Médicaments essentiels: Le point No. 028 & 029 - Numéro double
(2000; 36 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsEDITORIAL
Open this folder and view contentsACTUALITES
Open this folder and view contentsRESISTANCE AUX ANTIMICROBIENS
View the documentCOURRIER DES LECTEURS
Close this folderPOLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE
View the documentDes réunions redonnent une nouvelle impulsion aux programmes africains sur les médicaments essentiels
View the documentBrésil: Le Directeur général de l’OMS se prononce en faveur des génériques
View the documentAustralie: lancement de sa politique pharmaceutique nationale
View the documentLa politique pharmaceutique de l’ERY de Macédoine: une avancée certaine
Open this folder and view contentsACCES
Open this folder and view contentsINFORMATION PHARMACEUTIQUE
Open this folder and view contentsRECHERCHE
View the documentRÉUNIONS, COURS & NETSCAN
View the documentNETSCAN
View the documentVIENT DE PARAITRE
Open this folder and view contentsMEDECINE TRADITIONNELLLE
Open this folder and view contentsCOMMERCE MONDIAL
 

Brésil: Le Directeur général de l’OMS se prononce en faveur des génériques

Le Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l’OMS, a prononcé un important discours au Brésil dans lequel elle a fermement soutenu les stratégies en faveur des médicaments génériques. Témoignant devant la Commission parlementaire du pays sur la recherche pharmaceutique en avril 2000, elle a parlé des politiques pharmaceutiques nationales, des médicaments essentiels et de l’importance des génériques dans la promotion de médicaments à des prix abordables.


Un jeune patient au Brésil, où les génériques prennent rapidement une place croissante sur le marché des produits pharmaceutiques - Photo: OMS/OPS/C. Gaggero

Déclarant qu’il n’y a “ni solution simpliste ni baguette magique”, le Dr Brundtland a passé en revue les moyens qu’ont les pauvres de se procurer de façon durable des médicaments à des prix abordables. Comme elle l’a expliqué, les laboratoires pharmaceutiques ont l’obligation morale de contribuer à la solution mais en même temps, les barrières douanières protectionnistes et les marges de distribution des médicaments doivent être réduites. Le Dr Brundtland a souligné la nécessité pour les politiques d’accepter le concept “d’équité dans les prix”, notamment pour les tout derniers médicaments essentiels ayant une importance vitale pour la santé publique. L’équité dans les prix signifie que les pauvres n’auront pas à payer les médicaments indispensables au même prix que les mieux nantis. Elle a prié instamment les gouvernements des pays industrialisés de jouer un rôle moteur dans ce sens. Dans un même temps, les gouvernements des pays en développement faciliteront l’accès à ces médicaments en “améliorant les systèmes de financement, d’importation, d’achat et de distribution des médicaments, des vaccins et du matériel médical” a-t-elle ajouté.

La politique pharmaceutique nationale du Brésil met l’accent sur la prescription et l’utilisation des médicaments génériques dans toutes les opérations d’achat publiques. Le Directeur général a expliqué que promouvoir les génériques peut contribuer à atteindre les objectifs des réformes du secteur de la santé puisque cela permet d’obtenir des prix abordables, des coûts réduits, un plus grand choix et que cela contribue à rationaliser la sélection et l’usage des produits pharmaceutiques.

Le secteur privé aussi est concerné

Le Dr Brundtland a déclaré aux membres de la Commission que les politiques en faveur des génériques - fréquemment associées uniquement au secteur public - peuvent être tout autant profitables au secteur privé puisqu’elles encouragent une certaine efficacité sur les marchés pharmaceutiques. Cela est particulièrement important dans les pays en développement, où jusqu’à 90 % de la consommation de médicaments passe par le secteur privé. Elle ajoute que les stratégies en faveur des génériques impliquent bien plus que des réglementations juridiques; “elles ont besoin de soutien et de renfort, doivent répondre aux préoccupations des parties concernées et constituer des incitations économiques adaptées”.

De plus en plus de pays adoptent cette stratégie

Le Dr Brundtland a présenté les progrès réalisés jusqu’à présent. En Amérique latine, plusieurs pays ont d’ores et déjà promulgué des lois en faveur des génériques mais leur mise en application reste limitée dans la plupart des cas. Dans l’ensemble, cependant, les résultats montrent que lorsqu’il existe une législation rigoureuse et transparente, il en résulte des prix plus bas. Le Directeur général a fait remarquer qu’aux Etats Unis, les médicaments génériques représentent, en volume, la moitié du marché. L’une des trois principales réglementations de l’Union Européenne sur la fixation des prix et le remboursement des médicaments est destinée à stimuler la concurrence en contribuant à rendre le marché plus transparent et en encourageant l’utilisation des génériques. Et de nombreux hôpitaux dans les pays développés disposent de listes des médicaments agréés identifiés par leur nom générique.

En conclusion, le Dr Brundtland a rappelé que l’OMS encourage depuis longtemps les politiques en faveur des médicaments génériques dont la qualité est avérée - une stratégie d’un bon rapport coût - efficacité puisqu’elle permet la réduction des dépenses pharmaceutiques. Elle a expliqué aux membres de la Commission que l’OMS est par conséquent favorable à “l’exploitation anticipée” des médicaments brevetés par les fabricants de génériques, pour encourager la concurrence et donner une nouvelle dynamique à la recherche en vue d’obtenir de meilleurs produits. Cela s’applique notamment à l’utilisation de médicaments brevetés pour la recherche et les essais, qui doivent être rapidement enregistrés et à la production anticipée des médicaments génériques, a ajouté le Dr Brundtland. Parmi les pays ayant pris des dispositions en vue d’une “exploitation anticipée”, citons l’Argentine, l’Australie, le Canada, les Etats Unis, la Hongrie et Israël.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: March 20, 2014