Assurance de la qualité des produits pharmaceutiques - Recueil de directives et autres documents - Volume 1
(1998; 278 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsIntroduction
Open this folder and view contents1. Réglementation pharmaceutique nationale
Close this folder2. Evaluation et homologation des produits
View the documentLignes directrices concernant l'évaluation des médicaments à base de plantes1,2
Open this folder and view contentsStabilité des formes pharmaceutiques1
Open this folder and view contentsLignes directrices pour l'étude de la stabilité des formes pharmaceutiques classiques contenant des principes actifs connus1
Close this folderLignes directrices concernant les critères d'homologation des médicaments multisources (génériques) en vue d'établir leur interchangeabilité1
View the documentIntroduction
View the documentGlossaire
Open this folder and view contentsPremière partie. Evaluation par les autorités de réglementation des médicaments multisources interchangeables
Close this folderDeuxième partie. Etudes d'équivalence en vue de l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché
View the document7. Démonstration de l'équivalence
View the document8. Cas où des études d'équivalence ne sont pas nécessaires
Close this folder9. Cas où des études d'équivalence sont nécessaires et type d'étude requis
View the documentEtudes in vivo
View the documentEtudes in vitro
Open this folder and view contentsTroisième partie. Epreuves d'équivalence
View the documentQuatrième partie. Epreuves de dissolution in vitro pour la mise au point et le contrôle de la qualité des produits
View the documentCinquième partie. Différences de biodisponibilité importantes du point de vue clinique conduisant au refus d'homologation du produit
View the documentSixième partie. Etudes nécessaires en cas de modification des conditions de fabrication après la mise sur le marché
View the documentSeptième partie. Choix du médicament de référence
View the documentAuteurs
View the documentRéférences
View the documentAppendice 1. Exemples de réglementations nationales pour les études d'équivalence in vivo de médicaments figurant sur la Liste modèle des médicaments essentiels de l'OMS (Canada, Allemagne et Etats-Unis d'Amérique, décembre 1994)
View the documentAppendice 2. Explication des symboles employés dans la conception des études de bioéquivalence chez l'homme et de quelques abréviations couramment utilisées en pharmacocinétique
View the documentAppendice 3. Aspects techniques des statistiques en matière de bioéquivalence
Open this folder and view contents3. Distribution
Open this folder and view contents4. Pharmacopée internationale et activités connexes
Open this folder and view contents5. Tests simplifiés
Open this folder and view contents6. Services de laboratoire
Open this folder and view contents7. Commerce international des produits pharmaceutiques
Open this folder and view contents8. Produits contrefaits
Open this folder and view contents9. Formation
View the documentOMS bibliographie thématique
View the documentCouverture arrière
 
Etudes in vivo

Pour certains médicaments et certaines formes galéniques, les preuves d'équivalence in vivo, qu'il s'agisse d'une étude de bioéquivalence, d'une étude de pharmacodynamique clinique comparative ou d'un essai clinique comparatif, sont considérées comme particulièrement importantes. On peut citer comme exemples:

a) les produits à libération immédiate administrés par voie orale dotés d'une action systémique, lorsqu'un ou plusieurs des critères suivants s'appliquent:

i) médicaments indiqués pour un état grave nécessitant une efficacité thérapeutique garantie;

ii) plage thérapeutique étroite ou faible marge de sécurité; courbe dose-réponse très inclinée;

iii) pharmacocinétique compliquée par une absorption ou un intervalle d'absorption variable ou par une absorption incomplète; pharmacocinétique non linéaire; élimination présystémique ou métabolisme élevé (≥ 70%) lors du premier passage;

iv) propriétés physico-chimiques défavorables, par exemple: faible solubilité, instabilité, modifications métastables, faible perméabilité, etc.;

v) problèmes de biodisponibilité constatés avec le médicament en cause ou des médicaments similaires par leur structure chimique ou leur formulation;

vi) proportion élevée des excipients par rapport aux principes actifs;

b) les produits à action systémique destinés à être administrés par une voie autre que la voie orale ou la voie parentérale (dispositifs transdermiques, suppositoires, etc.);

c) les produits à libération continue et autres types de produits à libération modifiée destinés à agir par absorption systémique;

d) les associations en proportions fixes (4) ayant une action systémique;

e) les produits à action non systémique ne se présentant pas sous forme de solutions (pour administration orale, nasale, oculaire, dermique, rectale, vaginale, etc.). Le concept de bioéquivalence ne convient pas à ces produits dont l'équivalence doit être démontrée par des études cliniques ou pharmacodynamiques comparatives. Toutefois, cela n'exclut pas, le cas échéant, la nécessité de mesurer la concentration du médicament dans l'organisme pour vérifier l'absence d'absorption partielle non désirée.

Pour les quatre premiers types de médicaments, la mesure des concentrations plasmatiques en fonction du temps (bioéquivalence) suffit normalement à établir l'efficacité et l'innocuité. Pour le dernier type, comme on vient de le dire, le concept de bioéquivalence ne convient pas et l'équivalence ne peut être prouvée que par des études cliniques ou pharmacodynamiques comparatives.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: August 29, 2014