Médicaments essentiels: Le point No. 028 & 029 - Numéro double
(2000; 36 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsEDITORIAL
Open this folder and view contentsACTUALITES
Open this folder and view contentsRESISTANCE AUX ANTIMICROBIENS
View the documentCOURRIER DES LECTEURS
Open this folder and view contentsPOLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE
Open this folder and view contentsACCES
Close this folderINFORMATION PHARMACEUTIQUE
View the documentPakistan: Mise en place de la première Aide en ligne pharmaceutique à l’usage des professionnels de la santé et des consommateurs
View the documentRoyaume-Uni: un nouveau bulletin comble le manque d’informations des patients
View the documentTransparence dans le système américain d’homologation des médicaments: une leçon pour d’autres?
View the documentMontée en puissance du Centre iranien d’information sur les médicaments et les poisons
Open this folder and view contentsRECHERCHE
View the documentRÉUNIONS, COURS & NETSCAN
View the documentNETSCAN
View the documentVIENT DE PARAITRE
Open this folder and view contentsMEDECINE TRADITIONNELLLE
Open this folder and view contentsCOMMERCE MONDIAL
 

Pakistan: Mise en place de la première Aide en ligne pharmaceutique à l’usage des professionnels de la santé et des consommateurs

• AYESHA AHMED*

* Ayesha Ahmed est le pharmacien chargé de l’Aide en ligne. Pour de plus amples informations, contacter: The Network For Consumer Protection, 40-A, Ramzan Plaza, G-9 Markaz, Islamabad, Pakistan. Tel: + 92 51 229 6802, fax: + 92 51 2291552, courriel: helpline@best.net.pk

Communiquer des informations pharmaceutiques indépendantes aux professionnels de la santé et aux consommateurs par l’intermédiaire de centres d’information pharmaceutique désignés à cet effet est un concept relativement nouveau au Pakistan. Si, dans de nombreux pays, ces centres sont intégrés automatiquement dans les hôpitaux, ils sont rares au Pakistan. Ceux qui existent, comme celui de l’Aga Khan Médical University Hospital et du Jinnah Post-Graduate Hospital, à Karachi ou celui du Children’s Hospital à Lahore sont réservés aux professionnels de la santé. Mais récemment, l’association Réseau pour l’usage rationnel des médicaments au Pakistan a mis en place une aide en ligne d’information pharmaceutique, la première du genre dans le pays. Les demandes des médecins et des patients ne seront plus traitées depuis l’hôpital mais depuis le bureau du Réseau, à Islamabad.

La réponse à un besoin

Comme ailleurs, les sources d’informations pharmaceutiques mises à la disposition des professionnels de la santé au Pakistan, à l’exception des laboratoires pharmaceutiques, sont des ouvrages standards de pharmacologie et des recueils locaux et internationaux. Outre qu’ils sont encombrants, ces ouvrages sont rapidement périmés. Les médecins débordés de travail ont peu de temps pour parcourir ces sources et ne peuvent se fier qu’aux informations transmises par l’industrie.

Bien que le fabricant joigne à chaque médicament une notice d’information à l’usage des patients, les consommateurs obtiennent principalement les informations sur les médicaments de leur médecin traitant et par le bouche à oreille. Mais les prescripteurs n’ont que peu ou pas le temps d’informer les gens sur les effets secondaires et indésirables éventuels, les mises en garde ou les interactions médicamenteuses car d’autres personnes attendent généralement leur tour. Ils peuvent aussi ne pas connaître certains détails si le fabricant a fourni des informations incomplètes. Les visiteurs médicaux peuvent par exemple avoir minimisé l’importance des effets indésirables et des mises en garde. Il en résulte des informations insuffisantes pour le médecin et encore moins d’informations pour le consommateur. Dans la grande majorité des cas, les gens parlent de leurs traitements avec d’autres personnes présentant les mêmes symptômes, ce qui conduit à une consommation abusive de médicaments ou à la prise de médicaments totalement inadaptés.


Figure - The Network’s Drug Bulletin

Les efforts du Réseau

Depuis qu’il s’est engagé dans le secteur de la santé, neuf ans auparavant, le Réseau, une organisation à but non lucratif, s’est engagé à protéger les consommateurs des effets indésirables des médicaments résultant d’un manque de connaissances et d’une désinformation. Par ses publications, notamment le Drug Bulletin, le Réseau apporte une réponse aux besoins d’information des professionnels de la santé et des consommateurs; pourtant, sur un plan individuel il n’existait aucun système pour traiter les demandes spécifiques. L’Aide en ligne comble ce manque. Elle a débuté avec le soutien de l’OMS et son but est de transmettre, sur demande, des informations appropriées, objectives et à jour.

Un service exhaustif

L’Aide en ligne est dirigée par un pharmacien, formé au Centre collaborateur de l’OMS pour l’information pharmaceutique, le Centre national antipoison de Penang, en Malaisie. Les consommateurs et les professionnels de la santé peuvent contacter le service par téléphone, télécopie, courrier postal ou électronique. Il n’est ouvert que quelques heures, de 9 h à 17 h du lundi au vendredi, principalement par manque de fonds et de personnel.

L’Aide en ligne communique des informations sur la posologie, les formulations, les effets secondaires et les effets indésirables et les interactions probables des médicaments avec la nourriture ou avec un autre traitement allopathique pris en même temps. Le service n’effectue aucun diagnostic de maladie ni ne prescrit aucun traitement aux consommateurs. Il ne fournit pas non plus d’information sur l’homéopathie ou la phytothérapie.

Les demandes des professionnels de la santé et celles des consommateurs sont traitées de différentes façons. Les consommateurs doivent donner des précisions sur leur prescripteur et sur le traitement prescrit. Les demandes sont enregistrées sur un formulaire standard (voir ci-dessous) et traitées par ordre selon leur urgence ou les ressources disponibles - toutes reçoivent une réponse le plus rapidement possible. Si une même personne a posé plusieurs questions sur un même médicament, les questions sont regroupées en une seule. A titre d’exemple, si un médecin demande des informations sur le misoprostol, posant des questions sur sa disponibilité, les interactions médicamenteuses, les mises en garde et les effets indésirables, le personnel remplira une seule fiche et y portera les différentes catégories.

Nos ressources

Le Centre utilise la dernière version de MICROMEDEX, la base de données standard à jour. Il dispose de l’index pharmaceutique Drug Index et de la base de données sur les empoisonnements, Poison Index. Il dispose également des revues Australian Prescriber, Prescrire International, Drug and Therapeutics Bulletin, Worst Pills Best Pills, American Hospital Formulary Service, Physician’s Desk Référence, USP Drug Information, WHO Drug Information, du British National Formulary et du Medical Toxicology de Ellenhorne. Les informations sont également obtenues par l’intermédiaire des groupes de discussion électroniques sur les médicaments essentiels (E-Drug) et International Network of Drug Information Centres (INDICES).

Un service très demandé

Même s’il est trop tôt pour évaluer sa contribution à l’usage rationnel des médicaments, le service traite les demandes de onze hôpitaux, publics et privés. Une analyse effectuée après douze mois de fonctionnement montre que 47 % des utilisateurs sont des professionnels de la santé comprenant des médecins, des pharmaciens et membres de professions paramédicales et 53 % sont des consommateurs. Les questions qui reviennent le plus souvent sont celles ayant trait aux effets secondaires, à la disponibilité et au prix des médicaments suivies par les questions sur la posologie, les médicaments de première intention, les interactions médicamenteuses et la prise de médicament pendant la grossesse. Environ 95 % des questions reçoivent une réponse par téléphone, les autres reçoivent une réponse écrite.

Faire connaître le Service

L’Aide en ligne a diffusé des brochures publicitaires en anglais et en ourdou et des affiches en dialecte local ourdou. Chaque hôpital à Islamabad et Rawalpindi a été contacté séparément, par l’envoi d’une lettre et d’objets promotionnels au médecin-chef ou au directeur. Des médecins et d’autres membres du personnel sanitaire ont reçu des éléments publicitaires lors des séminaires organisés dans tous les hôpitaux pour présenter le service. Lorsque le service d’Aide en ligne a été lancé, le Drug Bulletin et notre revue en ourdou ont publié des articles, tout comme les quotidiens nationaux publiés en anglais et en ourdou.

Ref No.
L’Aide en Ligne Pharmaceutique du Réseau

Fiche administrative:

 

Demandeur (Nom):

Date:

Profession (Cocher la case correspondante):

Heure:

Médecin Pharmacien Infirmière

Etat: Nouveau Suivi

Paramédical Etudiant en médecine/pharmacie

Méthode de communication:

Publique

Verbale Ecrite

Adresse du demandeur:

 

Tél:

 

Informations sur le patient:

 

Age:

Diagnostic:

Sexe:

Allergies:

Poids:

Traitement en cours:

Profession:

 

Statut marital:

Résultats de laboratoires:

Informations complémentaires:

 

Question:

 

Information pharmaceutique:

 

Informations générales sur un produit

Interaction (inconnue/médicament/
laboratoire/maladie/aliment)

Pharmacocinétique/Pharmacologie

Effets secondaires/Effets indésirables/
Contre-indications

Evaluation thérapeutique/Médicament de première intention

Effets génétiques/tératogéniques

Posologie recommandée

Empoisonnement/Toxicologie

Pharmaceutique (formulation)

Grossesse/Allaitement/Risques pour le nourrisson

Autres

Compatibilité/Stabilité/Administration (fréquence de prise/méthode)

Recherche effectuée (Source et utilité, noter les données spécifiques):

Constatations/Evaluation:

Réponse:

Réponse donnée par:

sous forme: Verbale, Ecrite

Date:

Heure:

Temps passé:

Suivi:

Remarque complémentaire:

Efficace

Aide complémentaire requise

Non satisfaisant

Activités didactiques

L’Aide en ligne d’information pharmaceutique communique régulièrement dans le Drug Bulletin du Réseau et dans la revue Sarfeen Aur Sehat publiée en ourdou. En plus des articles sur des médicaments spécifiques, le service communique les informations dont il dispose sur les tendances d’utilisation des médicaments, sur les utilisateurs de l’Aide en ligne et sur les types de questions posées.

Des questions d’argent

La principale contrainte du service est le manque de fonds. Nous voulons, à terme, étendre le service au pays tout entier mais pour cela, nous avons besoin de personnel. Actuellement, répondre aux questions et promouvoir notre service constituent l’essentiel de nos activités et une personne suffit. Mais nous avons besoin de faire connaître notre action dans d’autres villes; nous avons besoin d’argent pour nous y rendre et nous avons besoin de plus de personnes pour traiter le nombre croissant de demandes. Nous voulons être ouverts au moins 12 heures par jour ou même 24 heures sur 24. Les ressources et le matériel ont aussi besoin d’une mise à jour. Actuellement, nous avons de vieilles éditions des principaux ouvrages et notre abonnement à MICROMEDEX, l’une de nos principales sources d’information, arrive à échéance en 2001. Par ailleurs, nous voulons améliorer le service en utilisant également le Iowa Drug Information Service.

Actuellement, notre ligne de téléphone dédiée suffit pour les appels provenant d’Islamabad et Rawalpindi. Mais elle ne convient pas lorsque les appels sont émis de plus loin, principalement parce que les appels pendant les heures de pointe sont très chers. Un numéro distinct d’appel gratuit résoudrait ce problème.

Prouver notre valeur

Depuis que le service d’Aide en ligne a débuté sous forme d’un petit projet pilote à Islamabad en novembre 1999, il est devenu populaire auprès des médecins et des consommateurs. Actuellement, il fournit des renseignements à plusieurs hôpitaux, y compris aux principaux hôpitaux publics. Nous pensons maintenant que si les services de renseignements étaient implantés dans les hôpitaux, les médecins et les patients pourraient y accéder plus rapidement. Cela permettrait par ailleurs de rehausser le profil des pharmaciens hospitaliers et leur donnerait l’occasion de s’intégrer davantage dans l’équipe de santé.


L’une des affiches publiée par le Service dans le cadre de sa campagne publicitaire.

Il est essentiel de disposer d’une information pharmaceutique indépendante et objective pour obtenir un usage rationnel des médicaments. Pour qu’elle soit efficace, cette information doit être adaptée au niveau et aux besoins spécifiques du demandeur. Mais c’est un processus complexe. En commençant petit, avec ce dont nous disposions, nous avons montré que les Aides en ligne peuvent être des réussites. Nous prévoyons de constituer un réseau de ces services, implantés dans les hôpitaux et dès que nous en aurons démontré l’intérêt à l’échelle nationale, nous espérons obtenir les fonds nécessaires pour en assurer la pérennité.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: March 20, 2014