Rapport sur la santé dans le monde 2006
Travailler ensemble pour la santé
Publication hors série
World Health Organization
ISBN-13    9789242563177 ISBN-10    924256317X
Order Number    22402006   
Price    CHF    40.00 / US$    48.00 Developing countries:    CHF    20.00
French     2006        241   pages
Summary
Table of contents
Related Publications
Translation(s) available
 
 
   Add to your order
 
 
Summary
Le Rapport sur la santé dans le monde 2006 expose l'analyse que font les spécialistes de la crise du personnel de santé dans le monde et propose des mesures de grande envergure pour y remédier dans les dix ans qui viennent, en agissant dès maintenant.

La crise actuelle est une entrave aux progrès sanitaires dans près de 60 pays. On estime qu'il manque près de 4,3 millions d'agents de santé dans le monde - médecins, sages-femmes, personnel infirmier et personnel d'appui. C'est dans les pays démunis qui ont les plus grands besoins, notamment en Afrique subsaharienne, que la pénurie est la plus grave. De mauvaises conditions de travail, une forte réduction des effectifs due à la maladie ou à l'émigration et l'incapacité des systèmes de formation à compenser les manques donnent une idée de l'ampleur des problèmes dans ces pays.

On recense quelque 59 millions d'agents de santé dans le monde. Un sur trois travaille dans la région des Amériques - principalement aux Etats-Unis et au Canada -, qui concentre plus de la moitié des ressources financières consacrées à la santé. Par contraste, pas plus de quatre agents de santé sur cent exercent en Afrique subsaharienne, région qui compte moins de un pour cent des ressources financières alors qu'elle enregistre un quart de la charge mondiale de morbidité.

Le rapport montre comment trouver un meilleur équilibre. En planifiant les différentes étapes de la vie professionnelle - formation, embauche et activité jusqu'à la retraite -, on peut opter pour tout un éventail de politiques qui contribuent chacune à rendre le personnel de santé plus performant. Tous les pays peuvent dès à présent augmenter la productivité des effectifs mais ils doivent aussi anticiper les besoins et acquérir les moyens institutionnels nécessaires pour diriger, administrer les personnels de santé et fixer des règles qui régissent leur activité.

Les initiatives nationales peuvent être soutenues par une solidarité mondiale qui facilite des réalisations d'intérêt commun tels que des cadres techniques communs et des recherches prioritaires ainsi que des accords de coopération en matière de migration et la mobilisation d'effectifs internationaux en cas de crise sanitaire. Pour seconder les pays qui souffrent d'une grave pénurie, les partenaires internationaux doivent de toute urgence prendre des engagements et assurer une coordination afin d'investir directement dans le personnel de santé dès maintenant et à plus longue échéance. Le rapport présente un plan d'action décennal qui devrait permettre aux pays de développer les ressources humaines et de renforcer leur système de santé avec le concours de partenaires mondiaux - en travaillant ensemble pour la santé.

Former un personnel de santé dynamique et sur lequel on peut compter, c'est investir pour aujourd'hui et pour demain. Le but ultime est de constituer des effectifs capables de garantir l'accès universel aux soins. Nous encourageons quiconque partage cette ambition à lire le rapport.