Search


Current filters:
New search
Add filters

Refine your search


Results 1-10 of 272.
Item hits:
Thumbnail
Document de travail Allocation stratégique des volants budgétaires : Segments opérationnels
Comité régional de l'Afrique, 64 ( 2014-11-06 )
Thumbnail
Avant-projet de budget programme pour l’exercice 2016-2017 : version établie à l’intention des Comités régionaux
Comité régional de l'Afrique, 64 ( 2014-11-06 )
Thumbnail
Exécution du budget programme 2014-2015 de l’OMS dans la Région africaine : Rapport du Directeur régional
Comité régional de l'Afrique, 64 ( 2014-11-06 )
Abstract

RÉSUMÉ D’ORIENTATION 1. Le présent document donne un aperçu du niveau actuel de financement et de l’état d’exécution du budget 2014-2015 approuvé pour la Région africaine, des activités réalisées entre janvier et juillet 2014 et des difficultés rencontrées lors de l’exécution du budget. Le rapport met aussi en relief l’état des contrôles internes et le respect des règles et réglementations, qui ont des implications aussi bien pour le Secrétariat que pour les États Membres de l’OMS. 2. Le budget 2014-2015 approuvé pour la Région africaine s’élève à US $1,120 milliard, soit 28 % du budget global approuvé par l’OMS, qui se chiffre à US $3,977 milliards. Soixante-quinze pour cent (US $843,90 millions) du budget alloué à la Région africaine sont affectés aux pays, les US $276,10 millions restants (25 %) étant destinés au Bureau régional, équipes d’appui interpays (EAIP) comprises. 3. Des tâches majeures sont exécutées dans toutes les six catégories, en vertu des fonctions essentielles de l’Organisation. Grâce à la collaboration avec les partenaires, à la production et à la concrétisation des connaissances, à la fourniture d’orientations et d’un appui technique, les États Membres bénéficient d’un concours pour renforcer la prévention et le contrôle des maladies transmissibles et non transmissibles. De nouveaux vaccins et d’autres interventions sont en cours d’introduction et la qualité de la mise en oeuvre des activités s’est améliorée pour accroître l’accès aux services de santé. 4. De plus, l’OMS joue les premiers rôles en ce qui concerne le plaidoyer, la mobilisation de ressources et la fourniture d’un appui stratégique, technique et logistique aux États Membres afin de répondre aux urgences dans la Région, y compris à l’épidémie de maladie à virus Ébola qui sévit en Afrique de l’Ouest. La collaboration avec la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique a été renforcée et facilite la mise en oeuvre d’activités importantes visant à répondre aux priorités sanitaires de la Région. 5. Au moment de l’établissement du présent rapport (juillet 2014), la Région avait reçu un montant total se chiffrant à US $757,76 millions, ce qui correspond à un niveau de financement moyen de 68 %. Le budget programme était exécuté à hauteur de US $341,55 millions, soit 30 % du budget approuvé et 45 % des ressources disponibles, avec des variations entre les catégories et les programmes. Avec 30 % des charges totales après les dépenses de personnel, la mise en oeuvre directe et la coopération financière directe (DFC) sont les mécanismes de financement les plus utilisés pour mener à bien les activités au niveau des pays. Cependant, si l’établissement des rapports de DFC par les États Membres s’est amélioré, il ne remplit pas encore tous les critères de vérification de la conformité et de supervision. 6. La mise en oeuvre efficace de la coopération technique de l’OMS avec les États Membres suppose de veiller à ce que les ressources disponibles soient allouées de manière stratégique aux programmes régionaux prioritaires. Certes, le processus de reprogrammation pourrait permettre de corriger certaines disparités relevées dans le financement du budget, mais le dialogue sur le financement en cours devrait renforcer la cohérence entre les ressources financières et le budget programme approuvé. Il est important que les États Membres améliorent considérablement leurs rapports financiers et techniques pour être en conformité avec les règles financières de l’Organisation, tout en participant plus activement à la mobilisation de ressources additionnelles pour combler le déficit de financement du budget programme. 7. Le Comité régional est invité à examiner le rapport et à donner des orientations pour les actions futures.

Thumbnail
Exécution du budget programme 2014-2015 de l’OMS dans la Région africaine : Rapport du Directeur régional
Comité régional de l'Afrique, 64 ( 2014-11-06 )
Abstract

RÉSUMÉ D’ORIENTATION 1. Le présent document donne un aperçu du niveau actuel de financement et de l’état d’exécution du budget 2014-2015 approuvé pour la Région africaine, des activités réalisées entre janvier et juillet 2014 et des difficultés rencontrées lors de l’exécution du budget. Le rapport met aussi en relief l’état des contrôles internes et le respect des règles et réglementations, qui ont des implications aussi bien pour le Secrétariat que pour les États Membres de l’OMS. 2. Le budget 2014-2015 approuvé pour la Région africaine s’élève à US $1,120 milliard, soit 28 % du budget global approuvé par l’OMS, qui se chiffre à US $3,977 milliards. Soixante-quinze pour cent (US $843,90 millions) du budget alloué à la Région africaine sont affectés aux pays, les US $276,10 millions restants (25 %) étant destinés au Bureau régional, équipes d’appui interpays (EAIP) comprises. 3. Des tâches majeures sont exécutées dans toutes les six catégories, en vertu des fonctions essentielles de l’Organisation. Grâce à la collaboration avec les partenaires, à la production et à la concrétisation des connaissances, à la fourniture d’orientations et d’un appui technique, les États Membres bénéficient d’un concours pour renforcer la prévention et le contrôle des maladies transmissibles et non transmissibles. De nouveaux vaccins et d’autres interventions sont en cours d’introduction et la qualité de la mise en oeuvre des activités s’est améliorée pour accroître l’accès aux services de santé. 4. De plus, l’OMS joue les premiers rôles en ce qui concerne le plaidoyer, la mobilisation de ressources et la fourniture d’un appui stratégique, technique et logistique aux États Membres afin de répondre aux urgences dans la Région, y compris à l’épidémie de maladie à virus Ébola qui sévit en Afrique de l’Ouest. La collaboration avec la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique a été renforcée et facilite la mise en oeuvre d’activités importantes visant à répondre aux priorités sanitaires de la Région. 5. Au moment de l’établissement du présent rapport (juillet 2014), la Région avait reçu un montant total se chiffrant à US $757,76 millions, ce qui correspond à un niveau de financement moyen de 68 %. Le budget programme était exécuté à hauteur de US $341,55 millions, soit 30 % du budget approuvé et 45 % des ressources disponibles, avec des variations entre les catégories et les programmes. Avec 30 % des charges totales après les dépenses de personnel, la mise en oeuvre directe et la coopération financière directe (DFC) sont les mécanismes de financement les plus utilisés pour mener à bien les activités au niveau des pays. Cependant, si l’établissement des rapports de DFC par les États Membres s’est amélioré, il ne remplit pas encore tous les critères de vérification de la conformité et de supervision. 6. La mise en oeuvre efficace de la coopération technique de l’OMS avec les États Membres suppose de veiller à ce que les ressources disponibles soient allouées de manière stratégique aux programmes régionaux prioritaires. Certes, le processus de reprogrammation pourrait permettre de corriger certaines disparités relevées dans le financement du budget, mais le dialogue sur le financement en cours devrait renforcer la cohérence entre les ressources financières et le budget programme approuvé. Il est important que les États Membres améliorent considérablement leurs rapports financiers et techniques pour être en conformité avec les règles financières de l’Organisation, tout en participant plus activement à la mobilisation de ressources additionnelles pour combler le déficit de financement du budget programme. 7. Le Comité régional est invité à examiner le rapport et à donner des orientations pour les actions futures.

Thumbnail
Draft Proposed Programme Budget 2016–2017: Regional Committee Version: Corrigendum
Regional Committee for Africa, 64 ( 2014-08-28 )
Thumbnail
Draft Proposed Programme Budget 2016–2017: Regional Committee Version
Regional Committee for Africa, 64 ( 2014-08-01 )
Thumbnail
Draft Proposed Programme Budget 2016–2017: Regional Committee Version
Regional Committee for Africa, 64 ( 2014-08-01 )
Thumbnail
Avant-projet de budget programme pour l’exercice 2016-2017 : Version établie à l’intention des comités régionaux
Comité régional de l'Afrique, 64 ( 2014-08-01 )
Thumbnail
Implementation of the WHO Programme Budget 2014-2015 in the African Region: Report of the Regional Director
Regional Committee for Africa, 64 ( 2014-07-24 )
Abstract

EXECUTIVE SUMMARY 1. An overview of the current level of financing and the status of implementation of the 2014-2015 approved budget for the African Region, the tasks initiated from January to July 2014 and the challenges associated with its implementation are presented in this report. The report also highlights the status of internal controls and compliance with rules and regulations as these have implications for both the WHO Secretariat and Member States. 2. The 2014-2015 approved budget for the African Region is US$ 1.12 billion, representing 28% of the global WHO-approved budget of US$ 3.977 billion. Seventy-five per cent (US$ 843.90 million) of the regional budget is appropriated for countries with a balance of US$ 276.1 million (25%) allotted for the Regional Office, including the Intercountry Support Teams (ISTs). 3. Major tasks are being undertaken across the six Categories, in accordance with the Organization’s core functions. Through engagement of partners, generation and translation of knowledge, provision of guidance and technical support, Member States are being supported to improve the prevention and control of communicable and noncommunicable diseases. New vaccines and other interventions are being introduced and the quality of implementation of activities has improved to enhance access to health services. 4. Furthermore, WHO is leading advocacy and resource mobilization and providing strategic, technical and logistic support to Member States in response to emergencies in the Region, including the Ebola outbreak in West Africa. Collaboration with the African Union Commission and the United Nations Economic Commission for Africa has been strengthened and is facilitating the implementation of important activities to address the health priorities of the Region. 5. At the time of reporting (July 2014), the total funds received in the Region was US$ 757.76 million, which means an average funding level of 68%. The implementation of the programme budget was US$ 341.5 million, representing 30% of the approved budget and 45% of the available resources, with variations across Categories and Programmes. With 30% of the overall expenditure, after staff costs, Direct Implementation and Direct Financial Cooperation (DFC) are the most utilized funding mechanisms for implementation of activities at country level. However, although reporting by Member States on DFCs has improved, it does not meet compliance and oversight requirements. 6. Effective implementation of WHO technical cooperation with Member States requires that available resources are strategically allocated to regional priority programmes. While the reprogramming process could help to rectify some of the distortions in the funding of the budget, the ongoing financing dialogue is expected to further improve alignment of funding with the approved programme budget. It is critical that Member States make substantial improvement in the area of financial and technical reporting in accordance with the financial rules of the Organization, while participating more actively in additional resource mobilization to fill the programme budget funding gap. 8. The Regional Committee is invited to examine the report and provide guidance for future action.

Thumbnail
Exécution du budget programme 2014-2015 de l’OMS dans la Région africaine : rapport du Directeur régional
Comité régional de l'Afrique, 64 ( 2014-07-24 )
Abstract

RÉSUMÉ D’ORIENTATION 1. Le présent document donne un aperçu du niveau actuel de financement et de l’état d’exécution du budget 2014-2015 approuvé pour la Région africaine, des activités réalisées entre janvier et juillet 2014 et des difficultés rencontrées lors de l’exécution du budget. Le rapport met aussi en relief l’état des contrôles internes et le respect des règles et réglementations, qui ont des implications aussi bien pour le Secrétariat que pour les États Membres de l’OMS. 2. Le budget 2014-2015 approuvé pour la Région africaine s’élève à US $1,120 milliard, soit 28 % du budget global approuvé par l’OMS, qui se chiffre à US $3,977 milliards. Soixante-quinze pour cent (US $843,90 millions) du budget alloué à la Région africaine sont affectés aux pays, les US $276,10 millions restants (25 %) étant destinés au Bureau régional, équipes d’appui interpays (EAIP) comprises. 3. Des tâches majeures sont exécutées dans toutes les six catégories, en vertu des fonctions essentielles de l’Organisation. Grâce à la collaboration avec les partenaires, à la production et à la concrétisation des connaissances, à la fourniture d’orientations et d’un appui technique, les États Membres bénéficient d’un concours pour renforcer la prévention et le contrôle des maladies transmissibles et non transmissibles. De nouveaux vaccins et d’autres interventions sont en cours d’introduction et la qualité de la mise en oeuvre des activités s’est améliorée pour accroître l’accès aux services de santé. 4. De plus, l’OMS joue les premiers rôles en ce qui concerne le plaidoyer, la mobilisation de ressources et la fourniture d’un appui stratégique, technique et logistique aux États Membres afin de répondre aux urgences dans la Région, y compris à l’épidémie de maladie à virus Ébola qui sévit en Afrique de l’Ouest. La collaboration avec la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique a été renforcée et facilite la mise en oeuvre d’activités importantes visant à répondre aux priorités sanitaires de la Région. 5. Au moment de l’établissement du présent rapport (juillet 2014), la Région avait reçu un montant total se chiffrant à US $757,76 millions, ce qui correspond à un niveau de financement moyen de 68 %. Le budget programme était exécuté à hauteur de US $341,55 millions, soit 30 % du budget approuvé et 45 % des ressources disponibles, avec des variations entre les catégories et les programmes. Avec 30 % des charges totales après les dépenses de personnel, la mise en oeuvre directe et la coopération financière directe (DFC) sont les mécanismes de financement les plus utilisés pour mener à bien les activités au niveau des pays. Cependant, si l’établissement des rapports de DFC par les États Membres s’est amélioré, il ne remplit pas encore tous les critères de vérification de la conformité et de supervision. 6. La mise en oeuvre efficace de la coopération technique de l’OMS avec les États Membres suppose de veiller à ce que les ressources disponibles soient allouées de manière stratégique aux programmes régionaux prioritaires. Certes, le processus de reprogrammation pourrait permettre de corriger certaines disparités relevées dans le financement du budget, mais le dialogue sur le financement en cours devrait renforcer la cohérence entre les ressources financières et le budget programme approuvé. Il est important que les États Membres améliorent considérablement leurs rapports financiers et techniques pour être en conformité avec les règles financières de l’Organisation, tout en participant plus activement à la mobilisation de ressources additionnelles pour combler le déficit de financement du budget programme. 7. Le Comité régional est invité à examiner le rapport et à donner des orientations pour les actions futures.