WHO IRIS >
Headquarters >
Publications >

Files in This Item:

No electronic version is available yet.
Digitisation requests can be sent to repository@who.int.

Title: La filariose lymphatique : description et moyens de lutte , cinquième rapport du Comité OMS d' experts de la filariose [réuni à Genève du 1er au 8 octobre 1991]
Other Titles: Lymphatic filariasis : the disease and its control : fifth report of the WHO Expert Committee on Filariasis [meeting held in Geneva from 1 to 8 October 1991]
Authors: WHO Expert Committee on Filariasis
World Health Organization
Issue Date: 1992
Publisher: Genève : Organisation mondiale de la Santé
Relation: OMS, Série de rapports techniques ; 821
Language: English
French
Vietnamese
Spanish
Abstract: Cet ouvrage résume les derniers progrès des connaissances sur la filariose lymphatique et les moyens disponibles pour la diagnostiquer, la traiter et la maîtriser. Eu égard aux nombreuses et troublantes complexités de cette affection, les auteurs se sont particulièrement efforcés d'opérer la distinction entre les problèmes désormais résolus et les nombreux thèmes de recherche qui appellent de plus amples travaux. L'accent est placé sur les axes d'investigations susceptibles de déboucher sur des moyens de lutte simples et d'un bon rapport coût/efficacité. Le premier chapitre résume, par pays et par région, l'évolution de la prévalence et de la distribution des infections à Wuchereria et Brugia. Les connaissances actuelles sur le parasite et sur les nombreuses souches différentes qui infestent les êtres humains et les animaux sont résumées dans l'optique de leur importance pour la recherche épidémiologique. Le lecteur apprend aussi qu'on estime à 78 millions le nombre des sujets touchés dans le monde et à 750 millions de plus celui des personnes exposées au risque de contracter la maladie. Le deuxième chapitre, consacré aux aspects techniques, décrit la vaste gamme des manifestations cliniques observées dans la filariose à V. bancrofti et à Brugia et traite des signes et des symptômes qui peuvent rendre le diagnostic différentiel particulièrement malaisé. De plus amples informations cliniques figurent dans un chapitre relatif aux nouveaux instruments diagnostiques, au nombre desquels figurent des méthodes améliorées de sérodiagnostic et le recours à la lymphoscintigraphie pour l'évaluation des patients asymptomatiques et des sujets exposés. Sont également résumés les progrès dans la connaissance de la pathogénie de la maladie, de son immunopathologie et des mécanismes responsables de l'immunité protectrice. Parmi les thèmes abordés figurent les facteurs qui influent sur la pathogénèse de l'éosinophilie pulmonaire tropicale et des lésions rénales, les mécanismes en jeu dans l' "hyporéactivité" spécifique pour le parasite observée chez les nombreux malades et les explications possibles des nettes différences dans les réactions cliniques et pathologiques entre les résidents des zones d'endémicité et les immigrants. Un chapitre consacré aux vecteurs met à jour les données connues sur la distribution et l'écologie des genres Culex, Aedes, Mansonia et Anopheles et décrit la gamme des armes actuellement disponibles. Comme il importe de réduire le nombre des résultats négatifs obtenus chez des sujets infestés afin de pouvoir déterminer le taux réel d'infestation dans une communauté, les auteurs présentent une définition nouvelle de la microfilarémie à faible densité. Le chapitre suivant indique comment cinq catégories d'études épidémiologiques peuvent servir à étayer les efforts de lutte. L'accent est placé sur la modélisation épidémiologique en tant qu'instrument puissant de compréhension des modes de transmission de la maladie et de formulation de stratégies de lutte. Les problèmes évoqués comprennent la période de temps exceptionnellement longue sur laquelle s'étend l'infestation filarienne, la proportion importante dans les communautés d'endémie des sujets infestés mais néanmoins asymptomatiques et présentant une amicrofilarémie et le fait que les porteurs pour lesquels de faux résultats négatifs sont obtenus dans les enquêtes sérologiques échappent au traitement. Un résumé des résultats obtenus par les différentes thérapeutiques possibles - dont la chimiothérapie sélective ou de masse, l'utilisation de citrate de diéthylcarbamazine (DEC), le sel médicamenté au DEC et les essais d'administration par voie buccale d'une dose unique d'ivermectine - présente un intérêt pratique particulier. Les derniers chapitres traitent des comportements humains et des aspects socio- économiques et ébauchent les besoins organisationnels, en formation et en ressources des programmes de lutte
Description: 79 p.
Subject: Elephantiasis, Filarial
URI: http://www.who.int/iris/handle/10665/39671
Other Identifiers: 9242208213
Appears in Collections:Publications



Items in WHO IRIS are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.