Rapport de la consultation sur le SIDA et la médecine traditionnelle: Contribution possible des tradipraticiens (Francistown, Botswana, 23-27 juillet 1990)
(1990; 60 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
Close this folder1. INTRODUCTION
View the document1.1 Cadre de la consultation
View the document1.2 But et objectifs de la consultation
View the document1.3 Organisation et travaux de la consultation
Open this folder and view contents2. APPROCHES PERMETTANT D’ASSOCIER LES TRADIPRATICIENS A LA LUTTE CONTRE LE SIDA
Open this folder and view contents3. RECOMMANDATIONS
Open this folder and view contentsANNEXES
 

1.3 Organisation et travaux de la consultation

Pour préparer la consultation, les participants ont été priés de présenter des profils de pays dégageant les aspects essentiels de leur propre expérience en ce qui concerne la contribution des tradipraticiens aux programmes nationaux de lutte contre le SIDA.

Quinze experts et membres du Secrétariat de l’OMS ont participé aux travaux. Parmi ces participants, qui représentaient un large éventail de disciplines techniques, figuraient des anthropologues, des éducateurs, des spécialistes des politiques de santé, des spécialistes de pharmacognosie, des pharmacologues et des tradipraticiens, ainsi que des responsables des programmes nationaux de lutte contre le SIDA (voir Annexe 1).

Lors de la cérémonie d’ouverture, le maire de Francistown, M. M.I. Ebrahim, a officiellement souhaité la bienvenue aux participants à la consultation. Le Ministre de la Santé par intérim, M. M. Tshipinare, a accueilli lui aussi les participants et présenté le plan à moyen terme du Botswana pour lutter contre le SIDA (voir Annexe 3).

La consultation a été ouverte officiellement par le Directeur régional pour l’Afrique, le Dr G.L. Monekosso. Dans sa déclaration liminaire, le Dr Monekosso a rappelé aux participants la gravité de la pandémie de SIDA et expliqué comment celle-ci affectait particulièrement la Région africaine (voir Annexe 4).

Le Dr O. Akerele, Directeur du Programme de Médecine traditionnelle de l’OMS, s’est adressé aux participants, à qui il a exposé le but de la consultation et les résultats qui en étaient attendus. Il leur a également présenté les objectifs et les activités du programme de l’OMS, y compris sa collaboration récente avec l’unité de Recherche biomédicale du Programme mondial de Lutte contre le SIDA en vue d’évaluer l’activité potentielle contre le VIH des préparations médicinales traditionnelles (voir Annexe 5).

On a procédé ensuite à l’élection du Bureau. Le Dr E. Maganu a été élu Président; le Dr G.L. Chavunduka, Vice-Président; et les Dr P. Marshall et Debrework Zewdie, Rapporteurs.

Les participants ont adopté l’ordre du jour proposé et ont entamé leurs discussions (voir Annexe 2).

La consultation a débuté par un exposé du Dr B. Nkowane sur l’état actuel de la pandémie de SIDA, y compris les stratégies mondiales de prévention et de contrôle (voir Annexe 6). Ceci a été suivi par la présentation des profils de pays (voir Annexe 7) et par deux journées de travail en groupe durant lesquelles les participants devaient identifier les meilleurs moyens d’associer les tradipraticiens à la lutte contre le SIDA, en examinant la formulation des politiques, la formation, les matériels pédagogiques et les priorités en matière de recherche. A la fin de la consultation, des réunions plénières ont permis de résumer les discussions, d’examiner les recommandations et d’adopter un projet de rapport.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014