Aspects sanitaires et nutritionnels des oligo-éléments et des éléments en traces
Publication hors série
World Health Organization
ISBN-13    9789242561739 ISBN-10    9242561738
N° de commande    21500431   
Prix    CHF    85.00 / US$    102.00 Pays en développement    CHF    59.50
Français     1997        366   pages
Table des matières
 
 
 
Sommaire
Ce livre donne des recommandations fiables concernant les besoins nutritionnels et les limites de sécurité de l'apport de 19 oligo-éléments importants pour la santé de l'homme. Cet ouvrage, qui est le résultat du consensus auquel sont parvenus un grand nombre d'experts internationaux,vise à donner aux scientifiques et aux responsables de la planification nutritionnelle une base solide leur permettant d'évaluer les apports des oligo-éléments dans le régime alimentaire, en détectant les déficiences et les excès et en reconnaissant les caractéristiques cliniques des troubles y étant relatifs. A cette fin, le livre associe les connaissances scientifiques les plus récentes ayant trait aux conséquences de certains apports alimentaires et des conseils pratiques sur la manière d'identifier cette classe de troubles nutritionnels plus efficacement. Dans tout le livre, les lignes directrices et les conseils tiennent compte des connaissances qui ne cessent de s'élargir au sujet de l'impact important que peuvent avoir des différences même subtiles concernant les oligo-éléments sur la santé et la maladie. Le livre compte 24 chapitres présentés en cinq parties. La première partie établit un cadre d'évaluation. Des chapitres donnent des informations de base sur l'importance des oligo-éléments, expliquent les méthodes utilisées pour estimer les quantités nécessaires et les intervalles de sécurité des apports et étudient l'influence des variables physiologiques et alimentaires sur la biodisponibilité. Il est rappelé aux lecteurs que la connaissance de ces variables est particulièrement importante lorsqu'on s'efforce de déterminer si un niveau donné d'apport alimentaire correspond réellement aux besoins nutritionnels. La partie principale du rapport, qui comporte trois parties, donne des recommandations faisant autorité sur l'importance nutritionnelle, les besoins en matière de santé et les intervalles de sécurité des apports concernant 19 oligo-éléments dans trois catégories. Ils comprennent des éléments essentiels, tels que l'iode et le zinc, des éléments probablement essentiels, tels que le manganèse et le silicone, et des éléments potentiellement toxiques, tels que le fluor, le plomb, le cadmium et le mercure, qui peuvent également avoir certaines fonctions essentielles à des niveaux faibles. Les recommandations concernant les divers éléments sont présentées sous forme d'intervalles de sécurité des apports moyens dans une population. Les chapitres de la dernière partie donnent des lignes directrices détaillées pour la conception et l'interprétation de recherches concernant les oligo-éléments. Un chapitre sur les méthodes d'analyse porte principalement sur les problèmes rencontrés pour déterminer les oligo-éléments dans les échantillons biologiques et les denrées alimentaires et sur la faisabilité du suivi grâce à l'analyse de sang, de cheveux, d'urine, de matières fécales et de lait. Le chapitre suivant s'appuie sur les données tirées d'enquêtes alimentaires effectuées dans 27 pays pour étudier les méthodes d'évaluation des apports alimentaires et souligne les problèmes d'interprétation des données. Le chapitre final offre des conseils sur la manière de déterminer comment les habitudes alimentaires de certaines communautés vont accroître le risque de troubles liés aux oligo-éléments. Une information brève sur les facteurs qui modifient la sensibilité à ces troubles et influencent l'apport de l'environnement en oligo-éléments est suivie d'une étude des limites des critères de diagnostic existants et de la nécessité de s'appuyer sur des preuves provenant d'une grande variété de sources. Le rapport conclut par une série de notes techniques sur le calcul et l'application des estimations des besoins pour les populations moyennes par opposition aux apports individuels.