Médicaments essentiels: Le point No. 028 & 029 - Numéro double
(2000; 36 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsEDITORIAL
Open this folder and view contentsACTUALITES
Close this folderRESISTANCE AUX ANTIMICROBIENS
View the documentRésistance aux antimicrobiens: les faits
View the documentQui contribue au mauvais usage des antimicrobiens?
View the documentProblèmes liés à l’usage des antimicrobiens dans les exploitations agricoles
View the documentFavoriser la résistance?
View the documentUsage d’antibiotiques et résistance bactérienne aux antibiotiques chez les enfants d’une communauté vietnamienne
View the documentEfforts conjoints pour faire baisser le prix des antituberculeux
View the documentComment le Chili s’est attaqué à l’abus des antimicrobiens
View the documentNépal: une stratégie économique pour améliorer la qualité de prescription
View the documentCirconscrire la pharmacorésistance en luttant contre les infections en milieu hospitalier
View the documentChanger le comportement du prescripteur
View the documentChoix des interventions prioritaires pour endiguer la résistance aux antimicrobiens
View the documentSites Internet utiles sur la résistance aux antimicrobiens
View the documentLes pionniers de la recherche sur les antimicrobiens
View the documentCOURRIER DES LECTEURS
Open this folder and view contentsPOLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE
Open this folder and view contentsACCES
Open this folder and view contentsINFORMATION PHARMACEUTIQUE
Open this folder and view contentsRECHERCHE
View the documentRÉUNIONS, COURS & NETSCAN
View the documentNETSCAN
View the documentVIENT DE PARAITRE
Open this folder and view contentsMEDECINE TRADITIONNELLLE
Open this folder and view contentsCOMMERCE MONDIAL
 

Les pionniers de la recherche sur les antimicrobiens

Paul Ehrlich (1854-1915)

Médecin allemand, réputé pour ses travaux d’avant-garde en hématologie, immunologie et chimiothérapie, Ehrlich a obtenu en 1908 le Prix Nobel pour la découverte du premier traitement efficace contre la syphilis. A côté de ses recherches au début de la chimiothérapie, Paul Ehrlich a également développé la “théorie de la chaîne latérale”, hypothèse donnant la première description plausible des mécanismes immunitaires de l’organisme face aux agents pathogènes destructeurs.

Louis Pasteur (1822-1895)

Considéré comme l’un des plus grands biologistes français du dix-neuvième siècle, Pasteur a consacré sa vie à la résolution des problèmes pratiques pour l’industrie, l’agriculture et la médecine. Il a été le premier à découvrir que la fermentation et la putréfaction ne pouvaient avoir lieu qu’en présence d’organismes vivants. Ses recherches lui ont permis de développer la technique de la pasteurisation qui, au-delà de la production laitière, a révolutionné toute l’industrie de la transformation des aliments.

Selman Waksman (1888-1973)

Biochimiste né en Ukraine, Selman Waksman a joué un rôle majeur dans le lancement de recherches planifiées et systématiques d’antibiotiques chez les micro-organismes. Sa découverte de la streptomycine, efficace contre la tuberculose, lui a valu le Prix Nobel en 1952.

Sir Alexander Fleming (1881-1955)

Lauréat du Prix Nobel pour la découverte de la pénicilline, Fleming a transformé la médecine en développant le premier antibiotique au monde. Pendant qu’il travaillait sur des staphylocoques en 1928, ce bactériologiste écossais observa une zone dénuée de bactéries autour d’une moisissure contaminant une culture de staphylocoques. De nouveaux travaux lui permirent alors de découvrir une substance qui empêchait la réplication bactérienne, même diluée au 1/800e. Il a été élu membre de la Société Royale en 1943 et fait chevalier en 1944.

Robert Koch (1843-1910)

Lauréat du Prix Nobel en 1905, Koch a été le premier chercheur à identifier le micro-organisme responsable de la tuberculose. On considère qu’il est le père de la bactériologie moderne pour avoir réussi à isoler plusieurs bactéries pathogènes et découvert les vecteurs animaux d’un grand nombre de maladies importantes comme le charbon. Ses nombreuses expériences lui ont permis de trouver comment obtenir des micro-organismes à partir des animaux et comment les cultiver. C’est également Koch qui a établi que le choléra était avant tout une maladie à transmission hydrique.

John Enders (1897-1985)

Microbiologiste américain et lauréat du Prix Nobel, John Enders a dirigé une équipe de recherche qui a mis au point une technique de culture des virus sur cellules. Il a montré que le virus de la poliomyélite se développait dans le cerveau et des tissus mis en culture et provoquait ainsi la destruction des cellules. Il a poursuivi ses travaux en démontrant l’innocuité des virus obtenus par culture pour stimuler l’immunité et il a prouvé qu’on pouvait prévenir la rougeole par la vaccination.

Source: Encyclopaedia Britannica

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: August 29, 2014