WHO IRIS >
Regional Office for Africa >
Regional Committee for Africa >

Files in This Item:

File Description SizeFormat
Thumbnail
AFR_RC59_4.pdf158.74 kBAdobe PDFView/Open
Title: Cadre de mise en œuvre de la déclaration de Ouagadougou sur les soins de santé primaires et les systèmes de santé en Afrique : améliorer la santé en Afrique au cours du nouveau millénaire : rapport du Directeur régional
Authors: Comité régional de l’Afrique, 59
Issue Date: 30-May-2011
Publisher: OMS. Bureau régional de l'Afrique
Language: French
Abstract: 1. La Déclaration de Ouagadougou sur les Soins de Santé primaires et les Systèmes de Santé en Afrique est axée sur neuf grands domaines prioritaires, à savoir : le leadership et la gouvernance pour la santé; la prestation de services de santé; les ressources humaines pour la santé; le financement de la santé; les systèmes d’information sanitaire; les technologies, sanitaires; l’appropriation et la participation communautaires; les partenariats pour le développement sanitaire; et la recherche pour la santé. Pour chacun de ces domaines prioritaires, le présent Cadre de mise en œuvre propose des recommandations que les États Membres prendront en considération dans l’élaboration de leurs cadres nationaux respectifs, sauf pour ce qui est de l’information sanitaire et de la recherche pour la santé, qui ont été prises en compte dans le Cadre de la mise en œuvre de la Déclaration d’Alger. 2. Au nombre des recommandations visant le renforcement du leadership et de la gouvernance pour la santé figurent l’institutionnalisation de l’action intersectorielle pour améliorer les déterminants de la santé ; la mise à jour de la politique nationale globale de santé, conformément à l’approche des Soins de Santé primaires (SSP) et aux autres stratégies régionales; la mise à jour du plan stratégique national de santé pour garantir une gestion intégrée; et la prestation de services de santé essentiels complets. 3. Pour accroître l’efficacité de la prestation de services de santé, les pays doivent fournir des services de santé essentiels complets, intégrés, appropriés et efficaces; concevoir leurs modèles de prestation et d’estimation des coûts; et assurer l’organisation des services et la coordination des différents acteurs, afin de promouvoir et d’améliorer l’efficacité et l’équité. 4. Pour améliorer les ressources humaines pour la santé (RHS), les pays doivent mettre en place des systèmes de planification et de suivi des personnels de santé, qui soient complets et fondés sur des bases factuelles; renforcer les capacités des institutions de formation à la santé pour intensifier la formation des professionnels de soins de santé pertinents; promouvoir des stratégies de motivation et de fidélisation des ressources humaines pour la santé; renforcer les capacités de gestion et de leadership des ressources humaines pour la santé; et mobiliser des ressources pour le développement des ressources humaines pour la santé. 5. Pour améliorer le financement de la santé, les pays doivent élaborer des politiques et des plans complets de financement de la santé ; institutionnaliser les comptes nationaux de la santé et le suivi de l’efficacité; renforcer les compétences en matière de gestion financière à tous les niveaux; et mettre en œuvre la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide. 6. En ce qui concerne les technologies sanitaires, les pays doivent améliorer l’accès à des technologies sanitaires sûres et de qualité; élaborer des politiques et plans nationaux sur les technologies sanitaires; élaborer des normes et standards de sélection, d’utilisation et de gestion des technologies sanitaires appropriées; et mettre en place un système transparent et fiable pour l’acquisition des technologies sanitaires. 7. Pour garantir l’efficacité de l’appropriation et de la participation communautaires au développement de la santé, il est indispensable de mettre en place un cadre d’orientation favorable à la participation des communautés; de renforcer les capacités des communautés; de réorienter le système de prestation de services afin d’améliorer l’accès et l’utilisation par les communautés; et recourir aux stratégies de promotion de la santé pour donner aux communautés les moyens d’adopter des modes de vie plus sains. 8. Afin de renforcer les partenariats pour le développement sanitaire, les pays peuvent utiliser des mécanismes tels que les initiatives Partenariat international pour la Santé Plus (IHP+) et Harmonisation pour la Santé en Afrique pour promouvoir l’harmonisation et l’alignement, conformément à l’approche des Soins de Santé primaires; et adopter la collaboration intersectorielle, les partenariats public-privé et la participation de la société civile à la formulation des politiques et à la prestation de services. 9. En conclusion, les pays sont invités à adapter et à appliquer le présent Cadre de mise en œuvre à leur propre situation, en tenant compte des progrès réalisés et des mesures à prendre pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement et les cibles y afférentes, afin d’améliorer les résultats et de promouvoir l’équité dans le domaine de la santé.
Description: Comité régional de l’Afrique, Cinquante-neuvième session, Kigali, Rwanda, 31 août – 4 septembre 2009, Point 8.2 de l’ordre du jour provisoire
Subject: Primary Health Care
Health Care Sector
Regional Health Planning
National Health Programs
Context: organization and control
Gov't Doc #: AFR/RC59/4
URI: http://www.who.int/iris/handle/10665/1767
Appears in Collections:Regional Committee for Africa



Items in WHO IRIS are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.