La libéralisation du secteur pharmaceutique en Algérie - Effets sur la disponibilité et les prix des médicaments - Série de recherche, No. 22
(1997; 49 pages) View the PDF document
Table of Contents
View the documentRésumé
View the documentIntroduction
Open this folder and view contentsPremière partie: Contexte socio-sanitaire et effets de l'intervention du secteur privé
Close this folderDeuxième partie: Libéralisation du secteur pharmaceutique et effets sur la disponibilité des médicaments essentiels
View the document1. Disponibilité des médicaments: situation globale
View the document2. Disponibilité selon la localisation géographique et le statut juridique des officines
View the document3. Causes des pénuries en médicaments essentiels
Open this folder and view contentsTroisième partie: Effets de la libéralisation sur les prix et l'accessibilité des médicaments essentiels
View the documentConclusion générale
View the documentBibliographie
View the documentAutres documents de la Série Recherche de DAP
View the documentSérie Recherche No. 22
 

3. Causes des pénuries en médicaments essentiels

Dans les entretiens avec les gestionnaires d'entreprises d'approvisionnement, il ressort clairement que l'ampleur des phénomènes de pénuries est sans commune mesure avec la réduction réelle des quantités importées. Ce phénomène serait plutôt dû à:

• la lenteur dans l'examen des dossiers d'importation au niveau des banques. L'allongement considérable de la durée de réalisation des contrats, de leur formalisation à leur exécution effective, a provoqué d'importantes ruptures de stock. Non préparées aux restrictions financières et aux nouvelles règles du commerce extérieur, les entreprises publiques d'approvisionnement et de distribution n'ont pas été en mesure de déterminer des priorités en nature et en volume. En même temps que des médicaments stratégiques disparaissent du marché, des médicaments de confort continuent d'être distribués en abondance;

• la stratégie des importateurs privés qui mettent sur le marché des produits chers et à très forte rotation et pas forcément les produits les plus essentiels;

• l'obligation faite aux entreprises d'apposer des vignettes sur les médicaments, une fois ceux-ci réceptionnés. Cette opération, exécutée en 1992-1993 manuellement sur des millions d'unités, a allongé de façon démesurée les délais de livraison. Certains arrivages ont été bloqués pendant plus de six mois, provoquant ainsi des pénuries généralisées sur certains médicaments;

Ces problèmes se posent dans un contexte marqué par une large extension du réseau de distribution de détail. Entre 1990 et 1992, le nombre d'officines privées a pratiquement doublé, passant de 1308 à 2357. Cette prolifération a conduit à un éparpillement des quantités mises sur le marché, provoquant, dans certaines zones de fortes concentration de population, des ruptures brutales de stocks. Entre 1990 et 1993, les importations de médicaments en provenance de France sont passées de 1157 à 1276,5 millions de francs. Avec l'hypothèse que les importations en provenance d'autres pays ont suivi à peu près la même évolution, il faut en conclure que les pénuries, du moins dans leur ampleur, ne peuvent être imputées aux seules difficultés financières à l'importation. Les importations ont effectivement connu une baisse en 1993. Celle ci est, cependant, sans commune mesure avec les dysfonctionnements constatés sur le marché.

Tableau 10
Importations (prix CAF) de médicaments entre 1991 et 1994
(en millions de dollars)

Années

1991

1992

1993

1994

Montant

184,4

406,6

334,7

473,9

Source: Annuaire statistique du commerce international, Nations unies, 1994

En définitive, la libéralisation du secteur pharmaceutique (en transformant les entreprises publiques en entreprises commerciales, et en ouvrant le secteur aux capitaux privés) ne s'est pas traduite par une amélioration dans les approvisionnements et la distribution. L'intervention des entreprises privées a été perçue comme salutaire, mais dans une gamme trop réduite de médicaments pour peser de façon significative dans la résolution des problèmes d'approvisionnement. Entre 1993 (date de l'enquête auprès des officines) et 1996, la situation du secteur pharmaceutique s'est nettement améliorée en termes de disponibilité des médicaments. Sur la base d'une rapide enquête dans la ville d'Oran en juin 1996 et portant sur 30 médicaments, il a été constaté que seuls trois d'entre eux n'étaient pas disponibles. Les phénomènes de pénuries continuent cependant de se manifester. Il faut en effet souligner que malgré une hausse très importante des importations, quelques uns des phénomènes observés en 1993 (par exemple, les échanges de produits entre opérateurs quel que soit leur statut juridique) continuent de caractériser le marché. Les ruptures de stock sur des produits stratégiques continuent de coexister avec l'abondance de médicaments de confort.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014