Rapport de la deuxième consultation de l'OMS sur le plan d'action mondial pour les vaccins antigrippaux
Documents en vente
World Health Organization
ISBN-13    9789242564419 ISBN-10    9242564419
N° de commande    29300251 Format    Broché
Prix    CHF    15.00 / US$    18.00 Pays en développement    CHF    15.00
Français     2012        42   pages
Table des matières
 
 
Sommaire
En mai 2006, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a organisé sa première consultation sur le Plan d'action mondial pour les vaccins antigrippaux (GAP). Il a été reconnu à l'époque que, si une pandémie devait se produire, il viendrait à manquer, avec l'approvisionnement potentiel en vaccins, plusieurs milliards de doses par rapport à la quantité nécessaire pour protéger la population mondiale. Dans le même temps, on se rendait de mieux en mieux compte de la charge de morbidité importante et des autres conséquences qu'ont les épidémies annuelles de grippe saisonnière. Il est rapidement devenu clair que le fait de garantir un accès équitable et universel aux vaccins antigrippaux n'était pas seulement une obligation éthique, mais aussi un élément crucial des efforts de préparation et de riposte à la grippe saisonnière comme à la grippe pandémique.

Dans les années qui ont suivi son lancement, le Plan d'action mondial a catalysé efficacement un développement important de la fabrication des vaccins antigrippaux, les capacités mondiales de production passant de 350 millions de doses en 2006 à plus de 900 millions en 2009. De plus, ce Plan a fourni un cadre utile pour accroître le nombre de pays ayant mis en place des moyens de production. La première phase quinquennale du Plan touchant à sa fin, il faut désormais examiner les progrès accomplis jusqu'à présent et tirer les enseignements des expériences des dernières années, dont ceux de la grippe pandémique H1N1 2009.

En juillet 2011, l'OMS a donc organisé une deuxième consultation, réunissant plus d'une centaine de représentants des gouvernements nationaux, des institutions des Nations Unies, des bailleurs de fonds, des autorités de réglementation, des projets OMS de transfert de technologie, des fabricants de vaccins, des organisations non gouvernementales et des milieux de la recherche. Cette consultation avait pour objectif général d'examiner les progrès accomplis et les enseignements à tirer des cinq premières années du Plan d'action mondial, afin d'établir les approches et les facteurs ayant abouti à une mise en oeuvre fructueuse des activités. Après des discussions approfondies sur tous les principaux domaines, les participants ont ensuite proposé un ensemble d'actions essentielles. Le but est que la description générale des activités du Plan d'action mondial au cours des cinq premières années et les points d'action proposés dans le présent rapport servent à guider l'élaboration d'une stratégie du Plan d'action mondial pour les cinq prochaines années.