Assurance de la qualité des produits pharmaceutiques - Recueil de directives et autres documents - Volume 1
(1998; 278 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
Open this folder and view contentsIntroduction
Open this folder and view contents1. Réglementation pharmaceutique nationale
Close this folder2. Evaluation et homologation des produits
View the documentLignes directrices concernant l'évaluation des médicaments à base de plantes1,2
Close this folderStabilité des formes pharmaceutiques1
View the document1. Introduction
View the document2. Considérations générales
Open this folder and view contents3. Responsabilité des parties impliquées dans l'assurance de la stabilité des médicaments
View the document4. Termes utilisés
View the document5. Principes actifs moins stables
View the documentBibliographie
Open this folder and view contentsLignes directrices pour l'étude de la stabilité des formes pharmaceutiques classiques contenant des principes actifs connus1
Open this folder and view contentsLignes directrices concernant les critères d'homologation des médicaments multisources (génériques) en vue d'établir leur interchangeabilité1
Open this folder and view contents3. Distribution
Open this folder and view contents4. Pharmacopée internationale et activités connexes
Open this folder and view contents5. Tests simplifiés
Open this folder and view contents6. Services de laboratoire
Open this folder and view contents7. Commerce international des produits pharmaceutiques
Open this folder and view contents8. Produits contrefaits
Open this folder and view contents9. Formation
View the documentOMS bibliographie thématique
View the documentCouverture arrière
 

1. Introduction

Pour les produits pharmaceutiques fabriqués industriellement, notamment ceux qui entrent dans le commerce international et/ou qui sont distribués dans des territoires où les conditions climatiques sont défavorables, la stabilité pose de graves problèmes. Une stabilité suffisante ne peut être obtenue que grâce aux efforts combinés de toutes les parties impliquées dans le développement des produits, leur fabrication, homologation, surveillance nationale de la qualité, distribution et utilisation. Il a été souligné, lors de la Conférence d'experts sur l'usage rationnel des médicaments [Nairobi, 1985 (1)] que «aucune épreuve, aucun système de certification ne peut éviter la détérioration des produits à l'intérieur même du système de stockage et de distribution, lorsqu'ils sont soumis trop longtemps à la chaleur, à l'humidité ou qu'ils ne sont pas manipulés ni délivrés convenablement».

La stabilité et la date limite d'utilisation d'un produit dépendent de sa formulation et des conclusions des études de stabilité effectuées par le fabricant au cours du développement du produit, et ne peuvent être évaluées par une simple analyse du produit fini. L'usage obligatoire du Système OMS de Certification de la qualité des produits pharmaceutiques entrant dans le commerce international (2), qui permet d'établir l'origine réelle du produit et de distinguer les produits homologués et non homologués, peut contribuer grandement à assurer la stabilité d'un produit. En effet, l'homologation d'une forme pharmaceutique dans le pays exportateur signifie que les caractéristiques pharmaceutiques de la formulation, notamment la stabilité, ont été examinées par un organisme gouvernemental indépendant, d'après les résultats d'études de stabilité effectuées par le fabricant et, s'il y a lieu, les résultats d'études de biodisponibilité. On reconnaît toutefois que les études de stabilité réalisées pour des climats tempérés peuvent ne pas être totalement applicables au stockage et à la distribution dans les pays où règnent des conditions climatiques extrêmes, et il peut être nécessaire d'exiger des fabricants des preuves de stabilité dans de telles conditions. En l'absence d'homologation dans le pays exportateur, les acheteurs doivent se fier uniquement aux garanties du fabricant et à leur propre expérience afin d'évaluer les données de stabilité communiquées par celui-ci. Lorsque le produit est livré par un courtier, le fabricant est souvent totalement inconnu. Dans ce cas, il est pratiquement impossible d'obtenir des informations fiables sur la stabilité du produit.

En 1979, le Comité OMS d'experts des Spécifications relatives aux préparations pharmaceutiques, dans le texte sur les garanties de qualité dans les systèmes d'approvisionnement en produits pharmaceutiques annexé à son rapport, a noté que le stockage constituait un des aspects importants de l'assurance de la qualité. Il ajoutait qu'un stockage défectueux peut conduire à la détérioration physique et à la décomposition chimique des produits, qui résultent en une perte d'activité, et conduisent à la formation de produits de dégradation éventuellement nocifs (3). Plus tard, on a commencé à envisager d'autres aspects, tels que l'instabilité microbiologique et la perte de biodisponibilité.

L'importance des facteurs liés au stockage, comme la date limite d'utilisation (durée de conservation) a été reconnue. En 1972, la Vingt-Cinquième Assemblée mondiale de la Santé a demandé au Directeur général d'entreprendre une étude sur les moyens les plus pratiques à appliquer pour indiquer, à l'aide d'un système uniforme de marquage, les durées limites de conservation des produits pharmaceutiques dans les conditions prévues pour leur stockage ainsi que la date de fabrication et le numéro de lot (résolution WHA25.61).

L'OMS avait déjà examiné certaines des questions relatives à la stabilité et au stockage des médicaments. Des recommandations sur l'inscription du numéro de lot, de la date limite d'utilisation et de la date de fabrication sur les étiquettes des médicaments avaient été formulées (3-5). Des résultats d'études de dégradation accélérée et un manuel consacré aux tests simplifiés permettant la détection d'une dégradation importante des substances les moins stables ont été publiés (6).

L'Organisation est souvent sollicitée pour donner informations et conseils sur la stabilité des produits pharmaceutiques finis. Lors de la Quarante et Unième Assemblée mondiale de la Santé en 1988, de nombreux délégués ont manifesté un intérêt particulier pour la question de la stabilité des médicaments au cours de la discussion sur la mise en œuvre de la stratégie pharmaceutique révisée. Le présent document tente de résumer les principes fondamentaux dans ce domaine. Il est destiné aux décideurs, aux ministères de la santé, aux fabricants, aux organismes d'approvisionnement et à toutes les personnes qui travaillent dans le système de distribution. Il pourra être complété à l'avenir par des conseils techniques sur des points particuliers. Il traite des formes pharmaceutiques fabriquées industriellement et non de celles préparées à l'officine ou reconstituées à l'hôpital. Si de nombreux points s'appliquent également aux préparations d'origine biologique et aux produits radiopharmaceutiques, ce document n'est pas prévu en ce sens. La définition des termes qui reviennent le plus fréquemment lors de la discussion est donnée à la section 4.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: March 20, 2014