Médicaments essentiels: Le point No. 028 & 029 - Numéro double
(2000; 36 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsEDITORIAL
Open this folder and view contentsACTUALITES
Close this folderRESISTANCE AUX ANTIMICROBIENS
View the documentRésistance aux antimicrobiens: les faits
View the documentQui contribue au mauvais usage des antimicrobiens?
View the documentProblèmes liés à l’usage des antimicrobiens dans les exploitations agricoles
View the documentFavoriser la résistance?
View the documentUsage d’antibiotiques et résistance bactérienne aux antibiotiques chez les enfants d’une communauté vietnamienne
View the documentEfforts conjoints pour faire baisser le prix des antituberculeux
View the documentComment le Chili s’est attaqué à l’abus des antimicrobiens
View the documentNépal: une stratégie économique pour améliorer la qualité de prescription
View the documentCirconscrire la pharmacorésistance en luttant contre les infections en milieu hospitalier
View the documentChanger le comportement du prescripteur
View the documentChoix des interventions prioritaires pour endiguer la résistance aux antimicrobiens
View the documentSites Internet utiles sur la résistance aux antimicrobiens
View the documentLes pionniers de la recherche sur les antimicrobiens
View the documentCOURRIER DES LECTEURS
Open this folder and view contentsPOLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE
Open this folder and view contentsACCES
Open this folder and view contentsINFORMATION PHARMACEUTIQUE
Open this folder and view contentsRECHERCHE
View the documentRÉUNIONS, COURS & NETSCAN
View the documentNETSCAN
View the documentVIENT DE PARAITRE
Open this folder and view contentsMEDECINE TRADITIONNELLLE
Open this folder and view contentsCOMMERCE MONDIAL
 

Usage d’antibiotiques et résistance bactérienne aux antibiotiques chez les enfants d’une communauté vietnamienne

En 1999 une enquête a été menée parmi des familles d’un district agricole situé dans le nord sub-tropical du Viet Nam. Ce district comporte 32 centres de santé communautaires, un hôpital de district, trois pharmacies privées homologuées, quelques généralistes privés, environ 16 points de distribution pharmaceutiques et 362 villages. Les enquêteurs ont sélectionné au hasard 200 enfants de 1 à 5 ans dans 1 66 familles choisies parmi les 225 familles de cinq villages (sur les 67 villages couverts par un programme de surveillance). Ils ont prélevé des échantillons dans la gorge (amygdales) et la zone rhinopharyngée (au fond des narines) de chaque enfant et ont questionné le personnel soignant sur l’usage des médicaments. Les enquêteurs ont expliqué le but de l’enquête à chaque famille et ont obtenu la permission de recueillir les échantillons.

Un questionnaire standard a été élaboré et mis au point puis quatre enquêteurs locaux expérimentés l’ont utilisé. Les questions portaient sur le type d’antibiotiques utilisés, la durée du traitement, le lieu où ils ont été achetés et sur la connaissance que l’utilisateur avait du produit. Dans le même temps, les microbiologistes de l’Université de Hanoï ont recueilli les prélèvements de la gorge (amygdales) et du rhinopharynx (fosses nasales). Les échantillons ont immédiatement été placés dans des conteneurs renfermant du charbon de bois puis transportés au laboratoire pour cultures, identification des espères et essais de sensibilité.

Tableau 1

Prévalence des souches de H. influenzae, de S. pneumoniae et de M. catarrhalis résistantes aux antibiotiques (R) ou de sensibilité intermédiaire (I)

 

H. influenzae
n = 74

S. pneumoniae
n = 62

M. catarrhalis
n = 27

Antibiotiques

R

I

R

I

R

I

Ampicilline

18%

6%

-

-

19%

30%

Chloramphénicol

24%

0%

25%

3%

15%

4%

Ciprofloxacine

6%

6%

0%

80%

0%

19%

Erythromycine

4%

49%

23%

3%

-

-

Gentamicine

0%

2%

3%

95%

0%

0%

Loracarbef

2%

0%

   

0%

4%

Pénicilline V

24%

60%

6%

5%

54%

31%

Tétracycline

32%

32%

88%

2%

13%

0%

Triméthoprime/
Sulphonamide

44%

3%

32%

12%

59%

19%

Vancomycine

-

-

2%

2%

-

-

Nombre de souches soumises à des essais de sensibilité (n). Antibiotique non testé (-).

Des directives thérapeutiques ignorées

Il est apparu que 82 % des enfants présentaient au moins un symptôme d’infection respiratoire aiguë pendant les quatre semaines précédant l’enquête et que 91 % de ces enfants avaient reçu un traitement antibiotique. Donc, 75 % de l’ensemble des enfants (avec et sans symptôme) avaient été traités aux antibiotiques. En moyenne, le traitement durait 3,9 jours et l’antibiotique le plus couramment choisi était l’ampicilline. Cela est contraire aux directives nationales, qui recommandent le cotrimoxazole pour traiter les infections respiratoires aiguës (IRA).


Figure 1: Consommation d’antibiotiques chez les enfants

Quatre-vingt deux pour cent des 200 enfants présentaient des symptômes d’infection respiratoire aiguë (IRA) quatre semaines avant l’enquête (diagramme de gauche) et 75% d’entre eux avaient reçu un traitement antibiotique pendant ces quatre semaines (diagramme de droite). Certains antibiotiques ayant été administrés en association avec d’autres, le total des pourcentages est supérieur à 100.

Pour faire le choix de l’antibiotique, 67 % des soignants s’adressent à une pharmacie, 11 % décident par eux-mêmes et 22 % suivent l’ordonnance d’un médecin. Lorsqu’il leur a été demandé quelle information pharmaceutique était importante à leurs yeux lorsqu’ils soignent un enfant, les réponses ont été les suivantes:

 

posologie quotidienne

87%

 

mode d’administration (ex. à prendre avec de l’eau)

52%

 

posologie totale

12%

 

contre-indications

8%

 

date de péremption

3 %

 

antibiorésistance

1 personne

Quatre-vingt pour cent des antibiotiques étaient achetés dans des échoppes et à des marchands ambulants, 18 % avaient été délivrés par les centres de santé communautaires et 2 % provenaient d’une pharmacie hospitalière nationale.

Un niveau de résistance inquiétant

Cent soixante trois isolats prélevés sur 145 enfants ont été soumis à des essais de sensibilité. Le taux porteur était de 50 % pour S. pneumoniae, de 39 % pour H. influenzae et de 17 % pour M. catarrhalis. On a trouvé des pathogènes résistants chez 74 % des 145 enfants. Une résistance à un ou plusieurs antibiotiques est apparue dans 68 % (50/74) des isolats de H. influenzae, dans 90 % (56/62) des isolats de S. pneumoniae et dans 74 % (20/27) des isolats de M. catarrhalis. La consommation d’ampicilline ou de pénicilline était associée à une résistance à l’ampicilline ou à la pénicilline beaucoup plus importante, odds ratio 2.3 (p<0.05). Une multirésistance à une association de triméthoprime/sulphonamide, de tétracycline, de Chloramphénicol, de pénicilline V et d’ampicilline a été constatée dans 26 % des isolais de H. influenza. Une multirésistance a été observée dans 31 % des isolais de S. pneumoniae. Presque tous les isolais de S. pneumoniae étaient résistants à la fois à la tétracycline et à la triméthoprime/sulphonamide et environ la moitié étaient résistants au Chloramphénicol et/ou à l’érythromycine.

Les auteurs en concluent que la communauté vietnamienne se trouve confrontée à un grave problème de santé publique. Une majorité d’enfants souffrira d’infections respiratoires aiguës dans un délai de un mois. Ils recevront un traitement inapproprié d’antibiotiques qui contribuera à accroître les niveaux déjà élevés de résistance.

Source: Larsson M, et al. Antibiotic medication and bacterial resistance to antibiotics: a survey of children in a Vietnamese community. Tropical Medicine and International Health 2000;5(20):711-721.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014