Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Tests simplifiés pour les médicaments - Substances pharmaceutiques, préparations à base de plantes et préparations pharmaceutiques
(1999; 100 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the document1. Introduction
View the document2. Autres recueils de tests simplifiés
View the document3. Méthodes d'essai pour les substances pharmaceutiques
View the document4. Méthodes d'essai pour les préparations à base de plantes
View the document5. Méthodes d'essai pour les préparations pharmaceutiques
View the document6. Réactifs
View the documentRemerciements
View the documentAutres publications de l'OMS sur les produits pharmaceutiques
 

4. Méthodes d'essai pour les préparations à base de plantes

IPÉCACUANHA, RACINE D'

Composition. La racine d'ipécacuanha est constituée du rhizome et des racines sèches de Cephaëlis ipecacuanha (Brotero) A. Richard (Fam. Rubiaceae) ou de Cephaëlis acuminata Karsten, ou d'un mélange de ces deux espèces. Les principaux alcaloïdes sont l'émétine et la céphaëline.

Epreuves d'identité

Description. Odeur légère; saveur amère, nauséeuse et âcre.

Caractéristiques macroscopiques

Cephaëlis ipecacuanha. Racine rouge brique foncé à brun très foncé, quelque peu tortueuse, ayant rarement plus de 15 cm de longueur ou 6 mm d'épaisseur, à renflements annulaires externes rapprochés et à étranglements arrondis faisant le tour de la racine. La cassure est franche dans l'écorce et fibreuse dans le bois; la section transversale présente une large écorce grisâtre et une zone ligneuse homogène et dense. Le rhizome est constitué de fragments courts adhérant aux racines, de forme cylindrique, atteignant 2 mm de diamètre, finement sillonnés longitudinalement; la moelle atteint environ un sixième du diamètre total.

Cephaëlis acuminata. La racine ressemble en général à celle de Cephaëlis ipecacuanha, mais en diffère par les particularités suivantes: l'épaisseur atteint souvent 9 mm; la surface externe marron grisâtre ou marron rougeâtre présente des étranglements transversaux à intervalles de 1 à 3 mm; ces étranglements, larges de 0,5 à 1 mm, n'occupent que la moitié environ de la circonférence pour se fondre aux extrémités dans la surface générale.

Réactions colorées et autres réactions

1. Mélangez 0,05 g de substance grossièrement pulvérisée avec environ 2 ml d'acide chlorhydrique ~420 g/l TS et 1 goutte de peroxyde d'hydrogène ~330 g/l TS et chauffez le mélange; il apparaît une coloration orange (rubrémétine).

2. Mélangez environ 0,2 g de substance grossièrement pulvérisée avec 2 gouttes d'ammoniaque ~260 g/l TS et 2 ml de dichlorométhane R. Agitez, filtrez le mélange, évaporez à sec environ 1 ml du filtrat (conservez le reste pour l'épreuve 3), dissolvez le résidu dans 0,2 ml d'eau et ajoutez 3 gouttes d'iodobismuthate de potassium dans l'acide acétique TS; il se forme un précipité orange.

3. Mélangez le reste du filtrat obtenu dans l'épreuve 2 avec 0,5 ml d'éthanol ~750 g/l TS et versez le mélange dans un petit tube à essai de 100 × 10 mm. Plongez verticalement dans le tube une bandelette de papier filtre de 100 × 6 mm et laissez la solution monter sur une hauteur de 70 mm. Séchez la bandelette à l'air et exposez-la à des vapeurs d'iode pendant 30 secondes. Observez-la en lumière ultraviolette à 365 nm; il apparaît une fluorescence bleue.

Test de dégradation

L'altération de la couleur de la substance indique généralement une dégradation importante.

PODOPHYLLE, RÉSINE DE

Composition. La résine de podophylle est un mélange de résines obtenues à partir des rhizomes et des racines de Podophyllum hexandrum Royle (P. emodi Wall.) ou de Podophyllum peltatum L. par percolation avec l'éthanol suivie d'une précipitation par l'eau ou un acide très dilué.

Epreuves d'identité

Description. Masses ou poudre amorphe de couleur marron clair à jaune verdâtre ou gris brunâtre. Elle prend une coloration plus foncée lorsqu'elle est exposée à la lumière ou à des températures supérieures à 25 °C.

Note. Substance très toxique, à manipuler avec précaution.

Réactions colorées et autres réactions

1. Dissolvez environ 0,2 g de résine finement broyée dans 10 ml d'hydroxyde de potassium ~55 g/l TS; la solution, qui est limpide, présente une coloration jaune qui fonce avec le temps. Acidifiez avec de l'acide chlorhydrique ~70 g/l TS; la résine précipite.

2. Dissolvez 0,4 g de résine finement broyée dans 2 ml d'éthanol ~750 g/l TS et ajoutez 0,5 ml d'hydroxyde de potassium ~55 g/l TS. Agitez et laissez reposer; la résine de Podophyllum hexandrum forme un gel compact tandis que celle de Podophyllum peltatum ne se gélifie pas.

3. Dissolvez 10 mg dans 2 ml d'éthanol ~750 g/l TS et ajoutez 1 goutte de chlorure ferrique 25 g/l TS; la solution se colore en vert sombre et apparaît noire en lumière réfléchie.

4. Dissolvez 10 mg dans 1 ml d'éthanol ~750 g/l TS, ajoutez 4 ml d'eau et environ 1 ml d'acide sulfurique ~1760 g/l TS et refroidissez; la résine de Podophyllum hexandrum donne une solution orange à rouge brunâtre tandis que celle de Podophyllum peltatum donne une solution vert jaunâtre.

SÉNÉ, FEUILLE DE

Composition. La feuille de séné est constituée par les folioles desséchées du séné d'Alexandrie ou de Khartoum, Cassia senna L., (C. acutifolia Delile), ou du séné de Tinnevelly, Cassia angustifolia Vahl, ou d'un mélange de ces deux espèces.

Epreuves d'identité

Description. Odeur légère; saveur d'abord mucilagineuse et douce, puis légèrement amère.

Caractéristiques macroscopiques

Feuille de séné d'Alexandrie. Les folioles, de couleur vert grisâtre pâle, sont minces, fragiles, lancéolées, mucronées, d'une longueur de 20 à 40 mm et d'une largeur de 5 à 15 mm, la plus grande largeur étant située un peu plus bas que le milieu; le limbe, légèrement ondulé, présente deux faces finement pubescentes portant des poils fins et courts et une nervation pennée, légèrement proéminente. Les nervures latérales font avec la médiane un angle d'environ 60° et sont anastomosées en une nervure marginale.

Feuille de séné de Tinnevelly. Les folioles sont de couleur vert jaunâtre, allongées et lancéolées, d'une longueur de 25 à 50 mm et d'une largeur de 7 à 20 mm dans leur partie médiane; le limbe est plat; les deux faces lisses portent un petit nombre de poils courts et sont marquées par des lignes transversales ou obliques.

Réactions colorées et autres réactions

Avant de procéder aux essais, pulvérisez les feuilles de façon à ce que les particules passent à travers un tamis N° 45 (ouverture nominale 0,045 mm).

1. A 0,5 g de substance pulvérisée, ajoutez 10 ml d'éthanol ~375 g/l TS, chauffez au bain-marie pendant 5 minutes et filtrez à chaud. Ajoutez au filtrat environ 1 ml d'acide chlorhydrique ~420 g/l TS, chauffez au bain-marie pendant 10 minutes et refroidissez. Ajoutez 5 ml d'acétate d'éthyle R, agitez et laissez reposer. Séparez la couche d'acétate d'éthyle, ajoutez 2 ml d'hydrogénocarbonate de sodium 40 g/l TS et agitez; il apparaît une coloration jaune rougeâtre dans la couche aqueuse. Retirez la couche d'acétate d'éthyle, ajoutez 1 goutte de peroxyde d'hydrogène ~330 g/l TS et chauffez au bain-marie. La couleur de la solution vire au rouge.

2. Chauffez 0,10 g de substance pulvérisée avec 10 ml d'eau au bain-marie pendant 30 minutes et filtrez. Ajoutez au filtrat 1 goutte d'acide chlorhydrique ~420 g/l TS, agitez avec 2 portions successives de 5 ml de dichlorométhane R et rejetez la couche de dichlorométhane. Ajoutez du carbonate de sodium 50 g/l TS jusqu'à ce que le pH, mesuré avec un papier indicateur de pH R, soit compris entre 7 et 8. Ajoutez 10 ml d'un mélange composé de 4 ml de chlorure ferrique 25 g/l TS et de 6 ml d'eau, mélangez et chauffez au bain-marie pendant 20 minutes. Ajoutez environ 1 ml d'acide chlorhydrique ~420 g/l TS et continuez à chauffer pendant 20 minutes en agitant fréquemment. Filtrez, épuisez le filtrat avec 10 ml de dichlorométhane R, évaporez l'extrait à sec au bain-marie et dissolvez le résidu dans 2 ml d'hydroxyde de potassium ~55 g/l TS; il apparaît une coloration rouge orangé.

3. Saupoudrez 10 mg de substance pulvérisée à la surface d'environ 1 ml d'acide sulfurique ~1760 g/l TS sans mélanger; une coloration verdâtre à brunâtre apparaît dans les 5 minutes qui suivent (d'autres couleurs, par exemple le rouge, indiqueraient la présence d'autres espèces comme C. auriculata. L. ou C. goratensis Fres.).

Test de dégradation

L'altération de la couleur de la substance indique généralement une dégradation importante.

SÉNÉ, FRUIT DE

Composition. Le fruit de séné est le fruit mûr desséché du séné d'Alexandrie ou de Khartoum, Cassia senna L., (C. acutifolia Delile) ou du séné de Tinnevelly, Cassia angustifolia Vahl.

Epreuves d'identité

Description. Odeur légère; saveur d'abord mucilagineuse et douce, puis légèrement amère.

Caractéristiques macroscopiques

Gousses aplaties et minces en forme de feuilles, vert jaunâtre à brun jaunâtre avec une partie centrale brun foncé, de forme oblongue ou réniforme.

Fruit de séné d'Alexandrie. Vert pâle à vert grisâtre; longueur d'environ 40 à 50 mm; largeur de 20 à 25 mm; pointe stylaire à une extrémité, renfermant 6 à 7 graines obovées, dont la couleur va du vert au brun pâle; le tégument présente un réseau de rides longitudinales proéminentes.

Fruit de séné de Tinnevelly. Brun à gris noir. Longueur d'environ 35 à 60 mm; largeur de 14 à 18 mm; pointe stylaire à une extrémité, renfermant jusqu'à 10 graines obovées, dont la couleur va du vert au brun clair. Le tégument présente des rides transversales discontinues.

Réactions colorées et autres réactions

Avant de procéder aux essais, réduisez les fruits en poudre fine.

1. Mélangez environ 0,2 g de substance pulvérisée avec 5 ml d'acide chlorhydrique ~250 g/l TS et chauffez pendant 2 minutes. Refroidissez et filtrez, agitez le filtrat avec 5 ml de toluène R et évaporez à sec 1 ml de l'extrait dans le toluène, de coloration jaunâtre. Dissolvez le résidu dans 0,5 ml d'ammoniaque ~100 g/l TS et chauffez la solution; il apparaît une coloration rose à rouge violet.

2. Saupoudrez 10 mg de substance pulvérisée à la surface d'environ 1 ml d'acide sulfurique ~1760 g/l TS sans mélanger; une coloration verdâtre à brunâtre apparaît dans les 5 minutes qui suivent (d'autres couleurs, par exemple le rouge, indiqueraient la présence d'autres espèces comme C. auriculata L. ou C. goratensis Fres.).

Test de dégradation

L'altération de la couleur de la substance indique généralement une dégradation importante.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014