La libéralisation du secteur pharmaceutique en Algérie - Effets sur la disponibilité et les prix des médicaments - Série de recherche, No. 22
(1997; 49 pages) View the PDF document
Table of Contents
View the documentRésumé
View the documentIntroduction
Open this folder and view contentsPremière partie: Contexte socio-sanitaire et effets de l'intervention du secteur privé
Open this folder and view contentsDeuxième partie: Libéralisation du secteur pharmaceutique et effets sur la disponibilité des médicaments essentiels
Close this folderTroisième partie: Effets de la libéralisation sur les prix et l'accessibilité des médicaments essentiels
View the document1. La hausse des prix: ampleur du phénomène
View the document2. Les disparités de prix
View the document3. Les facteurs de hausse et de disparité des prix
View the document4. Evolution des prix et effets sur l'accessibilité
View the documentConclusion générale
View the documentBibliographie
View the documentAutres documents de la Série Recherche de DAP
View the documentSérie Recherche No. 22
 

3. Les facteurs de hausse et de disparité des prix

Les facteurs de hausse et de disparité des prix sont multiples. Le premier, et le plus souvent évoqué, est relatif aux dévaluations successives et massives de la monnaie locale. Mais ce facteur, très important il est vrai, n'explique pas à lui seul les phénomènes constatés.

Les écarts de prix constatés entre 1992 et 1993 sont loin de correspondre aux dévaluations effectuées durant la période. Entre 1992 et 1993, le cours du dollar est passé de 22,781 dinars à 24,123 dinars. Entre les deux dates, certains médicaments ont connu des hausses de prix supérieures à 100%, Les augmentations de prix ne sont donc pas dues seulement aux dépréciations de la monnaie par rapport aux devises. Cette hypothèse d'une hausse démesurée des prix des médicaments est confortée par les données sur l'évolution de l'indice des prix à la consommation. Entre 1988 et 1993, les prix ont fortement augmenté. L'augmentation est cependant nettement en deçà de celle observée pour les médicaments.


Graphique N°5 - Evolution des taux de change entre 1989 et 1995 (Dinars pour 1 US$)

Source: Statistiques financières internationales, FMI, juin 1996

Tableau 13
Evolution de l'indice général des prix à la consommation
(base 100 = 1990)

ANNEES

1988

1989

1990

1991

1992

1993

Indice

78,4

85,7

100,0

125,9

165,8

199,8

%

5,8

9,3

16,7

25,9

31,7

20,5

Source: FMI, 1996

Le second facteur est relatif au système de marges commerciales qui régit le prix du médicament. Le régime des prix réglementés consiste en un plafonnement des prix et/ou des marges aux stades de la production et de la distribution. Dans le cas des médicaments, la réglementation porte sur un plafonnement des marges.

Les marges applicables aux médicaments, pour la période de référence de l'étude, sont les suivantes:

Marge nette de production

15%

Marge brute de distribution

 
 

• au stade de gros

20%

 

• au stade de détail

40%

Le système des marges relatives accroît les effets des augmentations de prix dues aux dévaluations. Les augmentations constatées dépassent largement, dans de nombreux cas, celles qui résultent des effets cumulés des dévaluations et de l'application des marges de gros et de détail comme le montre l'exemple suivant.

Tableau 14
Effet de la dévaluation sur les prix entre 1990 et 1992
(Exemple de la Pyostacine cp. 500 mg)

 

1990

1991

1992

Prix FOB en devises (FF)

64,02

64,02

64,02

Cours monnaie (DA/FF)

1,50

3,50

4,20

Prix FOB en dinars

96,03

224,07

268,88

Prix CAF

106,11

247,07

296,88

Droits et taxes (10,5% en 90 et 91, 15% en 1992)

15,40

35,95

42,90

Frais accessoires (5% en 90 et 91, 2,5% en 1992)

5,30

12,38

7,40

Marge de gros (20%)

21,22

49,52

59,20

Prix de vente gros

148,03

345,44

405,50

Marge de détail (40%)

59,21

138,17

162,20

Prix consommateur

207,24

483,61

567,70

Source: Ministère de l'économie

L'effet cumulatif des marges commerciales relatives et des dévaluations a un impact important sur la détermination des prix publics. Ils sont cependant insuffisants pour expliquer les disparités et les hausses de prix constatées.

En fait, plusieurs facteurs nouveaux semblent influencer les prix:

• la stratégie commerciale des importateurs privés; ceux-ci importent les spécialités et les médicaments les plus chers. Le système des marges commerciales relatives encourage cette pratique;

• l'affaiblissement du pouvoir de négociation des entreprises publiques d'importation. Les difficultés financières qu'elles rencontrent, conjuguées à l'obligation qui leur est faite d'inscrire leurs opérations dans le cadre des lignes de crédits existantes, ont réduit la liste de leurs fournisseurs potentiels. Fragilisées, ces entreprises ont du se plier à la plupart des conditions imposées (prix, délais de livraison...) par leurs partenaires.

Les insuffisances des entreprises publiques dans la prospection du marché international, en particulier celui des génériques, et la contrainte des lignes de crédits, ont été avantageusement exploitées par les fournisseurs. En raison du caractère cloisonné des circuits d'approvisionnement public, les entreprises publiques ne semblent pas en mesure de négocier des prix à leur avantage. D'autre part, le refus des conditions imposées par les grands laboratoires ne constitue plus un obstacle à l'entrée de ces derniers sur le marché algérien, dans la mesure où ils ont des partenaires privés locaux. Le problème fondamental se situe donc plus en amont, à savoir au niveau de la clarification des missions et des moyens des entreprises publiques pharmaceutiques. La constitution d'un nouvel intervenant au sein du secteur public, la Pharmacie centrale des hôpitaux, risque d'émietter encore davantage les capacités publiques de négociation sur le marché international.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014