Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Liste modèle OMS des médicaments essentiels, 2002
(2002; 40 pages) [English] [Spanish]
Table of Contents
View the documentIntroduction
View the documentPromotion de l'usage rationnel
View the documentMédicaments essentiels - Liste principale
View the documentMédicaments essentiels - Liste complémentaire
 

Promotion de l'usage rationnel

La sélection des médicaments essentiels ne constitue qu'une étape sur la voie de l'amélioration de la qualité des soins de santé. Elle doit être suivie de l'utilisation appropriée des médicaments choisis. Toute personne doit recevoir le médicament correct, à la dose adéquate et pendant une durée appropriée, avec une information appropriée, un plan de suivi du traitement et à un coût accessible. Dans chaque pays et chaque contexte, un certain nombre de facteurs interviennent, par exemple les décisions en matière de réglementation, l'achat, l'information, la formation, et le contexte dans lequel les médicaments sont prescrits ou recommandés.

Formation, éducation et information sur les médicaments

Pour utiliser les médicaments essentiels de façon sûre, efficace et prudente il faut disposer d'informations pertinentes, fiables et indépendantes sur ces produits. Les professionnels de santé doivent recevoir une formation en pharmacie non seulement au cours de leurs études, mais tout au long de leur carrière professionnelle. Il importe que les personnes les plus qualifiées se chargent d'instruire celles qui ont une formation moins poussée. Les dispensateurs de soins de santé et les responsables de la délivrance des médicaments doivent saisir toutes les occasions d'informer les consommateurs, au moment de la délivrance du médicament, quant à l'usage rationnel de ces produits, y compris en automédication.

Les administrations nationales, les universités et les associations professionnelles ont un rôle majeur à jouer pour améliorer l'enseignement universitaire et postuniversitaire ainsi que la formation continue dans le domaine de la pharmacologie clinique, de la thérapeutique et de l'information pharmaceutique. L'enseignement de la pharmacothérapie basé sur la résolution de problèmes2 s'est révélé une stratégie efficace à cet égard.

2Guide to Good Prescribing. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 1994. Document WHO/DAP/94.11

Une information pharmaceutique appropriée et bien présentée assure le bon usage des médicaments et réduit les cas d'utilisation inadaptée. Les ministères de la santé doivent se charger d'organiser la diffusion de ce type d'information. Des activités indépendantes d'information sur les médicaments devront être correctement financées, si nécessaire sur les budgets de la santé. Des sources informatisées d'information sur les médicaments, facilement accessibles, sont maintenant disponibles dans de nombreux endroits et peuvent constituer la base de systèmes fiables d'information sur les médicaments.

Directives cliniques normalisées

Les directives cliniques normalisées sont un outil efficace pour aider les professionnels de santé à choisir le médicament le plus approprié pour un patient donné atteint d'une maladie donnée. Les directives doivent être élaborées au niveau national et local et être régulièrement actualisées. Il n'est pas suffisant d'élaborer des directives cliniques normalisées qui ne soient pas accompagnées d'un programme d'éducation et de formation destiné à encourager leur emploi.

Commissions du médicament

Les commissions du médicament devront jouer un rôle important par leur contribution à l'élaboration et à la mise en oeuvre de tout programme efficace sur les médicaments essentiels. Ces commissions devront être encouragées à choisir les produits qui seront utilisés localement à partir d'une liste nationale de médicaments essentiels, à mesurer et surveiller l'usage des médicaments dans l'environnement qui est le leur et à mettre en place des interventions pour améliorer cet usage. Il existe tout un ensemble de données montrant que la participation des commissions du médicament et des prescripteurs à l'élaboration des directives peut contribuer à l'amélioration des comportements en matière de prescription.

Mesures et surveillance de l'utilisation des médicaments

Les études de consommation pharmaceutique portent sur le développement, la réglementation, la commercialisation, la distribution, la prescription, la délivrance et l'utilisation des médicaments dans une société, en insistant particulièrement sur les conséquences sur le plan médical, social et économique. Ces études peuvent porter sur n'importe quel niveau de la chaîne thérapeutique, du développement des médicaments à leur utilisation effective par le patient. Elles peuvent fournir des indicateurs de consommation dans un pays, une région ou un établissement. La consommation peut être exprimée de façon quantitative en termes de dépenses (en valeur absolue ou en pourcentage du budget total de la santé), de nombre d'unités, ou de doses journalières définies3 (ancienne référence 31). Elles peuvent décrire la consommation de l'ensemble des médicaments, ou celle de groupes particuliers de médicaments ou de domaines thérapeutiques. La Classification ATC (Anatomical Therapeutic Chemical) est un outil commode pour les comparaisons internationales sur l'utilisation des médicaments. Les études de consommation pharmaceutique peuvent être axées sur le médicament (sur l'utilisation d'un médicament particulier ou d'un groupe particulier de médicaments), ou sur les problèmes (sur le traitement d'une maladie ou affection particulière).

3 Guidelines for ATC classification and DDD assignment, 5th ed. Oslo : WHO Collaborating Centre for Drug Statistics Methodology, 2001.

La façon la plus fiable de définir l'efficacité d'un médicament est de procéder à des essais cliniques randomisés qui, s'ils sont bien conduits, fournissent les estimations les plus fiables de l'effet du traitement par un nouveau médicament. Les essais cliniques ne peuvent être réalisés sur toutes les populations ou dans tous les contextes possibles et leurs résultats doivent donc être transposés avec prudence dans la pratique clinique quotidienne. Les études de consommation pharmaceutique visent à fournir des données sur l'utilisation et les effets des médicaments dans les conditions courantes, et peuvent donc fournir des données supplémentaires à l'appui de l'évaluation de l'efficacité.

Ces études sont des outils majeurs pour l'identification des facteurs ou des éléments de la chaîne thérapeutique qui doivent être améliorés ou changés. On devra tenir compte de leurs résultats lors des décisions en matière de réglementation, lors du choix des médicaments, et également pour l'information, la formation et l'enseignement. Les commissions du médicament, à l'échelle locale ou de l'établissement, devront mettre en oeuvre des études de consommation pharmaceutique et d'autres méthodes de surveillance de l'utilisation des médicaments et de leurs effets.

Surveillance de l'innocuité des médicaments et pharmacovigilance

La surveillance de l'innocuité des médicaments fait partie de la surveillance générale de leur utilisation. Les diverses formes de pharmacovigilance ont pour but d'identifier des effets indésirables nouveaux et jusqu'alors inconnus, d'évaluer les risques que comportent les médicaments et de communiquer avec les autorités de réglementation pharmaceutique, des professionnels de santé et le cas échéant le public. La notification volontaire des effets indésirables des médicaments, sur laquelle repose le programme international OMS de pharmacovigilance, a permis d'identifier un certain nombre d'effets jusqu'alors inconnus. Les systèmes de notification volontaire et autres méthodes de constitution de séries de cas peuvent identifier certains problèmes locaux d'innocuité, et peuvent être à la base d'interventions spécifiques au niveau de la réglementation ou de l'éducation. L'ampleur du risque d'effets indésirables est en général évaluée par des méthodes épidémiologiques d'observation telles que les études cas-témoins, de cohorte et en population. Chaque pays et établissement doit créer des systèmes simples pour identifier les problèmes d'innocuité des médicaments.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014