Médicaments essentiels: Le point No. 028 & 029 - Numéro double
(2000; 36 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsEDITORIAL
Open this folder and view contentsACTUALITES
Close this folderRESISTANCE AUX ANTIMICROBIENS
View the documentRésistance aux antimicrobiens: les faits
View the documentQui contribue au mauvais usage des antimicrobiens?
View the documentProblèmes liés à l’usage des antimicrobiens dans les exploitations agricoles
View the documentFavoriser la résistance?
View the documentUsage d’antibiotiques et résistance bactérienne aux antibiotiques chez les enfants d’une communauté vietnamienne
View the documentEfforts conjoints pour faire baisser le prix des antituberculeux
View the documentComment le Chili s’est attaqué à l’abus des antimicrobiens
View the documentNépal: une stratégie économique pour améliorer la qualité de prescription
View the documentCirconscrire la pharmacorésistance en luttant contre les infections en milieu hospitalier
View the documentChanger le comportement du prescripteur
View the documentChoix des interventions prioritaires pour endiguer la résistance aux antimicrobiens
View the documentSites Internet utiles sur la résistance aux antimicrobiens
View the documentLes pionniers de la recherche sur les antimicrobiens
View the documentCOURRIER DES LECTEURS
Open this folder and view contentsPOLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE
Open this folder and view contentsACCES
Open this folder and view contentsINFORMATION PHARMACEUTIQUE
Open this folder and view contentsRECHERCHE
View the documentRÉUNIONS, COURS & NETSCAN
View the documentNETSCAN
View the documentVIENT DE PARAITRE
Open this folder and view contentsMEDECINE TRADITIONNELLLE
Open this folder and view contentsCOMMERCE MONDIAL
 

Circonscrire la pharmacorésistance en luttant contre les infections en milieu hospitalier

• NIZAM DAMANI*

* Le Dr Nizam Damani est directeur clinicien et consultant en microbiologie au Craigavon Area Hospital, 68 Lurgan Road, Portadown, Co. Armagh BT63 5QQ, Irlande du nord, Royaume-Uni. Tel: + 44 128 38 33 4444 poste 2654, fax: + *****************.

Les hôpitaux sont une composante essentielle du problème mondial de la résistance aux antimicrobiens, parce que des patients particulièrement vulnérables nécessitent souvent une antibiothérapie prolongée et que les hôpitaux sont le siège d’infections croisées. Lutter contre les micro-organismes multirésistants et limiter les risques d’infections devraient être les priorités absolues de tous les hôpitaux et doivent être abordés par un travail d’équipe. La première étape consiste à créer un comité actif et efficace de lutte contre les infections, qui sera chargé d’élaborer un programme de lutte contre les infections en milieu hospitalier, de le mettre en application et d’en assurer le contrôle.

Le rôle du laboratoire de microbiologie

Un bon laboratoire de microbiologie diagnostique est essentiel. Les laboratoires devraient utiliser des protocoles universellement reconnus pour identifier les organismes et la sensibilité aux antibiotiques et leurs installations devraient permettre le diagnostic des infections non bactériennes et des infections rares. Il est essentiel que les cliniciens, l’équipe de lutte contre les infections et le comité pharmaceutique et thérapeutique collaborent étroitement. Les laboratoires devraient constituer une source importante de données de surveillance locale pour l’hôpital et la communauté.

La prescription d’antibiotiques: un élément crucial

Les comités pharmaceutiques et thérapeutiques hospitaliers devraient être chargés de promouvoir des modes de prescription rationnels, de surveiller l’usage des médicaments et de réduire les coûts. Ils doivent vérifier régulièrement l’usage d’antibiotiques, effectuer des contrôles et transmettre un retour d’information aux médecins dans le but d’influencer leurs habitudes de prescription. Les comités devraient également approuver l’usage des tout derniers agents antimicrobiens, usage qu’il faudrait restreindre à certaines conditions cliniques convenues.

Il faut apprendre aux médecins à adopter des méthodes de prescription rationnelles et à justifier leur utilisation d’antimicrobiens. Leur politique de prescription doit reposer sur une base factuelle et doit refléter les données de surveillance locale de la résistance aux antibiotiques. Il s’agira par exemple de rédiger un formulaire hospitalier et de mettre en place une politique antibiotique actualisée régulièrement, qui offre de larges possibilités et qui obtienne un consensus parmi toutes les personnes concernées.

Mesures de lutte contre les infections

Il est vital de prendre des mesures de précaution pour empêcher la prolifération des micro-organismes multirésistants dans les hôpitaux. Il s’agit d’isoler les patients infectés et de respecter les procédures d’hygiène: lavage des mains et port de protections individuelles appropriées. Il est important que la lutte contre les infections s’appuie sur les données locales d’épidémiologie et qu’elle soit adaptée aux besoins individuels.

Les hôpitaux devraient rédiger des règles de désinfection, décrivant les procédures de décontamination du matériel et de l’environnement. Ils doivent effectuer régulièrement les contrôles de stérilité recommandés dans tous les pays. Les organismes multirésistants pouvant survivre dans cet environnement pendant de longues périodes et pouvant constituer des réservoirs d’infection, l’environnement hospitalier devrait être maintenu propre, sec et exempt de poussières.

Le matériel thérapeutique comme les cathéters urinaires et intraveineux n’est pas seulement responsable de la plupart des bactériémies contractées en milieu hospitalier (nosocomiales) mais également des infections croisées et de la colonisation des organismes multirésistants. Les cathéters urinaires ne devraient être insérés qu’en cas de nécessité et être ôtés dès que possible. Toutes les précautions d’hygiène doivent être prises. L’usage d’antibiotiques devrait être limité aux patients présentant des signes cliniques d’infection.

La plupart des infections primaires du sang sont liées à l’utilisation de dispositifs intravasculaires. Là encore, la meilleure prévention consiste à n’insérer un conduit intravasculaire qu’en cas de nécessité et de le laisser en place un minimum de temps. L’usage systématique d’antibiotiques pour éviter les infections par cathéters et par conduits IV n’est pas recommandé.

Un enjeu universel

La lutte contre les micro-organismes multirésistants représente un enjeu universel et exige que des efforts soient faits à l’échelon national et international, car les voyages sur de longues distances devenus courants contribuent à la dissémination. Chaque hôpital devrait attribuer les ressources nécessaires à un programme de lutte contre les infections pour protéger la santé et les ressources sanitaires.


Personne n’est plus exposé à la multirésistance que les personnes hospitalisées - Photo: OMS/OPS/A. Waak

Bibliographie

1. WHO. Recommendations for the control of Methicillinresistant Staphylococcus aureus (MRSA). Geneva: World Health Organization; 1996. WHO/EMC/LTS/96.1.

2. The Hospital Infection Control Practices Advisory Committee. Recommendations for preventing the spread of Vancomycin resistance. Morbidity and Mortality Weekly Report 1995;44:1-13.

3. Global consensus conference on infection control issues related to antimicrobial resistance: Final recommendations. American Journal of Infection Control 1999;27:503-513.

4. The Hospital Infection Control Practices Advisory Committee. Guidelines for isolation precautions in hospitals. American Journal of Infection Control 1996;24:24-52.

5. Shlaes DM, Gerding DN, John JF, et al. Society of Healthcare Epidemiology of America and Infectious Diseases Society of America Joint Committee on the Prevention of Antimicrobial Resistance: Guidelines for prevention of antimicrobial resistance in hospitals. Infection Control and Hospital Epidemiology 1997;18: 279-291.

6. Goldman DA, et al. Strategies to prevent and c control the emergence and spread of antimicrobial - resistant micro-organisms in hospitals. Journal of American Medical Association 1996; 275: 234-240.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014