Search


Current filters:
New search
Add filters

Refine your search


Results 1-10 of 219.
Item hits:
Thumbnail
Cadre de mise en œuvre de la déclaration de Ouagadougou sur les soins de santé primaires et les systèmes de santé en Afrique : améliorer la santé en Afrique au cours du nouveau millénaire : rapport du Directeur régional
Comité régional de l’Afrique, 59 ( 2011-10-27 )
Abstract

1. La Déclaration de Ouagadougou sur les Soins de Santé primaires et les Systèmes de Santé en Afrique est axée sur neuf grands domaines prioritaires, à savoir : le leadership et la gouvernance pour la santé; la prestation de services de santé; les ressources humaines pour la santé; le financement de la santé; les systèmes d’information sanitaire; les technologies sanitaires; l’appropriation et la participation communautaires; les partenariats pour le développement sanitaire; et la recherche pour la santé. Pour chacun de ces domaines prioritaires, le présent Cadre de mise en œuvre propose des recommandations que les États Membres prendront en considération dans l’élaboration de leurs cadres nationaux respectifs, sauf pour ce qui est de l’information sanitaire et de la recherche pour la santé, qui ont été prises en compte dans le Cadre de la mise en œuvre de la Déclaration d’Alger. 2. Au nombre des recommandations visant le renforcement du leadership et de la gouvernance pour la santé figurent l’institutionnalisation de l’action intersectorielle pour améliorer les déterminants de la santé ; la mise à jour de la politique nationale globale de santé, conformément à l’approche des Soins de Santé primaires (SSP) et aux autres stratégies régionales; la mise à jour du plan stratégique national de santé pour garantir une gestion intégrée; et la prestation de services de santé essentiels complets. 3. Pour accroître l’efficacité de la prestation de services de santé, les pays doivent fournir des services de santé essentiels complets, intégrés, appropriés et efficaces; concevoir leurs modèles de prestation et d’estimation des coûts; et assurer l’organisation des services et la coordination des différents acteurs, afin de promouvoir et d’améliorer l’efficacité et l’équité. 4. Pour améliorer les ressources humaines pour la santé (RHS), les pays doivent mettre en place des systèmes de planification et de suivi des personnels de santé, qui soient complets et fondés sur des bases factuelles; renforcer les capacités des institutions de formation à la santé pour intensifier la formation des professionnels de soins de santé pertinents; promouvoir des stratégies de motivation et de fidélisation des ressources humaines pour la santé; renforcer les capacités de gestion et de leadership des ressources humaines pour la santé; et mobiliser des ressources pour le développement des ressources humaines pour la santé. 5. Pour améliorer le financement de la santé, les pays doivent élaborer des politiques et des plans complets de financement de la santé ; institutionnaliser les comptes nationaux de la santé et le suivi de l’efficacité; renforcer les compétences en matière de gestion financière à tous les niveaux; et mettre en œuvre la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide. 6. En ce qui concerne les technologies sanitaires, les pays doivent améliorer l’accès à des technologies sanitaires sûres et de qualité; élaborer des politiques et plans nationaux sur les technologies sanitaires; élaborer des normes et standards de sélection, d’utilisation et de gestion des technologies sanitaires appropriées; et mettre en place un système transparent et fiable pour l’acquisition des technologies sanitaires. 7. Pour garantir l’efficacité de l’appropriation et de la participation communautaires au développement de la santé, il est indispensable de mettre en place un cadre d’orientation favorable à la participation des communautés; de renforcer les capacités des communautés; de réorienter le système de prestation de services afin d’améliorer l’accès et l’utilisation par les communautés; et recourir aux stratégies de promotion de la santé pour donner aux communautés les moyens d’adopter des modes de vie plus sains. 8. Afin de renforcer les partenariats pour le développement sanitaire, les pays peuvent utiliser des mécanismes tels que les initiatives Partenariat international pour la Santé Plus (IHP+) et Harmonisation pour la Santé en Afrique pour promouvoir l’harmonisation et l’alignement, conformément à l’approche des Soins de Santé primaires; et adopter la collaboration intersectorielle, les partenariats public-privé et la participation de la société civile à la formulation des politiques et à la prestation de services. 9. En conclusion, les pays sont invités à adapter et à appliquer le présent Cadre de mise en œuvre à leur propre situation, en tenant compte des progrès réalisés et des mesures à prendre pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement et les cibles y afférentes, afin d’améliorer les résultats et de promouvoir l’équité dans le domaine de la santé.

Thumbnail
Politique de la santé pour tous dans la Région africaine pour le 21eme siècle : agenda 2020
Comité régional de l'Afrique, 50 ( 2011-07-20 )
Abstract

1. La politique de développement sanitaire décrite dans le présent document a été élaborée par étapes, avec la pleine participation des pays. Elle se fonde sur un bilan du passé et une analyse des faits présents et des perspectives futures. Elle a été revue au cours d’une réunion multidisciplinaire et intersectorielle par un groupe d’experts de la Région suivant les recommandations de la quarante-neuvième session du Comité régional. Le Comité consultatif africain pour la Recherche et le Développement sanitaires a également fait des suggestions qui ont été retenues dans ce document. 2. La politique de développement sanitaire proposée s’inspire des principes et des valeurs qui sous-tendent la stratégie de la santé pour tous au 21ème siècle, telle qu’adoptée par les Etats Membres lors de l’Assemblée mondiale de la Santé en 1998. Elle est l’expression de l’aspiration des populations à un meilleur état de santé. 3. En tant que cadre de référence pour l’élaboration des politiques sanitaires nationales, le document aborde les directions stratégiques envisagées pour l’instauration de la santé pour tous au 21ème siècle : a) créer et gérer des environnements favorables à la santé; b) réformer les systèmes de santé en s’inspirant des principes des soins de santé primaires; c) responsabiliser les populations et leur assurer un soutien aux niveaux individuel, familial et communautaire; d) créer les conditions nécessaires à la participation et au leadership des femmes dans le développement sanitaire, et leur permettant d’en bénéficier. 4. Le document indique le rôle que les gouvernements africains, l’Organisation mondiale de la Santé et les autres partenaires devraient jouer dans la mise en œuvre de cette politique de la santé pour tous dans la Région africaine pour le 21ème siècle. 5. Le Comité régional est prié d’examiner et d’adopter le document intitulé “Politique de la santé pour tous dans la Région africaine pour le 21ème siècle : Agenda 2020.”

Thumbnail
Resolution revitalizing health services using the primary health care approach in the African Region (document AFR/RC56/12)
Regional Committee for Africa, 56 ( 2011-06-22 )
Thumbnail
Resolution on the Ouagadougou declaration on primary health care and health systems in Africa: Achieving better health for Africa in the new millennium
Regional Committee for Africa, 58 ( 2011-06-08 )
Thumbnail
Framework for implementation of the Ouagadougou declaration on primary health care and health systems in Africa: Achieving better health for Africa in the new millennium
Regional Committee for Africa, 58 ( 2011-06-08 )
Abstract

1. The Ouagadougou Declaration on Primary Health Care and Health Systems in Africa: Achieving Better Health for Africa in the New Millennium urges the international community to support Member States to translate the recommendations of the PHC Conference into concrete actions. 2. This generic implementation framework proposes concrete actions that Member States can implement to improve the following eight priority areas contained in the Declaration: leadership and governance for health; health service delivery; human resources for health; health financing; health management information systems; community ownership and participation; partnerships for health development; and research for health. For each of these priority areas, the implementation framework proposes a goal followed by objectives, interventions, potential actions and stakeholders. 3. The interventions proposed for strengthening leadership and governance for health, include institutionalizing intersectoral action for improving health determinants; updating national health policy in line with the PHC approach and regional strategies; updating national health policy and aligning the MOH organizational structure with the PHC approach and regional strategies; updating national health strategic plans to ensure integrated management and provision of comprehensive essential health services; updating or enforcing public health acts and laws in line with the PHC approach; and creating or strengthening mechanisms for transparency and accountability in the health sector.

Thumbnail
Cadre de mise en œuvre de la déclaration de Ouagadougou sur les soins de santé primaires et les systèmes de santé en Afrique : améliorer la santé en Afrique au cours du nouveau millénaire : rapport du Directeur régional
Comité régional de l’Afrique, 59 ( 2011-05-30 )
Abstract

1. La Déclaration de Ouagadougou sur les Soins de Santé primaires et les Systèmes de Santé en Afrique est axée sur neuf grands domaines prioritaires, à savoir : le leadership et la gouvernance pour la santé; la prestation de services de santé; les ressources humaines pour la santé; le financement de la santé; les systèmes d’information sanitaire; les technologies, sanitaires; l’appropriation et la participation communautaires; les partenariats pour le développement sanitaire; et la recherche pour la santé. Pour chacun de ces domaines prioritaires, le présent Cadre de mise en œuvre propose des recommandations que les États Membres prendront en considération dans l’élaboration de leurs cadres nationaux respectifs, sauf pour ce qui est de l’information sanitaire et de la recherche pour la santé, qui ont été prises en compte dans le Cadre de la mise en œuvre de la Déclaration d’Alger. 2. Au nombre des recommandations visant le renforcement du leadership et de la gouvernance pour la santé figurent l’institutionnalisation de l’action intersectorielle pour améliorer les déterminants de la santé ; la mise à jour de la politique nationale globale de santé, conformément à l’approche des Soins de Santé primaires (SSP) et aux autres stratégies régionales; la mise à jour du plan stratégique national de santé pour garantir une gestion intégrée; et la prestation de services de santé essentiels complets. 3. Pour accroître l’efficacité de la prestation de services de santé, les pays doivent fournir des services de santé essentiels complets, intégrés, appropriés et efficaces; concevoir leurs modèles de prestation et d’estimation des coûts; et assurer l’organisation des services et la coordination des différents acteurs, afin de promouvoir et d’améliorer l’efficacité et l’équité. 4. Pour améliorer les ressources humaines pour la santé (RHS), les pays doivent mettre en place des systèmes de planification et de suivi des personnels de santé, qui soient complets et fondés sur des bases factuelles; renforcer les capacités des institutions de formation à la santé pour intensifier la formation des professionnels de soins de santé pertinents; promouvoir des stratégies de motivation et de fidélisation des ressources humaines pour la santé; renforcer les capacités de gestion et de leadership des ressources humaines pour la santé; et mobiliser des ressources pour le développement des ressources humaines pour la santé. 5. Pour améliorer le financement de la santé, les pays doivent élaborer des politiques et des plans complets de financement de la santé ; institutionnaliser les comptes nationaux de la santé et le suivi de l’efficacité; renforcer les compétences en matière de gestion financière à tous les niveaux; et mettre en œuvre la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide. 6. En ce qui concerne les technologies sanitaires, les pays doivent améliorer l’accès à des technologies sanitaires sûres et de qualité; élaborer des politiques et plans nationaux sur les technologies sanitaires; élaborer des normes et standards de sélection, d’utilisation et de gestion des technologies sanitaires appropriées; et mettre en place un système transparent et fiable pour l’acquisition des technologies sanitaires. 7. Pour garantir l’efficacité de l’appropriation et de la participation communautaires au développement de la santé, il est indispensable de mettre en place un cadre d’orientation favorable à la participation des communautés; de renforcer les capacités des communautés; de réorienter le système de prestation de services afin d’améliorer l’accès et l’utilisation par les communautés; et recourir aux stratégies de promotion de la santé pour donner aux communautés les moyens d’adopter des modes de vie plus sains. 8. Afin de renforcer les partenariats pour le développement sanitaire, les pays peuvent utiliser des mécanismes tels que les initiatives Partenariat international pour la Santé Plus (IHP+) et Harmonisation pour la Santé en Afrique pour promouvoir l’harmonisation et l’alignement, conformément à l’approche des Soins de Santé primaires; et adopter la collaboration intersectorielle, les partenariats public-privé et la participation de la société civile à la formulation des politiques et à la prestation de services. 9. En conclusion, les pays sont invités à adapter et à appliquer le présent Cadre de mise en œuvre à leur propre situation, en tenant compte des progrès réalisés et des mesures à prendre pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement et les cibles y afférentes, afin d’améliorer les résultats et de promouvoir l’équité dans le domaine de la santé.

Thumbnail
Framework for the implementation of the Ouagadougou Declaration on Primary Health Care and Health Systems in Africa: achieving better health for Africa in the new Millennium: Report of the Regional Director
Regional Committee for Africa, 59 ( 2011-05-24 )
Abstract

1. The Ouagadougou Declaration on Primary Health Care and Health Systems in Africa focuses on nine major priority areas, namely Leadership and Governance for Health; Health Services Delivery; Human Resources for Health; Health Financing; Health Information Systems; Health Technologies; Community Ownership and Participation; Partnerships for Health Development; and Research for Health. For each of these priority areas, this Implementation Framework proposes recommendations for consideration by Member States in the development of their own country frameworks, except for Health Information and Research for Health which have been taken into account in the Algiers Framework. 2. Among the recommendations for strengthening leadership and governance for health are institutionalizing intersectoral action for improving health determinants; updating comprehensive national health policy in line with the Primary Health Care (PHC) approach and other regional strategies; updating the national health strategic plan to ensure integrated management; and providing comprehensive essential health services. 3. To improve the effectiveness of health services delivery, countries need to provide comprehensive, integrated, appropriate and effective essential health services, design their models of delivery and estimate costs; and ensure service organization and stakeholder coordination to promote and improve efficiency and equity. 4. To improve human resources for health (HRH), countries should develop comprehensive evidence-based health workforce planning and monitoring; build health training institutions’capacity for scaling up the training of relevant cadres of health-care providers; promote strategies for motivation and retention of HRH; build HRH management and leadership capacity; and mobilize resources for HRH development. 5. To improve health financing, countries should develop comprehensive health financing policies and plans; institutionalize national health accounts and efficiency monitoring; strengthen financial management skills at all levels; and implement the Paris Declaration on Aid Effectiveness. 6. In relation to health technologies, countries should increase access to quality and safe health technologies; develop national policies and plans on health technologies; develop norms and standards for the selection, use and management of appropriate health technologies; and institute a transparent and reliable system for the procurement of health technologies.

Thumbnail
Framework for the Implementation of the Ouagadougou Declaration
Regional Committee for Africa, 59 ( 2009 )
Abstract

The Ouagadougou Declaration on Primary Health Care and Health Systems in Africa focuses on nine major priority areas, namely Leadership and Governance for Health; Health Services Delivery; Human Resources for Health; Health Financing; Health Information Systems; Health Technologies; Community Ownership and Participation; Partnerships for Health Development; and Research for Health. For each of these priority areas, this Implementation Framework proposes recommendations for consideration by Member States in the development of their own country frameworks, except for Health Information and Research for Health which have been taken into account in the Algiers Framework. 2. Among the recommendations for strengthening leadership and governance for health are institutionalizing intersectoral action for improving health determinants; updating comprehensive national health policy in line with the Primary Health Care (PHC) approach and other regional strategies; updating the national health strategic plan to ensure integrated management; and providing comprehensive essential health services.

Thumbnail
Declaração de Ouagadougou sobre cuidados de saúde primários e sistemas de saúde em África: Melhorar a saúde em áfrica no novo milénio
Comité Regional Africano, 58 ( 2008 )
Thumbnail
Adoption of the Ouagadougou Declaration on primary health care and health systems in Africa: achieving better health for Africa in the new millennium
Regional Committee for Africa, 58 ( 2008 )