Browsing by Title

Jump to: 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
or enter first few letters:
 

Showing results 47930 to 47949 of 206793 < previous   next >
9789290616818_eng.pdf.jpg
Eliminating measles and strengthening routine immunization in China: status, barriers and recommendations
World Health Organization. Regional Office for the Western Pacific ( 2014 )
Eliminating sexual violence against women : towards a global initiative : report of the Consultation on Sexual Violence against Women, University of Melbourne, May 2000
Consultation on Sexual Violence against Women (2000: Melbourne, Australia); Global Forum for Health Research ( 2000 )
WHO_RHR_HRP_12.24_eng.pdf.jpg
Eliminating systemic barriers to contraceptive services
World Health Organization ( 2012 )
Eliminating the Neglected Tropical Diseases: Translational Science and New Technologies
Aksoy, Serap; Pecoul, Bernard; Reeder, John C; Tapia-Conyer, Roberto; Hotez, Peter J; Boehme, Catharina; Rijal, Suman; Malecela, Mwelecele ( 2016-03-02 )
Abstract

Today, the World Health Organization recognizes 17 major parasitic and related infections as the neglected tropical diseases (NTDs). Despite recent gains in the understanding of the nature and prevalence of NTDs, as well as successes in recent scaled-up preventive chemotherapy strategies and other health interventions, the NTDs continue to rank among the world's greatest global health problems. For virtually all of the NTDs (including those slated for elimination under the auspices of a 2012 London Declaration for NTDs and a 2013 World Health Assembly resolution [WHA 66.12]), additional control mechanisms and tools are needed, including new NTD drugs, vaccines, diagnostics, and vector control agents and strategies. Elimination will not be possible without these new tools. Here we summarize some of the key challenges in translational science to develop and introduce these new technologies in order to ensure success in global NTD elimination efforts.

em_rc44_r6_en.pdf.jpg
Elimination and eradication of diseases, with special reference to measles and tuberculosis
World Health Organization, Regional Office for the Eastern Mediterranean ( 1997 )
em_rc44_7_en.pdf.jpg
Elimination and eradication of diseases, with special reference to measles and tuberculosis
World Health Organization, Regional Office for the Eastern Mediterranean ( 1997 )
fa56r26.pdf.jpg
Elimination de la cécité évitable
Assemblée mondiale de la Santé, 56 ( 2003 )
fa5626.pdf.jpg
Elimination de la cécité évitable : Rapport du Secrétariat
Assemblée mondiale de la Santé, 56 ( 2003 )
WHA39_R21_fre.pdf.jpg
Elimination de la dracunculose
Assemblée mondiale de la Santé, 39 ( 1986 )
WHA42_R29_fre.pdf.jpg
Elimination de la dracunculose
Assemblée mondiale de la Santé, 42 ( 1989 )
EB87_13_fre.pdf.jpg
Elimination de la dracunculose
Conseil exécutif, 87 ( 1990 )
WHA42_A-Conf.Paper-13_fre.pdf.jpg
Elimination de la dracunculose : projet de résolution proposé par les délégations des pays suivants : Belgique, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Côte d'Ivoire, Danemark, Etats-Unis d'Amérique, Finlande, France, Ghana, Mali, Nigéria, Norvège, Ouganda, Pakistan, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, Sénégal, Soudan, Tchad et Togo
Assemblée mondiale de la Santé, 42 ( 1989 )
WHA39_A-Conf.Paper-12_fre.pdf.jpg
Elimination de la dracunculose : projet de résolution proposé par les délégations des pays suivants : Burkina Faso, Cameroun, Etats-Unis d'Amérique, Inde, Mauritanie, Nigéria et Ouganda
Assemblée mondiale de la Santé, 39 ( 1986 )
afr_rc54_inf.doc_3[1].pdf.jpg
Elimination de la filariose lymphatique dans la Région africaine : rapport de situation
Comité régional de l'Afrique, 54 ( 2004 )
Abstract

1. En Afrique, la filariose lymphatique est due à un microfilaire, Wuchereria bancrofti, dont la transmission est principalement assurée par des moustiques : anophèle femelle et Culex quinquefasciatus. La filariose lymphatique sévit dans 39 des 46 États Membres de la Région africaine de l’OMS. On estime à 420 millions le nombre de personnes exposées au risque de filariose dans la Région, soit 38 % de la charge mondiale. 2. Les principales complications de la filariose lymphatique sont l’éléphantiasis, le lymphœdème et l’hydrocèle. On estime qu’il se produit en Afrique 4,6 millions de cas de lymphœdème et plus de 10 millions de cas d’hydrocèle. La filariose lymphatique (FL) est l’une des maladies les plus débilitantes et les plus défigurantes qui soient. La stigmatisation, la baisse ou la perte totale de productivité et le coût élevé du traitement figurent parmi ses conséquences socioéconomiques. 3. Consciente de l’importance économique, sociale et sanitaire de la filariose lymphatique, la Cinquantième Assemblée mondiale de la Santé a adopté, en 1997, une résolution appelant à l’élimination de cette maladie, en tant que problème de santé publique mondial, d’ici à 2020. Après l’adoption de cette résolution, deux laboratoires pharmaceutiques ont décidé de faire don d’albendazole et d’ivermectine au programme de lutte contre la filariose aussi longtemps qu’il en aura besoin. 4. Actuellement, le Programme d’Élimination de la Filariose lymphatique est à l’œuvre dans 20 pays; 9 en sont au stade du traitement médicamenteux de masse (TMM), et 11 achèvent ou ont achevé de cartographier la maladie. Les taux de couverture thérapeutique sont satisfaisants (supérieurs à 70 %) et sont en amélioration. Toutefois, par suite de contraintes financières, moins de 10 % de la population exposée au risque est couverte par le TMM. La mise en œuvre d’autres composantes du programme, telles que la lutte antivectorielle ou la prévention et le prise en charge de l’incapacité, se trouve retardée. 5. En disposant de moyens suffisants, il sera possible d’éliminer la filariose dans la Région africaine d’ici à 2020.

WHA50_R29_fre.pdf.jpg
Elimination de la filariose lymphatique en tant que problème de santé publique
Assemblée mondiale de la Santé, 50 ( 1997 )
em_rc42_8_fr.pdf.jpg
Elimination de la lepre
World Health Organization, Regional Office for the Eastern Mediterranean ( 1995 )
WHO_LEP_96.4_fre.pdf.jpg
Elimination de la lèpre : questions et réponses
World Health Organization. Action Programme for the Elimination of Leprosy ( 1996 )
OMS_LEP_99.2_fre.pdf.jpg
Elimination de la lèpre : rapport annuel 1999
World Health Organization. Dept. of Communicable Disease Prevention, Control and Eradication ( 1999 )
AFR_RC44_R5_fra.pdf.jpg
Elimination de la lèpre dans la Région africaine
Comité régional de l'Afrique, 44 ( 1994 )
afr_rc54_inf.doc_2[1].pdf.jpg
Elimination de la lèpre dans la Région africaine de l’OMS : document d’information
Comité régional de l'Afrique, 54 ( 2004 )
Abstract

1. La lèpre est une maladie infectieuse favorisée par la promiscuité et la pauvreté. La lèpre déforme, mutile et invalide la plupart des personnes atteintes. Elle sévit parmi les populations pauvres qu’elle appauvrit davantage. De nos jours, plus de 5 millions de personnes (malades et familles) dans la Région africaine sont victimes des conséquences sociales et économiques de la lèpre. 2. La mise au point d’un traitement efficace basé sur la combinaison de trois médicaments (polychimiothérapie) et la gratuité de ce traitement ont conduit à une guérison rapide de la lèpre. Cela a justifié la décision de l’Assemblée mondiale de la Santé en 1991, dans sa Résolution WHA44.9, d’éliminer la lèpre en tant que problème de santé publique. 3. L’engagement politique des États en faveur de l’élimination de la lèpre s’est traduit par la mise en place d’un programme national d’élimination de la lèpre dans tous les pays. L’évaluation régulière de ces programmes a rendu réalisable l’objectif d’élimination de la lèpre en tant que problème de santé publique défini comme un taux de prévalence inférieur à un cas pour 10 000 habitants. Ainsi, plus de 800 000 cas de lèpre ont été guéris dans la Région durant cette dernière décennie. Trente-sept pays ont atteint le seuil fixé pour l’élimination de la lèpre mais trois autres restent encore très endémiques et courent le risque de ne pouvoir atteindre le seuil de 1 cas pour 10 000 habitants en 2005. 4. Malgré les progrès accomplis, des défis restent à être relevés pour que tous les pays de la Région atteignent et maintiennent le seuil d’élimination de la lèpre en tant que problème de santé publique. Afin d’y parvenir, les États Membres devraient continuer à soutenir les programmes d’élimination de la lèpre et en faire une priorité. Ils devraient aussi intégrer la surveillance de la lèpre dans celle des autres maladies et mettre les ressources nationales nécessaires à la disposition des programmes. Il est également nécessaire qu’ils développent des activités à assise communautaire et réduisent la stigmatisation des malades dans la société.

Showing results 47930 to 47949 of 206793 < previous   next >