Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Médicaments essentiels: Le point No. 028 & 029 - Numéro double
(2000; 36 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsEDITORIAL
Open this folder and view contentsACTUALITES
Open this folder and view contentsRESISTANCE AUX ANTIMICROBIENS
View the documentCOURRIER DES LECTEURS
Open this folder and view contentsPOLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE
Open this folder and view contentsACCES
Open this folder and view contentsINFORMATION PHARMACEUTIQUE
Open this folder and view contentsRECHERCHE
View the documentRÉUNIONS, COURS & NETSCAN
View the documentNETSCAN
View the documentVIENT DE PARAITRE
Open this folder and view contentsMEDECINE TRADITIONNELLLE
Open this folder and view contentsCOMMERCE MONDIAL
 

VIENT DE PARAITRE

Important

Sauf indication contraire, le Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques ne peut pas fournir ces publications.

Adressez vos demandes à l’adresse figurant au bas de chaque article.

Intellectual Property Rights, the WTO and Developing Countries. The TRIPS Agreement and Policy Options, C.M. Correa, 2000, 254 p.

La structure du commerce international se trouve fondamentalement modifiée par les différents accords instaurés par l’Organisation Mondiale du Commerce. Cet ouvrage rend plus compréhensibles les détails techniques parfois décourageants de l’un de ces accords les plus importants, celui relatif aux droits de propriété intellectuelle. L’ouvrage explique clairement en quoi consiste l’accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC) et retransmet les principales dispositions.

L’auteur s’est attaché tout particulièrement à explorer les implications de l’accord pour les pays en développement. Il s’agit de l’avenir des activités locales de recherche et développement, de l’accès aux technologies modernes, de l’exploitation commerciale de leurs ressources naturelles et des effets sur le bien-être des populations. L’ouvrage s’appuie sur l’expérience de l’Amérique latine et des Caraïbes pour illustrer les problèmes induits par la mise en application de l’accord sur les ADPIC.

Tout au long de son livre, Correa indique des choix concrets possibles permettant aux pays d’appliquer les dispositions de l’accord sur les ADPIC tout en respectant leurs objectifs de développement et leurs préoccupations de politique publique (voir également page 36).

Disponible auprès de: Zed Books, 7 Cynthia Street, London N1 9JF, UK. Prix: 16,95 £, plus 2,50 £ de frais de port et d’emballage.

Handbook on Antimicrobial Therapy, (revised edition), The Médical Letter on Drugs and Therapeutics, 1998, 205 p.

Ce manuel détaillé et complet sur les antibactériens, les antifongiques et les antiviraux indique pour chaque cas les médicaments de première intention, les autres médicaments possibles, la posologie et les effets indésirables. De plus, certains chapitres traitent de l’innocuité des antimicrobiens en cas de grossesse, donnent des conseils aux voyageurs et proposent des médicaments contre les infections à VIH. Cet ouvrage est publié sans but lucratif et indique également les tarifs des antibactériens par voie buccale les plus courants.

Disponible auprès de: The Médical Letter on Drugs and Therapeutics, 1000 Main Street, New Rochelle, N.Y. 10801-7537, USA. Fax: +1 914 632 1733. Prix 1-9 exemplaires: 14 USD l’unité, de 10 à 99 exemplaires: 11,20 USD l’unité, 100 ex. et plus 8,40 USD l’unité. Des tarifs spéciaux sont accordés aux abonnés de la revue The Médical Letter on Drugs and Therapeutics.

Operational Principles for Good Pharmaceutical Procurement, Interagency Guidelines, World Health Organization, WHO/EDM/PAR/99.5, 2000, 24 p.

L’approvisionnement pharmaceutique est un processus complexe qui soulève de nombreux problèmes. Ce document, publié par le Groupe interinstitutions pour les approvisionnements pharmaceutiques (Interagency Pharmaceutical Procurement Group) définit quatre objectifs stratégiques et 12 principes opérationnels pour des approvisionnements satisfaisants. Ils seront intégralement reproduits dans le numéro 30 du Point.

Disponible gratuitement auprès du Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques, Organisation Mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse.

Référentiel pour l’harmonisation des procédures d’enregistrement des médicaments essentiels génériques dans les pays de la zone franc et pays associés, (Collaboration dans le secteur pharmaceutique entre les pays de la zone franc et les pays associés), Organisation Mondiale de la Santé, WHO/EDM/DAP/99.2, 1999, 25 p.

Ce guide sur l’harmonisation des procédures d’enregistrement a pour but de faciliter l’introduction des médicaments essentiels sur les marchés de la Communauté financière africaine (CFA) et des pays associés et par là même d’améliorer la disponibilité et le prix des produits pharmaceutiques. Les principes directeurs, adoptés à l’occasion du séminaire de Ouagadougou en février 1999, s’appliquent à l’enregistrement des médicaments génériques et à l’autorisation de leur mise sur le marché.

Disponible gratuitement auprès du Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques, Organisation Mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse.

HIV Testing: A Practical Approach, Healthlink Worldwide, 1999, 48 p.

La recherche du VIH est un volet essentiel de tous les programmes de soins et de prévention des infections à VIH, pour assurer des approvisionnements de sang sain et déterminer le statut du VIH. Et il est important d’intégrer dans tout programme de recherche du VIH des services de conseil appropriés, d’éducation, de soins et de soutien pendant le suivi.

HIV testing: a practical approach apporte des informations claires aux législateurs, aux responsables de planification et au personnel de santé chargé de conseiller ou d’effectuer des tests de recherche du VIH. Actualisation d’une publication de 1994, Practical issues in HIV testing, elle rend compte des dernières évolutions et des leçons tirées au cours des six dernières années. Les sujets traités sont notamment: les considérations à prendre en compte avant de lancer un programme de recherche du VIH; les aspects techniques de la recherche, des essais de recherche sur les individus et de la surveillance; et la mise en application des programmes de dépistage sanguin. En outre, l’ouvrage donne des exemples de programmes mis en place en Afrique, en Asie et en Amérique latine et rend compte de l’expérience des personnes ayant subi des test de recherche du VIH. Il donne également une liste utile de références et des informations techniques détaillées sur les caractéristiques de certains des tests les plus couramment pratiqués.

Disponible auprès de Healthlink Worldwide, Cityside, 40 Adler Street, London E1 1EE, UK. Courriel: publications@healthlink.org.uk Prix: 7,50 £/15 USD. Un exemplaire peut être communiqué gratuitement aux organisations autochtones des pays en développement.

Counterfeit and Substandard Drugs in Myanmar and Viet Nam, World Health Organization, EDM Research Séries No. 29, WHO/EDM/QSM/99.3, 1999, 55p.

Ce rapport présente les résultats de deux études, réalisées au Myanma Pyi et au Viet Nam dans le but d’obtenir des informations indépendantes sur le problème de la contrefaçon des médicaments et d’aider à élaborer des mesures de lutte contre ces pratiques. Les recherches effectuées ont consisté notamment à recueillir des données de fond sur la situation de la réglementation pharmaceutique et des échantillons de 500 produits qui ont ensuite été soumis à des contrôles de qualité en laboratoire. Deux cent quatorze de ces échantillons ont été sélectionnés pour les études, une partie de chaque échantillon fut envoyée pour analyse aux organes de réglementation pharmaceutique dans le pays de fabrication.

Selon le rapport, la prévalence des médicaments ne répondant pas aux normes pose généralement un problème plus grave que la contrefaçon des médicaments, et cela dans les deux pays. Les produits ayant donné des résultats satisfaisants aux contrôles de laboratoires se sont révélés parfois être des contrefaçons (produits dont on avait délibérément changé le nom de marque par exemple). Selon les conclusions du rapport, les contrôles de laboratoire seuls ne suffisent pas pour déterminer si un produit est contrefait ou non. Une recherche quelle qu’elle soit doit disposer de ressources appropriées et être planifiée; elle implique un travail souterrain et doit être menée en collaboration avec les organes de réglementation pharmaceutique et les fabricants.

Disponible gratuitement auprès du Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques, Organisation Mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse.

Narcotic and Psychotropic Drugs. Achieving Balance in National Opioids Control Policy. Guidelines for Assessment, World Health Organization, WHO/EDM/QSM/2000.4, 2000, 37 p.

L’OMS estime qu’en 2020, environ 70 % des 20 millions de nouveaux cas annuels de cancer surviendront dans des pays en développement, où la plupart des diagnostics sont prononcés dans les derniers stades de la maladie. Et c’est à ce moment que la douleur est la plus forte. Pourtant, la douleur liée au cancer est rarement traitée et même lorsqu’elle l’est, le soulagement est insuffisant. Si la formation des professionnels de santé et l’amélioration de l’accès aux services de soins palliatifs peuvent être une aide, l’ouvrage se centre sur la résolution du problème posé par l’insuffisance et l’usage des médicaments antidouleurs, notamment des analgésiques opioïdes, dans les pays en développement.

Selon les auteurs, les analgésiques opioïdes comme la codéïne et la morphine sont “absolument nécessaires” pour soulager la douleur due au cancer et, pour les douleurs modérées à intenses, il n’existe aucun substitut aux substances opioïdes dans le groupe thérapeutique de la morphine. Mais, compte tenu du risque de toxicomanie qu’ils induisent, les analgésiques opioïdes sont classés dans les narcotiques.

Le Bureau international de contrôle des narcotiques, l’OMS et des gouvernements nationaux signalent que les analgésiques opioïdes ne sont pas suffisamment disponibles pour les besoins de la médecine. Les raisons à cela sont notamment le peu de cas qui est fait de la douleur dans les systèmes de santé, la crainte excessive de l’accoutumance, les politiques nationales de lutte antidrogue trop restrictives et les problèmes d’approvisionnement, de fabrication et de distribution des médicaments opioïdes. L’ouvrage présente des directives à l’intention des gouvernements pour déterminer si leur politique nationale de lutte antidrogue disposent d’un cadre juridique et administratif permettant la disponibilité des analgésiques opioïdes à des fins médicales, comme le recommande le Bureau international de contrôle des narcotiques.

Disponible gratuitement auprès du Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques, Organisation Mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse.

Beyond Our Means? The Cost of Treating HIV/AIDS in the Developing World, The Panos Institute, 2000, 59 p.

Ce rapport se penche sur les problèmes controversés et complexes liés à l’accès aux traitements contre le VIH/SIDA dans les pays en développement. Selon ce rapport, au moins 12 millions de personnes dans le monde en développement ont un besoin urgent d’antirétroviraux capables de supprimer le VIH et de repousser indéfiniment les symptômes du SIDA. Mais la grande majorité de ces personnes vivent dans les pays les plus pauvres du monde et même s’il est théoriquement possible de le fournir, un tel traitement est, selon les auteurs, fortement improbable aussi loin que l’on puisse prévoir.

Un certain nombre de facteurs sont à l’origine de cette incapacité à fournir un traitement complet à ceux qui en ont besoin. Ces facteurs varient selon les pays mais, selon cet ouvrage, on peut citer le manque de volonté politique, les politiques économiques inutiles (comme la taxation des produits médicaux), le manque d’information sur le sujet et l’absence de mécanismes de distribution appropriés. Selon les auteurs, deux autres facteurs sont importants. Le premier est la faiblesse des systèmes de soins de santé - infrastructures insuffisantes, installations inadéquates, notamment le manque de lits dans les hôpitaux, de laboratoires et de personnel formé. Le second facteur est une combinaison du coût élevé des antirétroviraux et d’autres médicaments et des conflits sur les droits des brevets et des licences associés à ces produits.

L’ouvrage donne une vue d’ensemble des problèmes associés au traitement du SIDA, dans le but d’encourager des débats bien étayés, la poursuite de la recherche et la réflexion sur les actions à mener. Il est destiné avant tout aux législateurs, aux organisations de lutte contre le SIDA et au personnel médical.

Disponible auprès du Panos AIDS Programme, 9 White Lion Street, London N1 9PD, UK. Tel: + 44 20 7278 1111, fax: 44 20 7278 0345. Disponible sur le site Internet de Panos à: www.panos.org.uk Prix: 5 £/10 USD. Des exemplaires peuvent être transmis gratuitement aux ONG disposant de faibles ressources dans les pays en développement.

Integrating Public Health Concerns into Patent Legislation in Developing Countries, C. Correa, South Centre, 2000, 124 p.

Cet ouvrage propose différentes options pour l’élaboration et la mise en application de politiques sur les brevets sensibles à la santé publique dans les pays en développement. Il met tout particulièrement l’accent sur l’accord sur les ADPIC (Aspects des Droits de Propriété Intellectuelle liés au commerce) qui garantit la protection des produits et procédés pharmaceutiques. Les pays membres de l’Organisation Mondiale du Commerce sont obligés de se conformer au minimum exigé dans les dispositions de l’accord. Mais, comme le souligne l’auteur, ils disposent d’une marge de manoeuvre considérable pour élaborer leur propre réglementation sur les brevets et la propriété intellectuelle pour répondre aux caractéristiques de leurs systèmes juridiques et à leurs besoins de développement. L’ouvrage traite notamment des exigences de brevetabilité, des cas particuliers de produits pharmaceutiques, des divulgations, des exceptions aux droits exclusifs et des licences obligatoires.

Cet ouvrage est destiné avant tout aux législateurs, et particulièrement aux ministères de la santé et aux juristes chargés par les gouvernements d’élaborer une législation nationale conforme à l’accord sur les ADPIC. Pour de plus amples détails, reportez-vous à la page 36.

Disponible gratuitement auprès du South Centre, Case Postale 228, 1211 Genève 19, Suisse. Disponible également sur le site Internet du South Centre à l’adresse suivante: www.southcentre.org/publications/publichealth/toc.htm

Guidelines for the Regulatory Assessment of Medicinal Products for Use in Self-Medication, World Health Organization, WHO/EDM/QSM/00.1, 2000, 32 p.

La reclassification des produits pharmaceutiques suivant qu’ils sont vendus sur ordonnance ou non (vente libre) est de plus en plus courante. Les organismes de réglementation pharmaceutique et les autorités sanitaires doivent envisager les types de produits pharmaceutiques pour lesquels une reclassification est appropriée, sûre et rationnelle, dans l’intérêt de la santé publique.

Les principes directeurs définissent des critères et des méthodes que les organismes de réglementation pharmaceutique peuvent utiliser pour déterminer si un produit pharmaceutique peut être utilisé en auto-médication. Ils sont également destinés aux détenteurs d’autorisation de commercialisation qui présentent une demande de classification d’un produit à ne délivrer que sur ordonnance en produit en vente libre. Les recommandations sont données sur documentation pour les nouvelles substances actives, jamais commercialisées comme produits à ne délivrer que sur ordonnance, pour joindre aux demandes d’autorisation de commercialisation pour l’auto-médication.

Disponible auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé, Marketing et diffusion, 1211 Genève 27, Suisse. Prix: 10 FRS, 9 USD et 7 FRS dans les pays en développement.

Mise à jour des nouveaux formulaires, des directives thérapeutiques et des listes de médicaments essentiels

Le Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques édite un index mondial des formulaires, des guides thérapeutiques et des listes de médicaments essentiels, index que l’on peut se procurer gratuitement. (Veuillez noter que nous ne pouvons fournir d’exemplaires des publications. Les demandes doivent être adressées directement aux pays concernés). Les publications récemment ajoutées à l’index sont les suivantes:

• Inde, Himachal Pradesh: List of Essential Drugs. 1999. Département de la santé et de la famille, Gouvernement de Himachal Pradesh. Médicaments classés par leur nom générique et répartis en 29 groupes thérapeutiques.

• Médecins Sans Frontières: Médicaments essentiels: Directives pratiques. Les nouvelles éditions de ce manuel utile aux médecins, pharmaciens, infirmières et auxiliaires médicaux sont disponibles. Une première édition en portugais et les deuxièmes éditions en anglais et en espagnol seront bientôt suivies d’une édition en arabe.

• Népal: Standard Treatment Schedules for Health Posts and Sub-Health Posts, 3ème éd. 1999. Ministère de la santé. Désormais disponible en anglais et en népalais. Présente les principes de prescription et de délivrance des médicaments et des conseils aux patients.

• Russie: Formulaire 2000 (Système de formulaire russe). Health of Men Foundation, Moscou. 2000. Directives sur l’usage des médicaments, destinées aux médecins. Approuvé et recommandé par le Ministère de la santé de la Fédération de Russie. En langue russe.

• Afrique du sud: Les directives thérapeutiques éditées par le Département de la santé de l’Afrique du sud comprennent:

- National Guideline on Management and Control of Asthma in Children at Primary Level. 1999.

- National Guideline on Primary Prevention and Prophylaxis of Rheumatic Fever and Rheumatic Heart for Health Professionals at Primary Level. 1999.

- Hypertension: National Programme for Control and Management at Primary Level. 1998.

- Diabetes: National Programme for Control and Management of Diabetes Type 2 at Primary Level. 1998.

• Asie du sud-est: Essential Drugs for Primary Health Care, 3ème édition. Bureau régional de l’OMS pour l’Asie du sud-est. 2000. Le manuel présente des directives à l’intention des professionnels de santé communautaires et du personnel de santé auxiliaire sur l’usage de 34 médicaments essentiels. Il donne également des conseils sur le traitement et l’orientation des malades dans 22 cas pathologiques courants.

• Zimbabwe: EDLIZ. 4th Essential Drugs List and Standard Treatment Guidelines. Ministère de la santé et de l’enfant. 2000. Moins de médicaments dans la liste (passée de 600 à 250) et conseils actualisés à l’intention des professionnels de santé du Zimbabwe.

Bulletins et lettres d’information pharmaceutiques

• Présentation de Essential Drugs in Brief. Quiconque, concerné par la mise en application de politiques pharmaceutiques nationales, désire une mise à jour rapide des dernières activités de l’OMS réalisées avec les pays et pour eux, devrait s’abonner au bulletin Essential Drugs in Brief. Le bulletin, qui sera publié deux fois par an, diffuse les informations sur l’appui apporté le plus récemment à un pays par ou en coordination avec l’équipe du Programme élargi d’action pharmaceutique de l’EDM, par l’intermédiaire des bureaux régionaux, nationaux et du siège.

• Et le bulletin Actualités pharmaceutiques de l’OMS a fait peau neuve, avec une nouvelle mise en page et quelques modifications apportées à son contenu. Les articles seront limités aux sujets plus directement liés à l’innocuité et à l’assurance de la qualité des médicaments. Des informations d’ordre plus général, telles que les nouvelles mises au point, les principes directeurs et les réglementations de nature générale, seront publiées uniquement dans la revue trimestrielle Information pharmaceutique de l’OMS. Le Centre collaborateur de l’OMS assure désormais la section Innocuité des médicaments pour le contrôle pharmaceutique international. La publication du bulletin du Centre: Actualités sur les effets indésirables est interrompue.

• Avec l’appui de l’OMS, la Delhi Society for the Promotion of Rational Use of Drugs (DSPRUD: Société de Delhi pour la promotion de l’usage rationnel des médicaments) a lancé sa Lettre d’information médicale (Médical Newsletter) en juillet 1999 pour aider les professionnels de santé à mettre à jour leurs connaissances en thérapie pharmaceutique. Distribué gratuitement aux médecins, la Lettre d’information médicale présente un recueil de diverses publications d’articles traitant notamment des réactions aux médicaments, des actualités et des sujets d’étude.

• L’OMS/EDM soutient également Spectrum, le bulletin du Programme OMS-Inde sur les médicaments essentiels, qui présente les activités de la Société de Delhi pour la promotion de l’usage rationnel des médicaments et du Programme Médicaments essentiels.

• La collection de Practical Pharmacy. La collection complète de Practical Pharmacy est désormais disponible gratuitement pour les pays en développement, jusqu’à épuisement des stocks. Ce bulletin destiné aux professionnels de santé de tous niveaux présente des informations conviviales sur les aspects fondamentaux et les compétences requises dans le métier de la pharmacie. Contactez: Echo International Health Services Ltd, Ullswater Crescent, Coulsdon, Surrey CR5 2HR, UK. Tel: + 44 20 8660 2220, fax: + 44 20 8668 0751.

Globalization, Patents and Drugs: An Annotated Bibliography, 2nd ed, World Health Organization, Health Economies and Drugs, EDM Series No. 10, EDM/PAR/2001.1, 2001, 52 p.

L’impact de la mondialisation et des accords commerciaux sur l’accès aux médicaments représente un problème croissant. Cette bibliographie annotée est destinée aux personnes, dans le secteur de la santé, qui ne possèdent aucune connaissance juridique particulière et qui veulent avoir une vue globale sur les problèmes et les arguments concernés. L’ouvrage oriente les lecteurs vers des rapports, des livres et des articles clés diffusés par des revues techniques et scientifiques, répartis en articles généraux et en études spécifiques au pays. Le chapitre de conclusion du document répertorie les sites Internet utiles.

Disponible gratuitement auprès du Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques, Organisation Mondiale de la Santé, 1211 Genève 27, Suisse.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: March 20, 2014