prévoit de travailler avec l’OMS à la préparation d’un manuel sur l’usage des plantes médicinales. La médecine islamique comprend la médecine occidentale mais son cinquième critère d’«utilisation de toutes les ressources utiles» signifie qu’elle est également disposée à considérer toute thérapie potentiellement utile, y compris les thérapies de MTR/MCP, telles que le traitement par les médicaments à base de plantes. L’IOMS a créé le Centre de recherche sur les médicaments à base de plante au Koweït. Organisation à but non lucratif, ce centre étend ses services à tous ceux qui recherchent un traitement par les médicaments à base de plantes et autres produits.

De nombreuses associations professionnelles nationales travaillent également avec l’OMS. Les organisations professionnelles nationales comprennent les associations de tradipraticiens en Afrique et en Asie. Il existe, par exemple, 22 associations de tradipraticiens en Afrique subsaharienne. En Chine, il existe des associations professionnelles nationales pour ceux qui pratiquent à la fois l’allopathie et la MTR, pour les praticiens de thérapies manuelles et les spécialistes de nutrition et d’aliments pour la santé. En Inde, il existe depuis long-temps des associations professionnelles pour les praticiens de l’ayurvéda, de l’unani, du sidha et de l’homéopathie.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014