Ouvrage de référence sur la santé mentale, les droits de l'homme et la législation
Non à l'exclusion, oui aux soins
Publication hors série
World Health Organization
ISBN-13    9789242562828 ISBN-10    9242562823
Order Number    21500611 Format    Package
Price    CHF    50.00 / US$    60.00 Developing countries:    CHF    25.00
French     2005        212   pages
Summary
Table of contents
Related Publications
Translation(s) available
Promotion flyer
 
 
   Add to your order
 
 
Summary
Le présent ouvrage de référence a pour but d'aider les pays à rédiger, adopter et mettre en oeuvre une législation qui mène à de meilleurs services pour améliorer la vie des personnes atteintes de troubles mentaux. Il ne prescrit pas un modèle législatif particulier, mais met plutôt en lumière les questions et les principes essentiels à incorporer dans la législation.
Les chapitres et les annexes de cet ouvrage contiennent de nombreux exemples d'expériences et de pratiques diverses, ainsi que des extraits de lois et d'autres documents de nature législative de différents pays conçus pour illustrer ce que différents pays font dans le domaine de la santé mentale, des droits de l'homme et de la législation. Trois éléments fondamentaux d'une législation efficace sont décrits: le contexte, le contenu et le processus - en d'autres termes - le pourquoi, le quoi et le comment de la législation sur la santé mentale. En outre, l'annexe 1 contient une liste de contrôle sur la législation de la santé mentale qui peut être utilisée conjointement avec l'ouvrage afin d'aider les pays à évaluer si les composantes clés figurent dans leur législation sur la santé mentale, et à s'assurer que les recommandations générales contenues dans l'ouvrage sont examinées avec soin et prises en compte.
Ce livre s'adresse à ceux qui sont directement impliqués dans la rédaction ou l'amendement de la législation liée à la santé mentale, ainsi qu'à ceux qui sont chargés d'orienter la loi tout au long du processus d'adoption et de mise en oeuvre. Il sera également utile aux politiciens et parlementaires, décideurs, personnel des départements de santé et professionnels de la santé mentale, ainsi qu'aux organisations professionnelles et groupes de défense des droits civiques.