Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
La libéralisation du secteur pharmaceutique en Algérie - Effets sur la disponibilité et les prix des médicaments - Série de recherche, No. 22
(1997; 49 pages) View the PDF document
Table of Contents
View the documentRésumé
View the documentIntroduction
Open this folder and view contentsPremière partie: Contexte socio-sanitaire et effets de l'intervention du secteur privé
Open this folder and view contentsDeuxième partie: Libéralisation du secteur pharmaceutique et effets sur la disponibilité des médicaments essentiels
Open this folder and view contentsTroisième partie: Effets de la libéralisation sur les prix et l'accessibilité des médicaments essentiels
View the documentConclusion générale
View the documentBibliographie
View the documentAutres documents de la Série Recherche de DAP
View the documentSérie Recherche No. 22
 

Introduction

L'analyse des effets de la libéralisation du secteur pharmaceutique sur la disponibilité et les prix des médicaments constitue l'objet de ce rapport.

Deux séries de données sont nécessaires pour comprendre le contexte dans lequel opère le secteur pharmaceutique privé: les données sur le marché pharmaceutique et les données sur la situation économique.

Le marché pharmaceutique algérien est relativement développé et en forte croissance, malgré le contexte de dépression économique des dix dernières années. Evalué à près de 600 millions de dollars US en 1995, il se présente comme l'un des plus importants sur le continent africain. Rapportée à celle des pays à revenus comparables, la consommation pharmaceutique par tête d'habitant, de l'ordre de 20 dollars, est relativement élevée. A ces données globales il faut ajouter que:

• l'approvisionnement du marché est très fortement dépendant des importations. En 1995, la part de la production nationale dans la consommation globale n'excède pas 20%;

• le secteur public détenait, jusqu'à la fin des années 80, le monopole des fonctions d'importation, de distribution de gros et de production des médicaments. Il est par ailleurs très fortement présent dans la distribution de détail avec un réseau qui comprend, en 1996, 1117 officines, soit 32,2% de l'ensemble.

L'ouverture du secteur aux capitaux privés nationaux et étrangers s'inscrit dans un contexte plus large, caractérisé essentiellement par:

• une dégradation très sensible des capacités d'importation. Dépendant à plus de 90% des exportations d'hydrocarbures, les recettes extérieures ont connu une baisse très importante à partir de 1986, avec la chute des cours du pétrole et du gaz. Le service de la dette extérieure, qui atteint plus de 70% des recettes d'exportations de biens et services conditionne très largement les perspectives de sortie du blocage actuel de la croissance économique;

• le lancement d'importantes réformes économiques liées à la mise en oeuvre d'un programme d'ajustement structurel. La suppression du système des prix administrés, la fin du monopole de l'Etat sur le commerce extérieur, de très fortes dévaluations, et une plus large ouverture au commerce international constituent les fondements des réformes en cours. L'ouverture de l'ensemble des structures économiques aux capitaux privés et le lancement d'un programme de privatisation accompagnent ces actions stratégiques.

En relation avec ces données globales, l'analyse, présentée dans ce document, est consacrée pour l'essentiel à:

• la description des évolutions et des dysfonctionnements qui caractérisent le marché pharmaceutique;

• l'analyse des effets de l'expansion du secteur privé sur la disponibilité et sur l'accessibilité notamment à travers une étude des prix des médicaments;

• la mise en évidence de la nécessité d'instruments de régulation spécifiques au secteur pharmaceutique.

L'ensemble des résultats présentés découlent d'une exploitation de la documentation disponible et d'une enquête réalisée en 1993 auprès d'un échantillon de 33 officines publiques et privées, réparties sur les différentes régions du territoire national, à l'exception de la région Sud du pays. La représentativité des résultats n'est pas en cause dans la mesure où près de 95% de la population réside au Nord, lequel concentre l'essentiel du réseau de distribution de détail. Les données sur les prix des principaux médicaments pris comme échantillon ont été remises à jour en juin 1996.

La première partie du rapport est consacrée au contexte socio-sanitaire et aux effets du processus de libéralisation sur l'organisation générale du secteur pharmaceutique. La seconde partie traitera des effets de l'intervention du secteur privé sur la disponibilité des médicaments essentiels. La troisième partie abordera la question de l'évolution des prix des médicaments et de l'accessibilité des médicaments pour les usagers consommateurs.

Historique

Cette étude a été réalisée dans le cadre d'une étude plus globale sur le secteur pharmaceutique privé en Afrique menée avec le soutien technique et financier du Programme OMS d'Action pour les Médicaments essentiels et le Ministère de la Coopération de la France dans neuf pays d'Afrique (Algérie, Bénin, Cameroun, Guinée, Madagascar, Mali, Maroc, Niger et Sénégal) et publiée en 1996 sous le titre "Le secteur pharmaceutique privé commercial en Afrique" (Collection Rapports d'étude, Ministère de la Coopération, Paris), Le présent document contient des informations actualisées et plus détaillées que celles contenues dans l'étude publiée en 1996 et permet de mieux comprendre la situation pharmaceutique en Algérie. Ce travail a bénéficié de l'appui des membres du comité de pilotage qui avait été créé pour suivre les différentes étapes de la recherche dans les neuf pays et a été supervisé par Mme P. Brudon, Programme OMS d'Action pour les Médicaments essentiels.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014